Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Audi Q3 2016 : premières impressions

Audi Q3 2016 : premières impressions

Des changements minimes dès l'an prochain Par ,

Munich, Allemagne – N’ajustez pas votre appareil! Le texte qui suit met en vedette un véhicule qui vient à peine d’arriver chez nous – à la fin de l’été dernier pour être plus précis – et pourtant, nous venons d’assister au lancement de la nouvelle version redessinée. 

En d’autres termes, le nouveau Audi Q3 2015 fraîchement débarqué au pays arborera une nouvelle gueule pour l’année-modèle 2016. Date approximative de la commercialisation de ce Q3 2.0 : automne 2015. 

Audi prend donc le pari de vendre le « vieux » Q3 pendant une année pour ensuite proposer cette timide évolution du multisegment. Remarquez, ce petit utilitaire connaît énormément de succès ailleurs dans le monde et la demande est forte en Amérique du Nord, donc le constructeur ne risque finalement pas beaucoup avec cette stratégie. 

Une apparence plus soignée 
Commençons par ce qui saute aux yeux : la carrosserie. Bien entendu, il s’agit ici d’une refonte de mi-parcours, ce qui explique pourquoi la silhouette générale du Q3 demeure identique au modèle sortant.

L’élément le plus distinctif se trouve à l’avant avec ce bouclier plus affirmé. La grille de calandre arbore une nouvelle forme pour l’occasion et s’intègre mieux aux blocs optiques. De plus, les phares au xénon de série ont reçu un léger coup de crayon. 

De profil, le Q3 ne change pas du tout outre l’ajout de nouvelles jantes. C’est plutôt à l’arrière que les feux de position présentent une nouvelle signature visuelle, celle-ci faisant appel à la technologie DEL bien entendu. Finalement, la découpe du parechoc arrière est elle aussi changée, tout comme celui à l’avant d’ailleurs. 

Habitacle : du pareil au même
Ici aussi les changements sont minimes. La planche de bord conserve son design propre, avec l’écran du système MMI pouvant se replier manuellement selon l’humeur du conducteur. Les plus fins auront peut-être remarqué que les touches de ce système sont dorénavant de couleur argentée, mais pour ce qui est du reste, le Q3 2016 ne change pas vraiment, à l’exception de quelques nouvelles finitions. 

L’autre bonne nouvelle, c’est que le statut « abordable » de ce petit utilitaire n’affecte en rien la qualité des matériaux ou de l’assemblage. Si la disposition des principales commandes demande une courte période d’adaptation au début, cette situation est rapidement dissipée au fil des premiers kilomètres. La position de conduite est excellente, malgré le fait d’être plus élevé que dans une berline par exemple. Quant à la fenestration, elle est généreuse à souhait, ce qui améliore grandement la visibilité latérale. 

Il faut toutefois mentionner que les occupants des places arrière doivent composer avec un espace restreint pour les jambes. Le coffre possède quant à lui un volume assez intéressant pour le segment, celui-ci étant dorénavant dissimulé sous un cache-bagage livré d’office. Qui plus est, le hayon peut même être livré avec l’ouverture automatisée. 

Un seul moteur pour l’Amérique!
Malheureusement, au moment d’écrire ces lignes, le vaste choix de motorisations renouvelées pour le marché européen restera… européen! Le modèle canadien va poursuivre sa route avec le bon vieux moteur 4-cylindres turbocompressé à injection directe de 2,0-litres utilisé depuis des lunes. Celui-ci développe toujours 200 chevaux et 207 lb-pi de couple et ne peut être jumelé qu’à la boîte à double embrayage comptant 6 rapports. Le Q3 – 2015 ou 2016 – vient d’office avec les roues motrices avant, mais le système de traction intégrale quattro est disponible en option. En fait, il n’y a aucun changement sous le capot entre le Q3 2015 et celui de l’an prochain.  

Au volant de la version européenne
Malheureusement, avec la présentation de toutes ces nouvelles variantes européennes, nous n’avons pas pu mettre la main sur un exemplaire typiquement nord-américain. En effet, les versions du 2,0-litres n’ont pas la même puissance disponible (180 ch et 220 ch), tandis que la boîte à double embrayage a droit à 7 rapports, mais bon, disons que l’essai routier a donné une très bonne idée du véhicule nord-américain. 

Au même titre que les autres produits de la marque, le Q3 est doté d’un châssis rigide et d’une suspension ferme, ce qui se traduit par un comportement très rassurant, même à haute vitesse sur le réseau d’autoroutes allemandes. La direction, sans être la plus précise de la gamme, donne beaucoup d’informations au conducteur, ce qui est excellent pour ceux qui aiment conduire. 

Sans surprise, la motorisation 4-cylindres turbo s’avère suffisante dans 99% des situations. Les accélérations sont vives, tandis qu’à vitesse de croisière, l’habitacle se fait des plus silencieux. Un peu plus de mordant serait souhaité au niveau des freins, mais bon, il ne s’agit pas ici d’un modèle orienté aux avides de sensations fortes. Bref, le Q3 se conduit comme une voiture compacte, une caractéristique qui devrait plaire à ceux qui lorgnent du côté des utilitaires sans vraiment vouloir délaisser l’aisance d’une petite voiture.    

Commercialisation
Le prix de départ du Q3 2015 – le vieux modèle si vous préférez – est actuellement de 35 800 $ et il faut s’attendre à une échelle de prix très semblable pour l’édition 2016. La division canadienne prévoit recevoir les premiers exemplaires du Q3 2016 lorsque les feuilles commenceront à tomber à la fin de l’été 2015.

 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Audi Q3 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Audi Q3 2016
Audi Q3 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler