Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW X5 xDrive50i 2019 : ode aux nouveaux départs

Lorsque le temps vient pour un constructeur de redessiner un véhicule utilitaire sport, l’idée de tout effacer et de repartir à zéro est une bonne approche. Après tout, si l’objectif avec ce genre de véhicule est d’offrir un produit en tout point pratique – qui représente tout pour tout le monde —, alors l’idée de partir d’une page blanche avec les dernières technologies est de nature à garantir une approche concurrentielle.

C’est ce que BMW a fait avec son X5. Ce dernier a été entièrement revu pour la nouvelle année, à l’exception de certains éléments mécaniques. Il a même été le premier véhicule du groupe à profiter de la nouvelle architecture CLAR qui sert aussi la nouvelle BMW de Série 3.

Parce qu’il a vu son degré de confort et ses capacités profiter d’une attention particulière, le BMW X5 2019 s’élève à un niveau jamais atteint par un VUS de la marque. Mieux, il se positionne comme une solution de rechange légitime vis-à-vis un nouveau venu comme le Volvo XC90, ou un pilier comme le Mercedes-Benz GLE.

Fiche technique du BMW X5 2019

Lire aussi notre premier essai du BMW X5 2019

Photo : B.Hunting

Raffiné
La version qui a été confiée à mes bons soins pour une semaine est la très performante xDrive50i. Cette dernière est porteuse d’un magnifique V8 biturbo de 4,4 litres offrant 456 chevaux et un couple maximum de 479 livres-pieds. Ce moulin, jumelé à une transmission automatique à huit rapports, permet au X5 d’atteindre les 100 km/h en seulement 4,2 secondes.

Mon verdict à propos de cette variante xDrive50i, et de sa force de frappe qui réside sous le capot, tient compte du fait que la version équipée du moteur 6-cylindres en ligne de 335 chevaux est plus que suffisante pour tout le monde. Tout le monde qui ne compte pas faire de son X5 un champion des courses d’accélérations à la sortie des centres d’achats.

Cela dit, si vous avez les moyens de vos ambitions, vous apprécierez sans aucun doute la suspension adaptative M et les roues directionnelles arrière en guidant ce mastodonte au cœur d’un virage. Vous devez simplement savoir qu’il vous faudra avancer un peu plus de 100 000 $ pour profiter d’une version à moteur V8 entièrement équipée. Et c’est sans compter ce que vous allez engloutir par la suite à la pompe.

Photo : B.Hunting

En fait de dynamisme, le X5 xDrive50i est un véhicule qui offre un degré d’adhérence majeur, fruit de pneus énormes qui peuvent tous s’animer, rappelons-le, puis d’un couple puissant et instantané qui est quasi alarmant. C’est particulièrement le cas lorsqu’on sélectionne les réglages Sport +. Lorsqu’on se contente de la configuration Confort, on savoure quand même le fait qu’à la simple pression de l’accélérateur, on se trouve en plein contrôle de la route, le son du V8 bien présent et amplifié par les haut-parleurs de la chaîne audio.

Un ensemble hors route est aussi livrable, mais soyons francs ; il est mieux de laisser cette option de côté chez le concessionnaire alors que vous ne conduirez probablement jamais ce véhicule de luxe hors des sentiers battus.

De plus en plus…
En plus d’avancer une nouvelle plateforme, sans compter le style qui a aussi été revu, d’excellents progrès ont été réalisés à l’intérieur. Tout ce qu’on peut découvrir à bord justifie la facture plutôt gonflée, des sièges en cuir enveloppants dotés de jolies surpiqûres à l’écran ACL qui remplace l’instrumentation, en passant par l’éclairage ambiant, bien fait, qui ajoute à l’ambiance du véhicule plutôt que lui nuire.

Photo : B.Hunting

Puis, il y a le système multimédia iDrive qui a finalement réussi à se hisser parmi les meilleurs dans l’univers de la voiture de luxe, sans compter qu’il présente des graphiques fort attrayants. Il est étonnant de constater à quel point peu de constructeurs dans le segment des véhicules haut de gamme ont réussi à faire ce que BMW a fait. Le haut fait d’armes de la firme, c’est d’avoir été capable d’utiliser la rétroaction de sa clientèle pour lui proposer un système tactile facile à utiliser et aussi doté d’une molette pour le contrôle. Le X5 est le plus récent à en profiter.

Même si une troisième rangée de sièges est livrable, oubliez ça, à moins que ce soit pour transporter de jeunes enfants. Profitez plutôt du confort qu’offrent les places à la deuxième rangée, puis au volume arrière lorsque ces dernières sont rabattues. Ma critique à propos de l’aspect pratique du X5, c’est que je me passerais du hayon qui peut s’ouvrir en trois temps. Il est nécessaire d’appuyer plusieurs fois sur des boutons pour obtenir une ouverture complète ; on aimerait quelque chose de plus rapide... et simple.

Une dotation concurrentielle
Le BMW X5 xDrive50i a tout pour lui. Il est compétent lorsque les conditions se dégradent, il offre un volume intérieur fabuleux (pour les humains et le matériel), il est puissant au point de faire tourner les têtes et il propose un degré de confort et un style qui le place au-dessus de tous ses prédécesseurs.

Photo : B.Hunting

Comme nous y faisions référence, le X5 va avoir un effet de siphon sur votre portefeuille, surtout si vous optez pour la version la plus puissante. Cependant, c’est aussi vrai pour la plupart des concurrents dans le segment, mis à part le Volvo XC90, qui est moins cher et… moins compétent. Lorsqu’on magasine pour un VUS dans cette fourchette de prix, les besoins sont souvent supplantés par les envies, mais les questions d’argent demeurent des points de discordes secondaires entre le vendeur et l’acheteur en concession.

En fait, si vous êtes à la recherche d’un VUS luxueux à bon prix, vous savez où aller et ce n’est pas chez BMW. Si en revanche vous êtes intéressés par la formule idéale, agrémentée de ce que l’ingénierie allemande a de mieux à offrir, alors vous allez être très à l’aise avec des paiements qui vont ressembler à ceux de vos mensualités hypothécaires.

Photo : D.Boshouwers
Photo : D.Boshouwers
Photo : D.Boshouwers
Photo : D.Boshouwers