Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

2005 T-Rex : essai sur piste

2005 T-Rex : essai sur piste

Par ,

Murciélago, Viper, Elise... ce n'est pas assez? Gallardo, Super7, 911, Esprit... ça vous va maintenant? Bien des gens seraient épatés par un tel étalage de richesse et de puissance. Par contre, ajouter un T-Rex dans le lot et tous les regards s'y tourneront.
 
(Photo: Michel Deslauriers, Auto123.com)
Le samedi 22 octobre dernier, se tenait une journée spéciale organisée par John Scotti, concessionnaire de voitures exotiques, et T-Rex Vehicles. Un événement où les propriétaires de T-Rex et d'autres véhicules qu'on ne voit pas à tous les jours se payaient du bon temps sur le circuit de Sanair à St-Pie à environ 40 minutes de Montréal.

Le groupe, dont le départ était planifié pour 7 heure du matin, ne s'est mis en branle qu'une trentaine de minutes plus tard soit un peu après 7 heure 30. Métropolitain, tunnel, autoroute 20 puis route 235 étaient notre itinéraire.

Véhicule unique s'il en est un, le T-Rex est un véhicule deux places à trois roues, propulsé par un moteur de motocyclette et à l'allure plutôt originale. J'ai eu l'opportunité de constater à quel point cette machine faisait tourner les têtes alors que notre convoi composé de plusieurs T-Rex et d'autres bolides tels que Lamborghini Gallardo, Lotus Elise, Dodge Viper, Volvo S60R et d'une remorque à plateforme transportant une
(Photo: Michel Deslauriers, Auto123.com)
magnifique Lamborghini Murciélago Roadster, était pris dans le trafic. Les occupants de chaque voiture que l'on croisait ou dépassait semblaient comme figer dans le temps. Seuls leurs yeux paraissaient doter de la capacité de mouvement. Leurs nez rivés aux fenêtres, ils guettaient les véhicules comme s'il s'agissait de proies.

Chemin faisant, nous avons perdu de vue toutes ces splendeurs pour n'en revoir que quelques-unes en pose-ravitaillement avant de retrouver tout le groupe dans le stationnement du circuit de Sanair.

Le temps que les autres invités arrivent, les participants étaient invités à aller remplir les formulaires d'usage et se chercher un petit café pour se tenir au chaud. Le soleil était au rendez-vous, mais le mercure ne semblait pas vouloir grimper très haut. Qu'à cela ne tienne, nous étions prêts à prendre le volant du trois roues.

Après quelques minutes d'attente, on nous dirige enfin vers la personne responsable de l'activité qui, malheureusement, nous apprend qu'il ne sera pas possible de piloter un T-Rex au courant de la matinée. Des problèmes mécaniques empêchent les deux véhicules destinés à être mis à notre disposition de prendre la piste. C'est évidemment une grande
(Photo: Michel Deslauriers, Auto123.com)
 déception qui ne sera apaisée qu'en partie à l'annonce d'une possibilité de faire des tours de piste comme passager au côté de pilotes professionnels.

Après avoir discuté du plan de match avec l'équipe vidéo qui nous accompagnait, nous nous sommes dirigés vers nos pilotes respectifs.

Bruno St-Jacques, vous connaissez? Bruno a fait ses armes en karting de 1992 à 1997 avant de se joindre, en 1998, à la Formule Ford 1600 où il fut nommé recrue de l'année. En 1999 il est Vice-Champion et est invité à participer à des essais en championnat Cart Toyota Atlantic et en Formule 2000 aux États-Unis. Après une année recrue en Cart Toyota Atlantic l'année suivante, il est sacré Vice-Champion en Grand American Rolex Sports Car Series en 2001 malgré qu'il n'ait pu participer à la dernière manche. En 2002, il est invité à une séance d'essais pour l'écurie European Minardi Junior à Misano en Italie et prend part au Molson Indy de Montréal en championnat Cart Toyota Atlantic.