Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Une Toyota Prius établit un record de vitesse terrestre pour un véhicule hybride

Une Toyota Prius établit un record de vitesse terrestre pour un véhicule hybride

Maintenant que la norme a été établie, jetons un oeil à ceux qui vont suivre Par ,

Maintenant que la norme a été établie, jetons un oeil à ceux qui vont suivre

Si la chose a des roues et un moteur, il y a probablement une classe pour elle afin qu'elle établisse un record dans les plaines salées de Bonneville,
Si la chose a des roues et un moteur, il y a probablement une classe pour elle afin qu'elle établisse un record dans les plaines salées de Bonneville, dans le désert de l'Utah. (Photo: Toyota Canada)
dans le désert de l'Utah. Ce genre de mentalité a collé de génération en génération d'amateurs de voitures, de camions et de motos qui veulent créer leur propre véhicule dans le but de s'inscrire dans les livres de records de vitesse.

Autrefois dominée par des "hot-rods" à siège-baquet, ainsi que par des Ford et des Mercury au toit abaissé, la scène a changé, à Bonneville, avec des entrées pour toutes sortes de véhicules, allant des motos à un cylindre aux camions à incendie dotés de moteurs diesel de 1600 chevaux, en passant par des familiales à moteur V8 et, bien sûr, des missiles humains à moteurs à réaction qui ressemblent plus à des avions de combat sans ailes qu'à n'importe quoi qui aurait l'air d'une voiture.

L'une des catégories dans lesquelles les livres du SCTA, l'organisme qui administre le site de Bonneville, étaient encore vierges, c'est celle des véhicules à moteur hybride. La division Motorsport de Toyota a sauté sur
La division Motorsport de Toyota a sauté sur l'opportunité d'être le premier à établir un record pour un véhicule à moteur hybride. (Photo: Toyota Canada)
l'opportunité d'être le premier à établir un record dans cette catégorie avec leur Prius, aminé par un groupe essence-électricité. Puisque le livre était encore blanc, l'équipe a choisi la ligne de la moindre résistance en optant pour l'utilisation d'un modèle presque de série pour le défi.

Le véhicule en question, avant l'application de sa finition de tons de vert vivifiants, fut une Prius de production choisie au hasard. L'équipe Toyota Motrosport n'a pas changé le système Hybrid Synergy Drive reconnu, qui consiste en un mélange d'un moteur électrique à courant continu alimenté par batteries, et d'un petit moteur à 4 cylindres de 1,5 litres de 75 chevaux.

Même si la Prius a un total de chevaux-vapeur qui est éclipsé par pratiquement toutes les voitures intermédiaires sur le marché, elle a un as
Les ingénieurs de Toyota Motorsports ont fait des changements mineurs au rouage d'entraînement de la voiture pour rehausser l'efficacité de ses composantes. (Photo: Toyota Canada)
dans sa manche: le moteur électrique n'est pas affecté par le manque d'air à 4200 pieds d'altitude de la plaine de Bonneville.

Dans le but d'extraire le plus possible du groupe propulseur, les ingénieurs de Toyota Motorsports ont fait des changements mineurs au rouage d'entraînement de la voiture pour rehausser l'efficacité de ses composantes. Le rapport d'entraînement final a été changé de 4,32:1 à 3,20:1 pour améliorer la vitesse de pointe alors que l'inverseur de voltage a été augmenté de 500 à 550 volts, une amélioration similaire à celle faite dans le prototype de course Prius GT
Des améliorations similaires ont été faites sur le prototype de course Prius GT montré cette année au festival de la vitesse de Goodwood. (Photo: Toyota Canada)
montré cette année au festival de la vitesse de Goodwood. Les deux unités étaient refroidies des 40°C de la température de l'air désertique avec de la glace et de l'eau froide, pour améliorer leur performance et leur fiabilité.

Pour réduire le flux d'air sous la voiture, et pour tirer le maximum de l'aérodynamisme de la carrosserie de la Prius, qui en passant a un coefficient de pénétration dans l'air de 0,26, la coursière a été abaissée d'un énorme 12,7 centimètres (5 pouces). Des amortisseurs Bilstein spéciaux et des ressorts Eibach de 3600 lbs au pouce ont été utilisés, rendant la suspension environ 30 fois plus rigide que sur le modèle de série. Les touches de finition à cette voiture consistaient en des pneus Good Year Eagle Land Speed Record spécialement fabriqués pour la cause, mesurant 26 pouces à l'avant et 25 pouces à l'arrière, et des enjoliveurs de roue aérodynamiques.

À l'intérieur, le plus gros de l'aménagement de l'ère spatiale de l'habitacle de la Prius a été retiré dans le but de réduire le poids de la voiture.
La Prius de seconde génération a gagné la reconnaissance internationale en emportant le titre de voiture de l'année en Europe, en plus d'autres récompenses. (Photo: Toyota Canada)
Parallèlement à l'absence de siège de passager avant et de sièges arrière, de panneaux de portières et d'isolation acoustique, la Prius modifiée comprenait aussi une cage de protection de style à tube plein, et un réservoir de 15 gallons pour le système de circulation d'eau glacée. Ainsi préparée, la Prius a parcouru le "circuit court" de 3 milles, conçu pour les voitures roulant à moins de 175 mph (282 km/h), à la vitesse de 130,794 mph, ce qui équivaut à juste un peu moins que 210 km/h.

En plus de sa position comme véhicule hybride le plus rapide, la Prius a montré de quoi elle était capable en compétition. La Prius de première génération a été le premier véhicule hybride à concourir et à terminer un événement sanctionné par la FIA, soit le rallye de 8000 km (4970 milles) de Midnight Sun à Red Sea, en 2002, et fut une concurrente active de la série Canadian Pro Rally cette année.

Hors-piste, la Prius de seconde génération a gagné la reconnaissance internationale en emportant le titre de voiture de l'année en Europe, en plus d'autres récompenses.