Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Aprilia SXV 5.5 2007 : premières impressions

Aprilia SXV 5.5 2007 : premières impressions

L'adrénaline pure Par ,

L'adrénaline pure

Notre-Dame-de-la-Merci, Québec - L'équipe de Moto123.com a été invitée à Mécaglisse le 21 juillet dernier pour faire l'essai de la SXV 5.5 super moto Édition 2007. La plupart des motos du type supermotard sur le marché nord-américain proposent la même recette. Elles sont animées par un monocylindre à 4 temps à carburateur, et leurs suspensions ainsi que leur cadre sont dérivés d'une machine de motocross ou d'enduro.

La SXV 5.5 est différente des autres supermotards offerts sur notre marché.

Pour l'entreprise italienne Aprilia, pas question de suivre ! Ce fabricant est réputé pour ses montures singulières, et la SXV ne fait pas exception à la règle. Elle est munie d'un magnifique petit bicylindre en V refroidi par liquide alimenté par l'entremise d'un système d'injection électronique de carburant. De plus, la SXV 5.5 est dotée d'un cadre novateur en aluminium qui mêle treillis et cadre périmétrique.

Bicylindre en V inédit
Le circuit asphalté de 2,2 kilomètres de Mécaglisse s'est révélé l'endroit rêvé pour découvrir le plein potentiel de cette sublime machine de course. Le moteur bicylindre en V se montre particulièrement souple à bas et à moyen régimes, et les hauts régimes sont explosifs. La SXV 5.5 possède un vrai moteur de course doté d'un taux de compression impressionnant de 12 : 1. Il accepte la conduite à haut régime et procure le frein moteur nécessaire sur une monture de supermotard.

Légère et incisive, la SXV 5.5 offre au pilote le loisir d'attaquer n'importe quelle courbe avec un aplomb remarquable. À la relance, il faut par contre doser l'accélérateur au compte-gouttes car le moteur de la SXV 5.5 pousse fort, très fort, et le pneu arrière 180/55x17 suffit à peine à garder sont adhérence. C'est pourquoi il faut bien prendre le temps de s'acclimater avec la monture pour pouvoir extraire tout son potentiel. Ce moteur est un pur délice; la puissance est omniprésente, peu importe le régime du moteur, et sa sonorité unique en son genre rehausse le plaisir de conduite.

Un comportement pointu pour initié seulement.

Composants de première qualité

Le freinage est assuré à l'avant par un disque de 320 millimètres à étrier Brembo radial. À l'arrière, on trouve un disque de 240 millimètres à étrier flottant. Au premier contact, tout cet arsenal m'a paru très puissant et endurant mais facile à doser. Contrairement à ce qu'on trouve du côté de la concurrence, les freins de la SXV 5.5 ne demandent qu'une très courte période d'apprentissage.