Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW 228i xDrive Cabriolet 2015 : essai routier

BMW 228i xDrive Cabriolet 2015 : essai routier

Une belle porte d’entrée à la gamme de BMW Par ,

Il faut bien commencer quelque part. Pas nécessairement tout en bas de l’échelle, mais certainement loin du sommet. Est-ce une mauvaise chose? Plusieurs compagnies automobiles nous prouvent que non.

Prenons par exemple la BMW 228i xDrive Cabriolet 2015. Modèle d’entrée de gamme de la marque en Amérique du Nord, la Série 2 réunit le meilleur des 2 mondes : le style et le dynamisme d’une voiture de luxe européenne avec le prix abordable d’une compacte. 

Les bonnes proportions 
Le petit gabarit de la 228i est sans doute sa plus belle qualité. La silhouette est bien contenue, tel que démontré par le porte-à-faux arrière quasi inexistant et le devant tout aussi comprimé. De plus, si certains cabriolets perdent de la beauté en ouvrant leur toit, celui-ci gagne au contraire une allure plus sportive.

En passant, remiser la capote prend environ 20 secondes, ce qui est maintenant considéré comme une éternité. Toutefois, avec son intérieur en cuir rouge, l’exemplaire que j’ai testé se rachetait de fort belle façon.

Il y avait aussi un ensemble M Sport Line avec kit aérodynamique M (parechocs et jupes latérales uniques), des étriers de freins M peints en bleu et des jantes M de 18 pouces. Quelques logos « M » s’ajoutaient ici et là, notamment sur les seuils de portières et le volant.

À l’intérieur, la 228i Cabriolet continue de séduire. Bien sûr, l’espace est compté, principalement à l’arrière, mais le siège d’auto de mon fils a quand même plutôt bien rentré. Petit bémol : lorsque j’ouvrais ou refermais le toit souple, il devait pencher un peu la tête pour ne pas l’accrocher et je gardais aussi un œil pour ne pas qu’il mette ses doigts dans les mécanismes, car ceux-ci se trouvaient facilement à portée de main.

Les places avant m’ont procuré un très grand confort et une position de conduite idéale. Avec le toit en place, l’angle mort du côté gauche compliquait les manœuvres, mais c’est souvent ce qui m’arrive parce que je dois avancer beaucoup le siège en raison de mes petites jambes.

On m’a dit à quelques reprises que cette voiture me convenait bien et je suis d’accord. Étant une mère monoparentale avec un seul enfant à transporter, mes besoins d’espace sont relativement limités.

Une décapotable prête pour l’hiver
La BMW 228i xDrive Cabriolet 2015 profite d’un rouage intégral et peut donc bien se débrouiller à longueur d’année. Évidemment, il faut faire attention au toit en tissu pendant l’hiver (taches de calcium, poids de la neige, etc.), mais si vous insistez pour en faire votre véhicule principal 365 jours par année, c’est possible.

Munie d’un moteur TwinPower Turbo à 4 cylindres de 2,0 L qui développe 241 chevaux et 258 livres-pied de couple, la 228i n’est pas la plus rapide des BMW, mais elle possède suffisamment de fougue pour vous accrocher un sourire au visage. Sa boîte Steptronic à 8 rapports se veut très agréable pour une automatique et les sélecteurs manuels au volant sont toujours appréciés.

La puissance disponible permet de décoller d’une intersection et de dépasser sur l’autoroute sans le moindre souci. BMW affirme que l’accélération de 0 à 100 km/h prend 5,9 secondes, ce qui n’est franchement pas si mal pour un cabriolet d’entrée de gamme allemand.

En termes de maniabilité, la 228i xDrive offre une direction bien dosée, mais elle paraît plus grosse et plus lourde qu’on le croit à première vue. Autrement dit, la précision est bien au rendez-vous (surtout en mode Sport), mais la voiture manque un tantinet d’assurance dans les courbes, probablement à cause de l’absence d’un toit fixe qui affecte la rigidité de la structure dans son ensemble. Il y a quand même beaucoup de plaisir à avoir sous le soleil, croyez-moi. 

La transmission intégrale xDrive fait en sorte que la 228i demeure solidement ancrée à la route, peu importe le revêtement et même lorsqu’un pneu arrière éclate en roulant à 85 km/h (cas vécu). Elle reste dans sa voie sans trop qu’on ait besoin de corriger la trajectoire avec le volant.

Pourquoi demander plus?     
Je le répète, la Série 2 constitue une excellente porte d’entrée à la gamme de BMW, elle qui se vend à partir de 45 200 $ en format coupé. Naturellement, le cabriolet s’avère plus dispendieux, sans parler des options coûteuses, mais si vous tenez à acheter une BMW – décapotable, par surcroît – pour en faire votre véhicule principal, il existe très peu de choix aussi sensés que la 228i xDrive Cabriolet 2015. 

 

Essais routiers et évaluations

Experts
    Consommateurs
    BMW Série 2 2015
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    BMW Série 2 228i xDrive 2015
    BMW Série 2 228i xDrive 2015
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Photos :S.D'Amour
    2015 BMW 228i xDrive Cabriolet pictures