Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Audi Q7 2020 premier essai : De patapouf à watatow !

Kerry, Irlande - L’entrée en scène du Q7 de deuxième génération datant de 2016, Audi a décrété qu’il était temps de procéder à une remise en forme de son VUS intermédiaire. À dire vrai, pour ce millésime 2020, l’utilitaire hérite d’un relooking plutôt majeur.

Enveloppe revue
Les mensurations restent les mêmes sauf la longueur qui gagne 11 mm. Si l’un d’entre vous le remarquez à l’œil nu, vous êtes un mutant. Heureusement, les designers se sont arrangés pour nous permettre de distinguer autrement le récent modèle de l’ancien. En commençant par la grille.

Alors que celle de 2019 adoptait une forme à six côtés se refermant sur sept languettes chromées horizontales, la nouvelle est devenue octogonale avec six barrettes qui strient la calandre verticalement. De la sorte, celle-ci ressemble moins à une rappe à fromage. La néanmoins grande gueule est flanquée au bas par des trappes d’aération plus radicales, tandis que le haut concède l’espace à des phares au laser également plus agressifs grâce à leur étroitesse et leur signature accentuée par des LED en chevron alignés comme un fard à paupière.

Photo : M.Crépault

L’arrière n’est pas en reste avec une bande argentée qui parcourt toute la largeur, justement pour souligner le costaud gabarit, pendant que les feux utilisent eux aussi des diodes bien visibles à l’arrêt et particulièrement intéressants lorsqu’ils s’activent en rafale pour créer un effet lumineux pas banal.

Bref, la cure de rajeunissement du Q7 2020 a pour effet de le nimber d’une sportivité qui échappait à son prédécesseur. Audi a choisi de mettre de côté l’image du pachyderme familial en faveur d’une image plus athlétique qui rappelle sans vergogne celui du Q8.

Habitacle au goût du jour
D’ailleurs, les emprunts au « coupé » se poursuivent à l’intérieur au point d’obtenir une présentation jumelle. Alors que l’ancien habitacle reprenait l’horizontalité de la calandre et déposait l’écran au-dessus du tableau de bord tel un flash de dernière minute, la cabine du 2020, au contraire, gravite autour de l’écran. Plus précisément, autour de trois écrans !

Audi Q7 2020
Photo : Audi
Audi Q7 2020

Un premier derrière le volant regroupe les cadrans virtuels dont l’affichage est paramétrable. Les deux autres se superposent en plein centre. Éteints, on croirait qu’il ne forme qu’un. Allumés, on comprend que celui du bas s’occupe de la climatisation et que celui du haut prend en charge le divertissement et la navigation.

Un regard sur l’imposante console centrale qui sert de plateau au massif sélecteur de vitesses suscite immédiatement une question : où est la roulette MMI ?

Elle est partie ! Les gens d’Audi nous ont confirmé que la décision de supprimer la molette Multi-Media Interface via laquelle on avait pris l’habitude de farfouiller dans les menus du véhicule n’a pas été prise sans provoquer des remous à l’interne. Après tout, la compagnie a initié une révolution en proposant ce genre de contrôle. Et voilà qu’au moment où on s’y était enfin habitué, on l’enlève ! Mais une audace payante, disons-le tout de go.

En effet, le retrait du gros bouton a pour effet d’alléger le paysage. Les constructeurs de luxe ne l’avoueront pas franchement mais l’épuration des intérieurs de Tesla commencent à faire des émules. Le tableau de bord du nouveau Q7 ne se limite pas à n’être qu’un immense écran mais il s’en rapproche. Et pour s’en faire obéir, Audi vous propose un bouquet de commandes haptiques, tactiles et vocales, en plus de copiner avec l’assistant Alexa d’Amazon.

Photo : Audi

Le Q7 se distingue toujours par la possibilité d’héberger jusqu’à 7 occupants lorsque l’on coche l’option des deux strapontins dissimulés dans le plancher de la soute. Lors du lancement, Audi n’a pas jugé bon de nous refiler un modèle à sept sièges mais présumons que l’accès à ces deux places d’appoint restera surtout agréable pour des jeunes aux mollets lestes.

