Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford Flex Titane TI 2011 : essai routier

Ford Flex Titane TI 2011 : essai routier

L'anti-mamanmobile Par ,

Quand j’ai aperçu le Ford Flex pour la première fois en 2008, j’avoue qu’il m’a désenchantée. Oubliez les lignes plongeantes et les courbes rebondies. Le Ford Flex ressemble plus à une valise ambulante. Certains l’ont comparé au MINI Traveller (en beaucoup, beaucoup plus gros, évidemment), mais au moins la MINI est toute p‘tite et mignonne. Le Flex? Gros, trapu, bestial. Il l’était à l’époque, et il l’est encore aujourd’hui.

Ford Flex Titane à TI 2011 vue 3/4 arrière
Si l’idée d’une mamanmobile vous rebute, il faudra allonger un minimum de 46 649 $ pour le Ford Flex EcoBoost Titane. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)

Mais j’ai succombé à son charme rustre depuis. La première fois que j’ai conduit un Flex (en 2008), j’ai pris le volant d’une Ford Model T la même journée. L’idée derrière l’événement organisé par Ford? Démontrer à quel point le Flex innovait, à l’image de la Model T il y a un siècle. À l’époque, j’étais très heureuse que le Flex se conduise beaucoup plus facilement que la Ford Model T, mais également impressionnée par le tout nouveau système SYNC et la technologie infoloisirs de Ford. C’était le début d’une histoire à succès pour le constructeur, et il est intéressant qu’il ait choisi d’ouvrir le bal dans le modèle Flex.

Une Flexion de muscle
Aujourd’hui, près de quatre ans plus tard, le Flex sillonne toujours nos routes, mais l’enthousiasme pour lui s’estompe auprès des acheteurs de gros modèles familiaux. Son style excentrique, qu’on aime ou qu’on déteste, en a fait un achat branché au début, mais vu le nombre croissant de produits conservateurs au sein de la gamme (comme le nouvel Explorer), le Flex ne sera peut-être plus parmi nous bien longtemps, malgré l’annonce récente d’une version rafraîchie pour 2013.

En ce moment, on a de la misère à distinguer le modèle 2011 de celui de 2008. Un peu comme MINI, j’imagine que Ford ne voit pas l’intérêt d’expérimenter avec une recette gagnante. Et alors que je n’étais pas d’accord avec cette philosophie il y a quelques années, aujourd’hui je pense que je l’endosse. La plupart des versions 2011 de la Flex se ressemblent, mais mon modèle particulier arborait quelques éléments distinctifs.

Ainsi, le Ford Flex EcoBoost Titane 2011 a enfilé ses plus masculins atours (à mon avis, du moins). Avec sa carrosserie argentée, son toit et sa calandre noire et ses phares sombres ainsi que les lettres « Flex » noires courant le long de son capot (pour que les autres savent exactement à qui ils ont affaire) et les divers bouts de chrome parsemés ici et là, il a quelque chose de décidément macho… et j’ai adoré.

C’est tellement facile de parler de « mamanmobiles » quand il s’agit de VUS, multisegments, fourgonnettes et familiales. Et ce terme devient encore plus populaire quand le véhicule en question se drape de blanc, de bleu ou de toute autre couleur dite féminine. Or, personne n’oserait prononcer pareil blasphème devant le Flex paré de l’ensemble Titane (qui ajoute également des jantes de 20 pouces en aluminium poli), même si on l’avait farci de quatre enfants, de ballons de soccer, de sacs d’épicerie et d’un chien.

Ford Flex Titane à TI 2011 vue 3/4 avant
Avec sa carrosserie argentée, son toit et sa calandre noire et ses phares sombres ainsi que les lettres « Flex » noires courant le long de son capot, il a quelque chose de décidément macho… et j’ai adoré. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)