Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW 335xi 2008 : essai routier

BMW 335xi 2008 : essai routier

Mieux qu'une M3. Voilà, je l'ai dit. Par ,

Il n'y a jamais eu une génération de la Série 3 aussi bien réussie que celle-ci. Bien sûr, on le dit chaque fois qu'une nouvelle génération est lancée. Cependant, dans l'industrie de l'automobile, il arrive qu'un fabricant se trompe et crée un véhicule pire que l'ancien.

Eh oui, la nouvelle M3 est toute une machine, avec des performances à faire saigner du nez et une gueule menaçante. Mais soyons réalistes : nous ne vivons pas en Californie ou en Arizona où l'hiver n'existe pas vraiment et où il y a plus de longues routes désertes. Pour nous, les Canadiens, la 335xi est plus logique.

Il n'y a jamais eu une génération de la Série 3 aussi bien réussie que celle-ci.

Bijou de moteur
Le 6-cylindres en ligne de 3 litres auquel on a greffé deux turbocompresseurs et qu'on retrouve sous le capot des versions 335 (ainsi que dans les 135 et 535) est une pièce de résistance. Avec une puissance de 300 chevaux et un couple de 300 livres-pied à seulement 1 400 tr/min, la voiture offre des performances formidables, peu importe le régime du moteur. Du point mort, on atteint les 100 km/h en 5,9 secondes, malgré une surface partiellement glacée.

De plus, vous avez le choix entre une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports ou une automatique à 6 rapports avec mode manuel. Optez pour l'ensemble sport et vous obtiendrez des leviers de sélection montés au volant avec la boîte automatique.

Et malgré toute cette puissance, le moteur demeure peu gourmand en carburant. Bon d'accord, il requiert du super sans plomb, comme c'est le cas de la plupart des voitures de luxe, mais notre moyenne de 11,8 litres aux 100 kilomètres est très bonne considérant que nous roulons souvent le pied au plancher.

Tenue de route prévisible
Durant une journée sur la piste d'essais hivernaux de Mécaglisse, nous nous sommes bien amusés à envoyer la 335xi de travers dans les courbes serrées. Le système xDrive active les roues arrière en temps normal, mais canalise une partie de la puissance vers les roues avant si une motricité supplémentaire est nécessaire.

Durant les tests d'accélération, toutefois, la voiture s'est révélée nerveuse et nous aussi, les gouttes de sueur perlant sur notre front tandis que le système DSC (antipatinage et contrôle de la stabilité) cherchait frénétiquement de l'adhérence. Dans une tempête de neige, par contre, et en conduisant à une cadence plus raisonnable, le xDrive aide la voiture à garder le cap et à donner au conducteur un sentiment de sécurité; vous filerez dans la voie de gauche pendant que les autres peineront à faire la file dans la voie de droite.

Une excellente tenue de route a toujours été la marque de commerce de BMW, et cette Série 3 brille en ce sens. La voiture démontre son aplomb dans les courbes, et la direction est d'une précision chirurgicale. Mais on aimerait bien que la suspension ne soit pas aussi dure et douloureuse; même avec les pneus d'hiver de 17 pouces (notre voiture a l'ensemble sport qui inclut habituellement des 18 pouces à taille ultra basse), la 335xi est un peu trop brutale à notre goût.

La voiture démontre son aplomb dans les courbes, et la direction est d'une précision chirurgicale.