Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW 650i xDrive coupé 2012 : essai routier

BMW 650i xDrive coupé 2012 : essai routier

À la recherche de la perfection automobile Par ,

Pour un chroniqueur automobile, évaluer des voitures de 100 000 $ s’avère tout un défi. En fait, c’est probablement plus facile pour certains d’entre nous, mais personnellement, il n’y a que quelques voitures dans les six chiffres et plus que je considérerais troquer contre ma maison. Le coupé BMW Série 6 redessiné n’en fait pas partie.

Oh, ce n’est pas que la 650i xDrive 2012 ne soit pas une bonne voiture : en vérité, elle est presque parfaite. Elle comprend tout ce dont un propriétaire de voiture de luxe désire, incluant un V8 mélodieux, un habitacle somptueux, une tonne de gadgets technologiques et une transmission intégrale. Alors voilà le problème : elle est trop bonne. Pourtant, je dois trouver des choses à critiquer, les voici :

Quatre cent chevaux à travers les quatre roues
La 650i Coupé est équipée du V8 de 4,4 L de BMW, gavé de deux turbocompresseurs, qui développe 400 broncos ainsi que d’un couple de 450 lb-pi. Une boîte automatique à 8 rapports avec sélecteurs montés au volant figure de série, et puisque le rouage intégral xDrive est aussi de série, une boîte manuelle n’est pas offerte. Si vous voulez changer les rapports vous-même, il faudra opter pour une 650i Cabriolet à propulsion. Aha! Je viens de lui trouver un défaut.

Avec le mode Sport Plus activé, le gros coupé dévore le 0-100 km/h en 5 secondes et, lorsqu’équipé du groupe M Sport optionnel (comme c’était le cas avec notre voiture à l’essai), il continue son accélération jusqu’à une vélocité limitée électroniquement à 250 km/h.

Néanmoins en mode Confort, le moteur peut somnoler silencieusement à des vitesses d’autoroutes légales, procurant une économie de carburant raisonnable. Hélas, notre mélange de conduite en ville et sur la grand-route s’est soldé par une moyenne de 14,9 L/100km.

C’est une GT
Bien sûr, cette voiture peut confronter n’importe quelle route sinueuse, alors que les modes Sport et Sport Plus raffermissent la suspension et la direction afin de faire bénéficier au conducteur tout le talent de la 650i.

En revanche, la Série 6 Coupé est plus une voiture de grand tourisme qu’une sportive crue et pure comme les Porsche 911 Carrera S et Nissan GT-R. Ses réflexes ne sont pas aussi aiguisés, mais c’est correct : le compromis, c’est un roulement moins punitif et mieux isolé.

Le système xDrive est fantastique pour les mois d’hiver. Favorisant les roues arrière, le système achemine de la puissance disponible aux roues avant lorsque la perte d’adhérence est détectée, réagissant rapidement et efficacement.

Boutons, boutons, boutons
Le volant en est bien garni. La planche de bord centrale aussi. On retrouve plusieurs boutons à la gauche du volant. Et sur la console centrale, on peut s’amuser avec encore plus de boutons et de commandes, ainsi qu’une molette multifonction.

Ah, le fameux iDrive. De zéro à héros, le système infodivertissement de BMW s’avère mon favori parmi ceux proposés par les marques de luxe, surtout Mercedes-Benz et Audi. Le système iDrive de BMW est désormais facile à utiliser en conduisant, et ses fonctionnalités sont bien disposées sur l’écran ACL.

Puisque notre coupé 650i xDrive est équipé d’à peu près toutes les options offertes, plusieurs de ces boutons servent à activer et désactiver les diverses aides électroniques à la conduite, comme le système de caméras, l’avertissement de changement de voie, la détection des angles morts et la vision nocturne.

Avec ces magnifiques sièges avant, on peut aussi se payer des massage-foufounes, des dossiers et des coussins ventilés ainsi qu’une multitude de réglages pour être confortable sur de longs trajets. Les places arrière conviennent aux enfants, quoique des adultes puissent y prendre place si quelqu’un les aide à en sortir. On s’attend à plus de place dans une si grosse voiture; en tout cas, c’est mon cas.

Une voiture de 100 000 $ ne serait pas complète sans un habitacle habillé des cuirs, des plastiques et des garnitures en aluminium les plus raffinés, et la 650i ne déçoit pas à cet égard. La peau de vache cousue sur la console centrale, qui grimpe et surplombe le coffre à gants est superbe, et vous fait oublier les ternes rangées de boutons de la chaîne audio et de la climatisation. Ça fait années 80, mettons.

La chaîne Bang & Olufsen de 1 200 watts, à 16 haut-parleurs, mérite une belle ronde d’applaudissements. La sonorité phénoménale est accentuée d’une enceinte centrale sur le tableau de bord qui s’élève et qui s’abaisse lorsque vous allumez et éteignez le système. Cependant, cette chaîne audio exceptionnelle coûte à peu près la moitié du prix d’une Nissan Versa neuve, c’est-à-dire 5 900 $. Si vous pouvez vous permettre une voiture de ce prix, j’assume que six mille dollars de plus ne vous dérangeront pas trop.

Ai-je mentionné qu’elle coûte 100 000 $?
Le BMW 650i xDrive Coupé 2012 affiche un PDSF de 101 500 $. Une Mercedes-Benz CLS 550 4MATIC est plus puissante et environ quinze mille dollars moins chère, en passant.

Avec les groupes Exécutif, M Sport, Technologie, Sièges Prime et BMW Apps, ainsi que les phares à DEL, la grosse chaîne audio et la vision nocturne, notre voiture à l’essai s’élève à 132 400 $. Ouf.

Pour cette somme, on obtient toute une voiture. Une voiture qui flirte avec la perfection. Et c’est son plus grand défaut. Voyez-vous, une voiture parfaite a rarement du caractère, ce qui rend une voiture spéciale, mémorable. La 650i n’a pas cette magie.

Si vous aimez la perfection obsessive, la Série 6 de BMW pourrait bien s’avérer votre voiture idéale. Par contre, il y a des choix plus caractériels, plus enivrants pour le même prix.

Essais routiers et évaluations

Experts
    Consommateurs
    BMW Série 6 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    BMW Série 6 650i xDrive 2012
    BMW Série 6 650i xDrive 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article