Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Audi Q7 3.0 TSFI quattro Sport S-Line 2011 : essai routier

Audi Q7 3.0 TSFI quattro Sport S-Line 2011 : essai routier

Par ,

Le grand Audi Q7 ne subit plus l'influence d'un monstrueux V8. À partir de cette année, un V6 suralimenté devient l'option de performance pour ce costaud mais agile VUS.

Même silhouette épurée pour 2011
Mon modèle d'essai voyait ses lignes fluides et gracieuses accentuées par l'ensemble sport S line d'Audi, comprenant des roues S line, une calandre exclusive, des pare-chocs et des jupes latérales S line, des écussons S line et des appliques en aluminium brossé.

Mon modèle d'essai voyait ses lignes fluides et gracieuses accentuées par l'ensemble sport S line d'Audi. (Photo: Rob Rothwell/Auto123.com)

Qu'il bénéficie ou non de ce groupe optionnel, le Q7 m'apparaît comme l'un des VUS pleine grandeur les plus attrayants sur le marché. Fidèle à sa réputation, Audi lui a conféré un look épuré et élégant, non seulement à l'extérieur mais aussi à l'intérieur, où l'habitacle au style sobre dégage beaucoup de cachet. À cela s'ajoute une panoplie de commodités luxueuses et se soustrait le côté tape-à-l’œil de certains modèles plus prétentieux.

Le décor sérieux et mature du Q7 2011 se démarque aussi par sa qualité d'assemblage et de finition du plus haut niveau. Impossible ou presque de critiquer le contenant; par contre, j'ai des réserves en ce qui a trait au contenu, plus précisément l'interface multimédia MMI.

Au lieu de me plaindre ouvertement, je me limiterai à dire que cette dernière finit par devenir conviviale avec le temps et de la pratique. Au début, les néophytes s'y perdront. Par exemple, augmenter les basses de l'exceptionnelle chaîne audio Bose nécessite beaucoup trop d'étapes.

Je veux bien croire que les paramètres accessibles via l'interface MMI sont en général ceux qui demandent le moins de réglages fréquents mais, en tant que conducteur, j'aime adapter les diverses fonctions à ma guise et selon mon humeur. Je ne me contente jamais du statu quo. Or, ce système m'exaspère avec son abondance de menus. Au moins, j'ai pu essayer le Q7 assez longtemps pour me familiariser avec le tout. Comme le dit si bien Mick Jagger : « Time is on my side... ».

Le décor sérieux et mature du Q7 2011 se démarque aussi par sa qualité d'assemblage et de finition du plus haut niveau. (Photo: Rob Rothwell/Auto123.com)