Les dossiers relevés, il y a moyen d’entasser 865 litres de bébelles sous le hayon. Couchez lesdits dossiers et la contenance passe à 2050 litres, soit 25L de moins que la précédente version à cause d’un caisson de graves plus gros.

Rugosité irlandaise
Durant la présentation internationale écartelée entre l’Allemagne et l’Irlande, l’équipe d’Audi nous a présenté trois engins, tous des 3,0 litres associés à la Tiptronic à 8 vitesses. D’eux d’entre eux sont des Diesel qui ne traverseront pas l’océan. Le troisième, c’est le TFSI à essence de 340 chevaux du Q8 qui a troqué son compresseur pour un turbo.

Bizarrement, personne n’a glissé un traître mot sur le 4-cylindres 2,0 litres de 248 chevaux. Pourtant, une visite sur le site de n’importe quel concessionnaire Audi de la Belle Province nous confirme la présence de ce moteur dans la livrée de base.

Photo : M.Crépault

Le nouveau Q7 emporte avec lui une batterie de 48 volts dédiée à une légère électrification du véhicule.  L’idée est de plus en plus à la mode à bord des véhicules de luxe parce que les vieux systèmes de 12 volts ne suffisent simplement plus à la tâche quand on considère tout le jus que draine les automobiles modernes. En greffant au moteur à essence un moulin à électrons supplémentaire, on donne un petit coup de pouce aux accélérations, on adoucit les épisodes arrêt/démarrage, on emmagasine l’énergie cinétique produite au freinage et on réduit la consommation, plus exactement de 0,7 litre aux 100 km dans le cas du Q7.

Pour le remorquage, comptez sur une capacité de quelque 2000 kilos pour le quatre et de 3500 pour le six.

La suspension pneumatique peut s’enorgueillir d’une variante sportive et c’est cette dernière que j’ai expérimentée sur l’Anneau du Kerry, une boucle côtière de 179 km au sud-ouest de l’Irlande. Sur des chaussées avec conduite à gauche mais malgré tout familières car cabossées comme les nôtres, le VUS a survolé les nids-de-poule avec la grâce d’une ballerine.

La hauteur de la suspension dispose d’un jeu de 90 mm, soit 50 mm en hauteur et 40 mm plus bas. Une nième option (bien sûr) permet aux roues arrière de pointer de quelques degrés dans la direction opposée pour faciliter les manœuvres de stationnement ou alors dans le même sens pour mieux négocier le virage.

Photo : M.Crépault

Rassurante précision
Quand en plus on privilégie le mode Sport du système Drive Select, on salue la dextérité chirurgicale de la direction qui obéit à la moindre impulsion du boudin si agréable à empoigner. Les amortisseurs font leur boulot en effaçant les cratères mais sans nous priver d’une once d’adhérence, la traction quattro aidant.

Lorsqu’on enclenche un mode plus confortable, on gagne de la tendresse mais au détriment de cette sensation de contrôle qui vaut son pesant d’or, surtout sur des voies souvent si étroites que deux véhicules ne sont pas certains de se croiser sans y laisser un miroir.

À ce dialogue direct entre l’homme et la machine s’ajoute un ratio de braquage amélioré. Pour passer d’une butée à l’autre, il ne faut plus que 2,4 tours de volant contre les 2,9 de l’ancienne mouture.

Enfin, si le Q7 se montre également plus stable, c’est grâce à la batterie de 48V ci-haut mentionnée. En plus de ses autres tâches, elle corrige constamment l’assiette du véhicule à coup d’impulsions électriques. Sans oublier la trentaine d’aides à la conduite nourrit par 22 capteurs !

Conclusion
Le nouveau Q7 a soutiré au Q8 les éléments qui le rendent plus beau et plus moderne tout en affûtant son comportement. Il débarquera au Canada au cours du premier trimestre de la prochaine année. Si le modèle 2019 démarre à 66 300$, la nouvelle fourchette de prix ne sera dévoilée que peu de temps avant l’introduction officielle en respectant les trois lignes habituelles (Komfort, Progressiv et Technik) et en sachant qu’une version hybride et enfichable se pointera tôt ou tard.

Photo : M.Crépault
Photo : M.Crépault
Photo : M.Crépault

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Audi Q7 2020
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :Audi
Photos de l'Audi Q7 2020