Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

WRC: Quel avenir pour Sébastien Ogier ?

WRC: Quel avenir pour Sébastien Ogier ?

Par ,

Convoqué ce mercredi par la direction de Citroën, le jeune pilote français se fera certainement rappelé à l’ordre suite à ses propos lors du rallye d’Allemagne. Une entrevue qui pourrait l’inciter à voir ailleurs pour 2012…

Le week-end dernier, lors du rallye d’Allemagne, Ogier avait en effet ouvertement accusé Loeb, alors en tête, d’avoir demandé à son équipe de figer les positions à l’issue du premier jour de course. Par la suite, Sébastien Ogier récupérait finalement la première place après une crevaison de son équipier.

Le malaise est bien réel au sein de l’équipe Citroën Racing. Promu dans l’équipe officielle depuis le début de cette saison (il avait effectué une première année en WRC au sein de l’écurie Citroën Junior en 2010), Ogier avait rapidement démontré sa capacité, mais également sa volonté, à mettre son illustre équipier en danger. Les consignes au sein de l’équipe Citroën furent à l’origine de premières tensions, au Mexique notamment.

Sébastien Ogier (Photo: Citroën Racing)

Aujourd’hui, on imagine mal comment les deux hommes pourront cohabiter au sein de la même structure à l’avenir. On pensait bien que Loeb allait prendre sa retraite des rallyes à l’issue de la saison 2011. Il n’en est rien : le Français a signé pour deux ans de plus au sein de son équipe de toujours. En négociant visiblement un statut de n°1 pour demeurer chez Citroën, ce qu’Ogier a évidemment du mal à accepter.

Dès lors, et même si le contrat d’Ogier chez Citroën court jusqu’à 2013, ce dernier pourrait bien rejoindre Volkswagen, après que le constructeur allemand a échoué dans sa tentative de s’attirer les services de Sébastien Loeb. Un challenge intéressant pour Ogier au sein de cette équipe aux énormes moyens, où il bénéficiera d’un statut de pilote n°1 sans aucune contestation possible.

Mais le champion du monde Junior 2008 devra accepter de passer la saison 2012 à développer la nouvelle Polo WRC (qui effectuera ses débuts en 2013), à moins que le groupe VAG ne lui offre la possibilité de s’aligner sur les rallyes au volant d’une Skoda S2000.

À bien y réfléchir, le choix d’Ogier ne serait pas si mauvais pour Volkswagen. La marque allemande arrive pour un moment, et faire le choix de la jeunesse serait plutôt logique. Car Loeb devrait, tout au plus, effectuer encore deux années supplémentaires en WRC avant de raccrocher son casque – et emmener Citroën avec lui ? Alors qu’Ogier a tout l’avenir devant lui.

Au printemps dernier, Kris Nissen, patron de la compétition chez Volkswagen, avait d’ailleurs évoqué l’intérêt qu’il portait au jeune Français. Il n’est pas le seul : Malcolm Wilson, le patron de l’équipe Ford, avait déjà essayé d’attirer Ogier dans son giron en 2011. Le Français avait alors décliné. Nul doute que le Britannique soit revenu à la charge ces derniers jours.

Ogier devrait rapidement se décider sur son avenir. Il a déjà sûrement une idée ce soir, au sortir de son entrevue…