Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Audi A4 3.2 quattro S-Line 2008 : essai

Audi A4 3.2 quattro S-Line 2008 : essai

Par ,

Une voiture qui vous comblera grandement... en attendant l'arrivée prochaine de la nouvelle génération

Audi fait confiance à la traction intégrale depuis fort longtemps. Ses ingénieurs ont réalisé les avantages qu'un tel mode d'entraînement pouvait apporter bien avant que d'autres manufacturiers ne lancent leur propre système. Cet esprit d'innovation est propre à l'ensemble de la gamme; tous les modèles ou presque offrent de série la traction intégrale quattro.

Le système de traction intégrale quattro d'Audi est l'un des meilleurs au monde.

S-Line
La A4 3.2 S-Line se veut une version plus performante de la berline d'entrée de gamme d'Audi. Elle est compétente dans toutes les conditions, elle propose une conduite équilibrée et relativement économique, et elle marie luxe, technologie et puissance comme très peu de concurrentes savent le faire. L'ensemble S-Line permet dans un premier temps de rehausser son look à l'aide d'emblèmes exclusifs, de roues au diamètre élargi et de pare-chocs légèrement retouchés.

Habitacle
J'adore l'intérieur garni de cuir kaki et de riches boiseries; il communique une impression de luxe dès qu'on s'assoit dans la A4. L'assemblage est visiblement de grande qualité; toutes les commandes et les touches sont agréables au toucher et précises dans leur action.

On y trouve un très grand nombre de commodités qui rendent les voyages à la fois plus relaxants et divertissants. La chaîne Audi Symphony offre un son puissant et très clair. J'ai bien apprécié son changeur à six CD et la radio satellite. De plus, grâce au système Bluetooth, on peut brancher un cellulaire dans l'interface multimédia et recevoir des appels téléphoniques tout en gardant les deux mains sur le volant. Puisqu'on en parle, j'ai trouvé que le volant multifonctions était convivial, au même titre que l'écran d'affichage sur le tableau de bord.

La climatisation automatique bizone assure une température confortable pour chaque passager avant. Leurs sièges sont chauffants et réglables électriquement en plusieurs directions. Bonne nouvelle, les sièges arrière de cette A4 sont eux aussi chauffants (courtoisie de l'ensemble «Saison froide»). Vos covoitureurs vous remercieront lors des matinées frisquettes ou carrément glaciales. Surtout, ne forcez pas trois adultes à prendre place à l'arrière car l'espace est limité; deux s'y sentiront à l'aise (ou trois enfants).

Sous le capot
Le fameux V6 de 3,2 litres d'Audi, qui développe 255 chevaux, alimentait mon modèle d'essai. Pour 2008, il se montre paradoxalement plus doux et plus nerveux que son prédécesseur. Comment est-ce possible? On me dit que c'est le résultat d'une nouvelle programmation du module de contrôle électronique. En tout cas, j'étais très content de voir que cette puissante A4 consommait seulement 9,2 L/100 km sur l'autoroute et 12 L/100 km en ville. Bien entendu, on parle d'essence super.

Le V6 de 3,2 litres est étonnamment économe.