Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Yo, une voiture verte fabriquée en Russie!

Yo, une voiture verte fabriquée en Russie!

Par ,

Au Canada, lorsqu'on pense aux voitures Russes, l'une des premières choses qui vient à l'esprit de la grande majorité des gens est une vieille Lada 1987 qui a autant de difficulté à monter une côte que d'en descendre sécuritairement. Blagues à part, le portrait du monde de l'auto dans ce pays européen n'est pas tout rose dans l'immédiat vu la reprise difficile d'après récession.

Puis, vient la Yo. Oui oui, vous avez bien lu, la Yo. Quoique par son nom on devrait s'attendre à une voiture digne de Snoop Dogg, la Yo n'a absolument rien à y voir. Elle est en fait une voiture verte qui paraît plutôt bien et qui origine d'une idée de Mikhail D. Prokhorov, un homme d'affaire originaire de la Russie qui est connue en Amérique du Nord en tant que propriétaire des Nets du New-Jersey, équipe de la NBA. Ha oui, il est aussi le 39ième homme le plus riche du monde et le deuxième dans sa patrie.

Ayant comme seul objectif de fabriquer une voiture compétitive, M. Prokhorov a investi 200 millions de dollars pour lancer la compagnie E-Auto, qui fabrique le petit véhicule. Le résultat? Une petite berline équipée de deux moteurs électriques qui servent à propulser la voiture et d'un petit moteur qui peut fonctionner à l'essence ou au gaz naturel qui génère aussi de l'électricité. Bref, un concept qui est semblable à celui de la Chevrolet Volt à première vue.

Côté performances, E-Auto promet que la Yo sera capable de réaliser une consommation de carburant de 3,51 litres aux 100 kilomètres en fournissant une autonomie pour le moins surprenante de 1 094 kilomètres. Finalement, la fabricant avance que le véhicule sera capable d'atteindre une vitesse de pointe de 128 km/h.

La berline fera partie d'un éventail de produits plus large de la compagnie dans le futur et devrait pénétrer le marché russe d'ici la moitié de 2012. E-Auto s'est donné un objectif de 10 000 unités vendues par année, ce qui est en soi plutôt ambitieux.

On est donc loin d'une Lada avec ce véhicule et de telles initiatives permettront à la Russie de construire des véhicules qui redorera le blason de son parc automobile domestique et qui feront peut-être l'envie des géants américains, japonais et coréens de ce monde! Bien entendu, ceci sous-entend que tout ira pour le mieux et que la Yo est un aussi bon produit que E-Auto le prétend.

Comme l'a dit un cade de la compagnie GAZ, « les russes ont été les premiers à envoyer un homme sur la lune et non les deuxièmes ». Avec cette mentalité, tout est possible!

Source: Bnet