Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai de l’Acura ILX 2019 : Assis confortablement entre deux chaises

On vous pardonnera d’avoir oublié que l’Acura ILX fait partie du paysage automobile. Les berlines en général œuvrent dans l’ombre des VUS depuis quelques année, mais au-delà de ça, la marque haut de gamme de Honda n’avait jamais réellement réussi à rendre concurrentielle l’Acura ILX face aux Audi A3, par exemple.

De plus, la petite berline occupe une place particulière dans la hiérarchie des berlines disponibles sur le marché. Son niveau de luxe, son équipement et son prix la place entre la catégorie des voitures de masse telle la Honda Civic et la Mazda3 et les propositions allemandes, une couche ou deux plus haut.

Là, fruit de plusieurs révisions salutaires ces dernières années et encore cette année, la version 2019 du modèle pourrait enfin trouver son public.

Acura travaille depuis quelques années afin de renouveler sa gamme, avec succès il faut le dire. Des changements considérables ont été effectués à ses berlines TLX et RLX l’année dernière et il ne manquait plus qu’un nouveau petit rafraichissement de la plus petite berline de la famille pour coller avec cette optique de « mise au goût du jour ».

J’ai eu l’occasion de tester la version 2019 revisitée de l’Acura ILX, une berline haut de gamme qui a un défi de taille devant elle : rivaliser avec les allemands.

Photo : D.Boshouwers

On regarde vers l’avant
Les changements apportés à l’ILX 2019 sont principalement de nature esthétique mis à part de nouveaux pneus hautes performances et de nouvelles jantes de 17 pouces (ou de 18 pouces, si on prend la finition A-Spec de l’ILX, version que j’ai conduis lors de mon essai).

Le nez vieillissant de l’ancienne ILX n’est plus, remplacé par une nouvelle calandre en forme de pentagone bien plus actuelle et que nous retrouvons aussi sur les derniers modèles de VUS et de berlines de la marque. C’est tout de même un design beaucoup plus digne que celui que l’on connaissait et d’autant plus pour une marque de luxe.

Des phares DEL à sept éléments ont été mis en place à l’avant ainsi que de nouveaux feux arrière à l’apparence plus agressif, ce qui permet au modèle de ressembler un peu moins à la Civic. L’arrière du véhicule a lui aussi été mis au goût du jour avec un nouveau design pour le coffre.

Le modèle a fière allure et on reconnaît sans peine qu’il s’agit d’une Acura lorsqu’on regarde avec attention. Il était temps. L’Acura ILX 2019 paraît être mieux dans sa peau après avoir coupé le cordon avec la Civic.

A-Spec
Toutes les Acuras proposent à présent une finition très esthétique avec la version A-Spec sportive qui sied à merveille à l’ILX. On y retrouve un alliage soit noir soit « gris requin » pour les roues de 18 pouces, un petit aileron « noir piano », des phares antibrouillards à DEL, ainsi qu’un choix d’intérieur en cuir rouge.

Photo : D.Boshouwers

De belles nouveautés à l’intérieur
A l’intérieur, on y retrouve, si l’on le choisit, ce fameux cuir rouge pour la variante haute de gamme A-Spec. Un peu trop vif peut-être, mais c’est quand même un bond en avant par rapport à ce que l’on connaissait. Pour ma part, ma voiture d’essai, d’une très belle couleur rouge extérieure, était dotée d’un revêtement intérieur en cuir noir. Dans les deux cas, on ressent bien la qualité de la finition et on parle d’un environnement haut de gamme. Cela dit, est-ce suffisant pour faire décrocher les consommateurs de leurs BMW et Audi bien-aimés ? Je n’en suis pas certain…

Par ailleurs, on peut désormais être vraiment à l’aise dans l’ILX, Acura ayant ajouté de nombreuses fonctionnalités de série. Les sièges sont confortables, chauffants à l’avant et à réglages électriques.

L’espace dans la cabine est quand même assez ample pour une voiture de cette taille, et l’arrière est ce que l ‘on peut qualifier de « normal ». On ne s’attendait pas à plus pour un véhicule de ce genre.

Photo : D.Boshouwers

Le véhicule dispose également d’un toit ouvrant, du démarrage par bouton-poussoir et d’une climatisation à deux zones. On retrouve une interface à doubles écrans qui utilise un logiciel 30% plus rapide qu’avant – promesse du fabricant.

L’écran principal est de sept pouces, et parmi les mises à jour on peut compter sur la compatibilité avec Apple CarPlay et Android Auto.

Les fabriquant de luxe ne font pas toujours dans la simplicité en matière de technologie et pourtant Acura a su rester dans la facilité en rendant l’interface de ses écrans simples d’utilisations, bien que l’on aurait pu se passer des 19 boutons que l’on trouve sur le volant et le commutateur. 19, vous avez bien lu ...

Au niveau des systèmes de sécurité, toutes les versions de l’ILX sont livrées avec le système de sécurité « AcuraWatch » qui comprend une fonction d’assistance au maintien de voie, un freinage d’urgence automatique, un régulateur de vitesse adaptatif, un freinage avec atténuation de collision, une surveillance de l’angle-mort et une alerte de trafic transversal arrière.

