Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Genève 2016 : Volkswagen en mode austérité

Genève 2016 : Volkswagen en mode austérité

Par ,

J’ai eu la chance d’assister au Salon de l’auto de Genève à 6 reprises au cours des 14-15 dernières années et je dois dire que c’est celui que je préfère. 

Une fois sur 2, j’étais l’invité de Volkswagen. Ainsi, j’ai pu prendre part à la soirée spéciale du groupe Volkswagen (qui comprend aussi Bentley, Skoda, Lamborghini, Audi, Porsche et d’autres) où gastronomie, boissons, personnalités de marque et avant-premières sont la norme. 

Ce genre d’événement permet de mesurer le succès de la dernière année et d’entrevoir celle qui s’en vient. Jusqu’à septembre dernier, les nouvelles étaient toujours bonnes.

Couper dans les dépenses
Cette année, on ne peut pas dire que c’était « bar ouvert » à la soirée de Volkswagen. En fait, seulement 3 journalistes canadiens avaient été invités, alors que nous sommes 6 ou 7 en temps normal (quelques-uns de plus avec Audi et d’autres avec Porsche).

Par ailleurs, il faut savoir que les grands constructeurs automobiles ont tous un lounge réservé aux médias dans leur aire d’exposition à la plupart des salons de l’auto européens. Sa taille est toujours proportionnelle au volume des ventes du fabricant. Volkswagen est réputée pour son lounge grandiose, mais cette année, il comptait parmi les plus petits en compagnie de celui de McLaren. 

Passer à autre chose
Durant la conférence de presse, Volkswagen a reconnu le scandale de l’automne dernier, mais a évidemment préféré mettre de l’emphase sur l’avenir. Quelque chose d’imprévu s’est passé lors de la présentation de la nouvelle up! : un humoriste local est monté sur la scène en tenant une clé et une petite boîte noire sur laquelle on pouvait lire « cheat box » (en référence au logiciel de truquage des moteurs diesel). Il a même pu se pencher en dessous de la voiture! 

Rapidement, des agents de sécurité ont sorti l’homme de la scène. Par la suite, aucun mot n’a été dit. La façon dont ce petit incident s’est résolu est probablement ce que Volkswagen souhaite voir avec le scandale des émissions. Si j’étais membre du conseil d’administration, je ne retiendrais pas mon souffle…

Une chose est sûre : la compagnie fait tout en son pouvoir pour aller de l’avant et laisser les erreurs dans le passé. Le « dieselgate » a entraîné un remaniement de la haute direction qui, espérons-le, aidera Volkswagen à mieux réfléchir avant d’essayer de tromper le système une autre fois.

Voir ce qui s’en vient
Certes, l’année 2016 en sera une difficile pour le géant allemand, mais en ce qui concerne les produits, tout continue de rouler à fond de train. Plusieurs nouveaux véhicules utilitaires doivent être lancés d’ici 24 mois, sans oublier une Golf mise à jour, une nouvelle Jetta et plus encore.

Il y aura des factures à payer et des amendes à acquitter, mais les affaires ne vont pas s’arrêter.