Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW 328i Berline 2012 : essai routier

BMW 328i Berline 2012 : essai routier

Le meilleur des deux mondes Par ,

Je conduis beaucoup de voitures et de camions chaque année, et franchement, peu d’entre eux livrent la consommation d’essence promise, malgré mes efforts d’écoconduite. Il est vrai que les procédures de calcul de Ressources naturelles Canada ne sont plus à jour et deviendront plus sévères au cours des prochaines années.

Toutefois, les véhicules allemands semblent être le plus près des cotes de consommation officielles canadiennes. Et la nouvelle BMW Série 3 berline 2012 en est un parfait exemple. Puissante et peu gourmande, la 328i devrait constituer l’inspiration pour plusieurs manufacturiers désirant qualifier leurs voitures d’écoénergétiques.

Des muscles verts
La BMW 328i berline obtient un nouveau (du moins, au Canada et aux États-Unis) moteur quatre-cylindres turbo de 2,0 L qui développe 241 chevaux ainsi qu’un couple de 258 livres-pied entre 1 250 et 4 800 tr/min. En gros, beaucoup de muscle, peu importe le régime-moteur.

Équipée de la nouvelle boîte automatique à 8 rapports, la 328i franchit les 100 km/h en 6 secondes et des poussières. Il y a à peine quelques années, on devait choisir la grosse 335i pour ce niveau de performances.

Et avec autant de couple, pas besoin de rincer le quatre-cylindres à fond pour embarquer sur l’autoroute et pour dépasser. Par conséquent, le moteur tourne à plus bas régime, donc une consommation réduite. Et à l’aide d’un système arrêt/redémarrage de série et un mode de conduite ECO PRO, nous avons observé une excellente moyenne de 6,8 L/100km durant l’essai. Voilà une consommation digne d’une sous-compacte.

Cependant, j’ai deux réserves. D’abord, lorsque le système arrêt/redémarrage rallume le moteur, la voiture tremble et donne l’impression d’un manque de raffinement. Ensuite, je me questionne sur le nombre de fans de BMW déçus du fait que le sublime six-cylindres soit remplacé par un quatre-cylindres turbo dans les finitions de base, même si ce dernier est plus puissant et 22% plus économique à la pompe.

Côté tenue de route, la BMW Série 3 berline 2012 gagne en maturité, et on sent que la suspension a été adoucie un peu. En revanche, la 328i demeure très agile dans les courbes, avec une direction précise, de superbes réflexes et une suspension qui récompense son conducteur chaque fois qu’il a envie d’adopter une conduite sportive.

Pas sûr de la couleur
Notre BMW 328i à l’essai est arrivée dans le stationnement arborant sa peinture Havane métallisé à 800 $, ou si vous préférez, brun pâle. À l’intérieur, on a eu droit à un habitacle de couleur beige : joli et élégant, ce n’est toutefois pas dans ma palette.

Les acheteurs des nouvelles 328i et 335i pourront opter pour une de trois gammes de finition : Luxury, Modern et Sport. Notre voiture est garnie de la gamme Modern, et s’avère probablement la moins excitante des trois. De plus, l’écusson « Modern » sur les ailes avant ne fait pas très classe; je le retirerais.

À notre avis, la gamme sport est plus appropriée pour une BMW, mais au moins, vous avez désormais plus de choix de finitions. Une chose est sûre : la qualité de la finition dans la nouvelle voiture est supérieure à celle de génération précédente de Série 3.

Il y a plus de dégagement pour les pieds à l’arrière, un des points faibles de l’ancien modèle. Le coffre est également plus volumineux, maintenant à 480 litres.

Prix quand même intéressant
La BMW 328i 2012 affiche un tarif de base de 43 600 $ et comprend un toit ouvrant électrique, une clé intelligente, des sièges avant chauffants et à commande électrique avec fonction mémoire pour le conducteur, des phares au xénon, une sellerie de cuir, climatiseur automatique bizone, iDrive et une chaîne à neuf-parleurs avec connectivité Bluetooth et port USB.

Notre voiture à l’essai incluait une foule de groupes d’options ajoutant : système de navigation, caméra de recul, chaîne Harman/Kardon, BMW Apps et sonar de stationnement, pour un total de 51 100 $.

Les concurrentes sont nombreuses : Audi A4, Cadillac ATS, Lexus IS, Mercedes-Benz Classe C, Infiniti G37 et Volvo S60, pour n’en nommer que quelques-unes.

Meilleure que jamais, la nouvelle Série 3 2012 demeure une de nos berlines sportives de luxe préférées, et établit de nouveaux standards avec des moteurs plus puissants qui sont également plus avares en carburant. Performances et basse consommation d’essence, c’est ce qu’on appelle le meilleur des deux mondes.

Essais routiers et évaluations

Experts
    Consommateurs
    BMW Série 3 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    BMW Série 3 Berline 2012
    BMW Série 3 Berline 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article