Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Véhicules de luxe: trop de ventes tueront l’exclusivité

Véhicules de luxe: trop de ventes tueront l’exclusivité

Par ,

Un article intéressant publié sur Bloomberg révèle que la hausse des ventes des véhicules de luxe, si elle est financièrement profitable, risque toutefois de porter un dur coup à ces constructeurs à long terme, car ils auront perdu un peu de leur aura d’exclusivité. Car soyons d’accord : les acheteurs de BMW, Mercedes-Benz et Audi ne cherchent pas à tout prix à acquérir le véhicule qui affiche les meilleures ventes de sa catégorie. Ils cherchent d’abord et avant tout à se démarquer du reste des acheteurs, en ayant un produit inaccessible au plus grand nombre.

Pour augmenter leur volume de ventes, les grands constructeurs allemands ont décidé d’offrir de plus en plus de modèles d’entrée de gamme pour permettre à plus de personnes d’être en mesure d’acheter leurs véhicules. Comme exemple, Bloomberg cite la BMW Série 3, qui se décline sur le marché américain en 13 modèles (7 au Canada, + 1 version diesel). Avec un prix de départ de 35 000 dollars canadiens environ, une bonne partie de la population est en mesure de s’offrir une BMW, alors qu’il y a quelques années la vue du logo du constructeur sur le capot (tout comme celui des autres constructeurs ci-haut mentionnés) d’un véhicule imposait le respect.

Et ses rivaux misent sur la même stratégie, en voulant offrir davantage de modèles d’entrée de gamme au cours des prochaines années. Ainsi, d’ici 2020, Mercedes-Benz commercialisera 11 nouveaux véhicules tandis qu’Audi augmentera son offre de modèles, la faisant passer de 52 à 60. Or, un trop grand nombre de produits pourrait être néfaste pour les constructeurs; il n’y a qu’à se rappeler GM, qui a éliminé un grand nombre de modèles ces dernières années, notamment avec la disparition des marques Pontiac et Oldsmobile.

Est-ce que les grands constructeurs allemands tomberont dans le même panneau? Seul l’avenir nous le dira.