Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW 335i Sport Berline 2012 : essai routier

BMW 335i Sport Berline 2012 : essai routier

Pour tous et chacun Par ,

« La nouvelle Série 3 est une bonne voiture. Normal, puisqu'elle sert de référence à toutes les autres. Le problème, c'est qu'elle est probablement trop bonne. »

On identifie généralement les voitures à une marque. Dans certains cas, ce sont les voitures qui définissent leur marque. Il y en a même qui la transcendent. Prenons la Corvette : elle s'élève au-dessus de toutes les Chevrolet, mais ce n'est pas elle qui définit l'image de la compagnie.

Autre exemple : la BMW Série 3. Cette voiture n'a plus besoin de présentation. D'ailleurs, on pourrait simplement l'appeler Série 3 et tout le monde saurait de quoi on parle. Ce qui la rend surprenante, c'est que jusqu'à tout récemment, elle se voulait un modèle d'entrée de gamme. Habituellement, les véhicules porte-étendard n'occupent pas le bas de l'échelle. En fait, à bien y penser, je n'en vois que deux : la Fiat 500 et la Volkswagen Beetle.

La dernière génération de la Série 3 a donc de grosses pointures à chausser, comme toutes celles qui ont suivi l'originale du milieu des années 1970 au nom de code E21. Chaque évolution a relevé la barre et la F30 ne fait pas exception - excepté qu'elle change complètement la donne.

De l'acier jusqu'au cuir
Les plus récentes créations du fabricant bavarois n'ont pas d'égal en termes de design, obligeant même de nombreux concurrents à retourner à leurs planches à dessin. Il doit y avoir quelque chose dans l'air près de Munich, car le même phénomène se produit chez Audi.

La BMW Série 3 2012 s'avère époustouflante et diablement sexy. Prête à conquérir les coeurs, elle se veut plus que jamais un objet de convoitise. Or, c'est la première fois qu'elle prend autant d'expansion, ce qui m'apparaît un peu tragique.

L'avantage, évidemment, se fait sentir à l'intérieur de la voiture, surtout par les occupants des places arrière et les bagages dans le coffre. La nouvelle Série 3 est accueillante, accommodante, chaleureuse et confortable - tous des adjectifs autrefois réservés à Lexus.

Le système de communication BMW ConnectedDrive, en revanche, ne fait pas l'unanimité. Mon collègue Olivier Delorme en a récemment publié une critique, que je vous invite bien sûr à lire.

On retrouve par ailleurs des sièges de première classe qui maintiennent superbement le corps en place lors d'une balade sur une route sinueuse ou d'une séance rapide en piste. Le tableau de bord central, uniformisé avec le reste de la gamme de BMW, présente deux groupes de commandes à l'horizontale. Ceux-ci font partie d'un ensemble beaucoup plus chargé et incliné où le cuir se mêle au plastique. Le décor intérieur, particulièrement celui de la version Sport que j'ai essayée, avec ses garnitures rouges, noires et en aluminium, séduit le regard bien qu'il sacrifie un peu d'ergonomie.

335i
À l'instar de sa devancière (E90), la BMW 335i 2012 renferme un moteur turbocompresseur à six cylindres en ligne de 3,0 L qui génère 300 chevaux et autant de livres-pied de couple. Toutefois, elle se montre nettement moins énergivore.

À propos, un modèle appelé 320i sert maintenant de porte d'entrée à la Série 3 avec son quatre-cylindres turbocompressé de 2,0 L. Ce moteur développe ici 181 chevaux, mais 241 dans la 328i. Dans tous les cas, les acheteurs peuvent choisir entre une délicieuse boîte manuelle à six rapports et une automatique à huit rapports.

Avec six cylindres et six vitesses, la Série 3 2012 se transforme en une petite bombe à propulsion de 1 620 kilogrammes (3 571 livres) qui peut atteindre les 100 km/h en 5,7 secondes. Et laissez-moi vous dire qu'on le sent bien sur la route : cette machine avale des kilomètres à un rythme effréné.

Peu importent les conditions, la nouvelle génération se déplace comme un poisson dans l'eau et son immense savoir-faire donne l'impression au pilote d'être le grand responsable des accélérations foudroyantes, des changements de voie incisifs, des freinages parfaits et des attaques de virages sans faute. Comme vous l'aurez compris, ce n'est pas tout à fait le cas.

Conduite contrôlée
L'un des différents modes que peut activer le conducteur s'appelle EcoPro. Oui, il aide à protéger l'environnement et à se donner bonne conscience, mais il ne reflète pas la vraie nature de la BMW 335i. D'un autre côté, on retrouve le mode Sport qui aiguise joliment les réflexes de la voiture.

À ce moment, le moteur déchaîne tous ses 300 chevaux, la suspension se raffermit, la direction devient précise comme une lame de rasoir et on se met à rétrograder pour accélérer aussi vite que l'adrénaline coule dans nos veines. Je sais maintenant ce que ressent Sebastien Loeb en plein milieu d'une étape du Rallye Dakar.

La répartition du poids de la 335i (49/51) la rend presque parfaitement équilibrée et favorise son contrôle par le pilote, qui n'a cependant rien fait pour mériter ça. Monsieur et Madame Tout-le-monde s'en réjouiront, mais les vrais mordus du volant qui avaient l'habitude de se tourner vers BMW regretteront de ne pas pouvoir exprimer pleinement leurs talents.

Trop bonne
La nouvelle berline BMW de Série 3 continue d'émerveiller. Si les jeunes d'aujourd'hui ne se passionnent pas autant pour la conduite automobile que moi il y a 20 ans, un bolide aussi photogénique et stimulant, au prix de base de 35 900 $, pourrait assurément changer leur fusil d'épaule.

Pour ce montant, on obtient également un système d'arrêt/redémarrage automatique du moteur, une autre idée brillante. Un peu irritant au début, ce système fait vite sourire dans un bouchon de circulation puisqu'on est le seul ou presque à ne pas gaspiller du carburant. J'ai enregistré une consommation moyenne de 9,5 L/100 km. Remarquable!

Mon exemplaire 335i Sport valait pas moins de 62 100 $, un prix qui a de quoi faire tomber la mâchoire inférieure. Il faut dire cependant que la seule option non incluse était la boîte automatique.

Difficile de critiquer une voiture aussi efficace, aussi impeccable. Se pourrait-il qu'elle soit trop bonne? À vous de juger...
 

Essais routiers et évaluations

Experts
    Consommateurs
    BMW Série 3 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    BMW Série 3 335i 2012
    BMW Série 3 335i 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article