Photo : D.Boshouwers

Côté mécanique
Pour l’année 2019, Acura a conservé pour sa petite berline le même groupe motopropulseur qu’avant, basé sur un moteur i-VTEC de 2,4 litres. On peut se dire qu’il y a là un manque de progrès, mais on se rappellera qu’en 2015, l’ILX avec son 2 litres à l’époque n’offrait que 150 chevaux. La puissance offerte par le moteur s’élève maintenant à 201 chevaux ainsi que 180 lb-pi de couple. C’est pas mal, mais c’est clair que si le manufacturier décide de conserver le modèle pour une nouvelle génération, il faudra lui donner plus de munitions face à ses rivaux qui, eux, continuent à s’engager dans une féroce course aux armements.

La transmission manuelle n’est plus une option pour l’ILX, on aura seulement droit à une boite automatique à double embrayage à huit rapports. C’est toutefois un excellent équipement, le double embrayage permettant un engagement doux et réactif à la fois.

Sur la route
Pour une berline d’entrée de gamme je peux dire que la conduite est étonnante. L’inclinaison dans les virages est modérée, elle y supporte bien son poids pour une voiture à traction avant. Cependant en conduite rapide, on peut avoir l’impression de dériver un peu dans les virages.

Photo : D.Boshouwers

Les freins proposent une bonne accroche via une pédale ferme et le mode Sport ajoute du dynamisme à la réponse de la transmission alors que les rapports demeurent toujours aussi fluides. Inutile de vous dire que la grande majorité de ma semaine a été passé en mode Sport. Ce qu’on gagne en termes de performance, on ne perd pas vraiment ailleurs. La suspension, par exemple, est plus ferme mais elle n’est pas brutale.

En revanche, petit bémol pour l’habitacle qui ne propose pas un sentiment de silence comme nous l’aurions retrouvé chez Mercedes-Benz ou encore BMW. Pourtant, la gamme ILX est dotée depuis 2016 de verres acoustiques et d’une isolation insonorisant. Malheureusement ces mesures n’ont pas suffi pour à occulter totalement le bruit des pneus. Ces pneus étaient celles sur les roues 18 pouces de la version A-Spec, alors ce problème de bruit n’existe peut-être pas dans les versions de base de l’ILX…

Concurrence et prix
L’Acura ILX, surtout en version A-Spec, prend sa distance du populaire Honda Civic, du moins au niveau de l’apparence et du luxe. C’était nécessaire, et c’est une bonne chose. Pourtant l’édition 2019 est toujours et encore construite sur la plateforme de l’ancienne Civic. Ce qui veut dire que pour que le consommateur se justifie de payer la différence (la Civic la mieux garnie est un peu moins chers que le modèle de base de l’ILX), l’Acura se doit d’en offrir plus au niveau du raffinement.

Ça, elle le fait. Par contre, si l’ILX n’a plus besoin en 2019 de regarder derrière elle, devant, il y a les Audi, BMW et Mercedes-Benz qui offrent encore plus de raffinement et de luxe, avec une couche additionnelle de prestige. Ces qualités, le représentant de la marque japonaise n’est pas encore en mesure de contrer avec ce qu’elle a en main actuellement.

Photo : D.Boshouwers

Mais il faut faire attention et comparer des pommes avec des pommes. Le prix de base de l’Acura ILX 2019 se situe à 29 900 $. À son plus cher, en version haut de gamme avec la finition Tech A-Spec, l’ILX coute 35 390 $. La version de base de l’Audi A3, en comparaison, coute 34 000 $. Si on prend l’équivalent en termes d’équipements, le prix de cette dernière monte à 45 000 $.

Cette dernière version de l’ILX mise à jour pour 2019 constitue un excellent compromis entre les voitures dispendieuses des marques allemandes et les Mazda3 et Civic de ce monde, et notamment pour ceux qui veulent simplement bénéficier de la fiabilité d’une voiture de « luxe » et de ses fonctionnalités généreuses. L’Acura ILX 2019 est une petite berline sportive, parfaitement équipée et pratique au quotidien. Et elle est plus jolie que jamais.

Photo : D.Boshouwers

Les plus

-    Changement de calandre pour un look plus actuel
-    Plus jolie que jamais
-    Bien plus abordable que ce que l’on trouve chez les marques de luxe
-    Les nombreuses fonctionnalités ajoutées
-    Bon travail de la transmission automatique
-    Accélération initiale est impressionnante

Les moins

-    Aucune option de transmission intégrale
-    Niveaux de raffinement et de luxe sont à rabais en comparaison avec les allemands
-    Un peu plus de puissance brute serait le bienvenu
-    L’espace est restreinte dans la deuxième rangée

Article par Auto123.com

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
77%
Acura ILX 2019
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Acura ILX 2019
acura ilx 2019
Acura ILX 2019
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :D.Boshouwers
Photos de l'Acura ILX A-Spec 2019