Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW 645Ci Coupé 2005 : essai routier

BMW 645Ci Coupé 2005 : essai routier

Délectable... Par ,

Délectable...

Souvent, le travail d'un chroniqueur automobile consiste à effectuer une évaluation rationnelle et approfondie d'un produit parfois banal, pouvant simplement satisfaire les besoins d'une masse d'acheteurs. Cependant, il arrive également que l'on puisse se gâter, en faisant l'essai de produits aussi passionnants qu'inaccessibles. La 645Ci, représentant le nec plus ultra en matière de coupé chez BMW, fait certainement partie de ces voitures qui font rêver, et avec lesquelles on développe une véritable relation amoureuse.

Photo - Antoine Joubert
Présentée en 2003 au Salon International de l'Auto de Francfort, la nouvelle série 6 est véritablement venue combler un trou dans la gamme BMW, qui n'offrait aucun coupé de prestige depuis 1997, année à laquelle la Série 8 nous a quitté. Par sa ligne inhabituelle et son caractère résolument macho, elle a fait craquer plusieurs amateurs de voitures sport, qui lui ont tout de suite accordé les meilleures critiques. Toutefois, ce coupé s'adresse principalement aux « jeunes » retraités bien nantis, bien sûr amateurs de golf, qui n'ont que comme seule occupation de profiter de la vie. Et croyez-moi, avec une telle voiture entre les mains, il ne me semble pas difficile de jouir du temps qu'il nous reste.

Design et architecture

Photo - Antoine Joubert
Très imposante et dotée d'innombrables gadgets et accessoires de toute sorte, cette oeuvre d'art est évidemment et par conséquent plus lourde que la majorité des autres coupés sportifs. Toutefois, comme l'ensemble des nouveaux produits de la marque, la 645Ci utilise le « Intelligent Lightweight Engineering », une technologie mariant efficacement l'acier, l'aluminium et les matériaux composites. Cela permet à BMW d'obtenir avec ce véhicule, un poids raisonnable de 1715 kilos, et de répartir parfaitement les masses, de façon à obtenir une distribution de poids de l'ordre de 50/50.

Photo - Antoine Joubert
La Série 6, comme toute nouvelle BMW, est l'oeuvre du controversé Chris Bangle. Longtemps critiqué pour le design discutable de la Série 7, ce designer a s'est à mon avis fait pardonné en créant ce modèle. Oui, la partie arrière rappelant les Chrysler Imperial et Cadillac Seville du début des années 80 laisse certaines personnes sur leur appétit, mais le reste est si délicieux qu'on lui pardonne facilement cette discutable fantaisie. À mon avis, la ligne de la carrosserie propose un heureux mélange d'audace et de classicisme, qui lui procure un caractère unique. Le long museau au bout duquel s'intègre avec élégance la calandre typique de la marque, ainsi que la ligne de toit arrondie et élancée, donnent à la voiture un effet de vitesse très réussi. Sur notre modèle d'essai, pourvu du groupe sport optionnel, se trouvaient en plus de superbes jantes de 19 pouces ainsi que les fameuses garnitures Shadow Line lustrées, qui se traduisant par des moulures de glaces latérales noires...lustrées !