Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW X6 xDrive50i 2015 : essai routier

BMW X6 xDrive50i 2015 : essai routier

Valeur ajoutée Par ,

Le BMW X6 est assez facile à ne pas aimer. Il n'est pas particulièrement beau (malgré de nouveaux phares et un museau d'allure moins agressive pour 2015), il s'éloigne radicalement des autres véhicules de la compagnie (quoiqu'il ait influencé les récents modèles Gran Turismo de BMW) et son hayon très incliné complique parfois drôlement le chargement. 

Quand on le conduit, par contre, on comprend pourquoi il y en a un bon nombre sur nos routes et pourquoi il a sa place dans la gamme du constructeur allemand.

Qu'est-ce que le BMW X6 2015?
BMW le décrit comme un « coupé d'activités sportives » (et le X5 comme un « véhicule d'activités sportives »), ce qui ne dit pas grand-chose, vous en conviendrez. Le X6 est tout simplement un multisegment, sauf que BMW a décidé de croiser un VUS avec un coupé sport au lieu d'une familiale.

La version de base xDrive35i se vend à partir de 66 800 $ et renferme un moteur TwinPower Turbo à 6 cylindres en ligne de 3,0 litres qui produit 300 chevaux et autant de livres-pied de couple. J'ai testé la version haut de gamme xDrive50i, qui coûte 82 700 $ (5 000 $ de plus qu'un X5 comparable) et exploite un V8 TwinPower Turbo de 4,4 litres développant 445 chevaux et 479 livres-pied de couple. C'est énorme pour un véhicule qui risque de servir non pas de voiture sport, mais plutôt de navette entre la maison, le travail, l'école, le supermarché et l'aréna. 

L'équipement de série du BMW X6 2015 est déjà assez complet, merci : des jantes de 19 pouces, des phares au xénon, un hayon assisté, une boîte automatique à 8 rapports avec sélecteurs manuels au volant, un climatiseur automatique à 2 zones et plus encore. La banquette arrière rabattable 40/20/40 permet d'accroître le volume de chargement de 580 à 1 525 litres (75 de plus que dans l'ancienne génération).

Conduire le BMW X6 xDrive50i 2015
Connaissant le penchant de BMW pour la conduite sportive, il est tout à fait possible bien sûr de faire de vraies courses avec le X6 — pas juste des courses au IGA du coin.

En raison de l'emplacement stratégique des turbocompresseurs, les gaz d'échappement voyagent moins, ce qui réduit grandement le délai d'activation et aide à livrer un couple plus constant : le maximum est disponible de 1 750 à 4 500 tours/minute. C'est beaucoup de force extraite du moteur à très bas régime, alors tâchez de garder un œil sur l'indicateur de vitesse (ou le parebrise dans le cas d'un affichage tête haute).

À propos, le nouveau bloc de cadrans est numérique et change d'apparence selon le mode de conduite choisi : ECO Pro, Confort, Sport ou Sport+. Avec le premier, le tachymètre devient une vitrine pour le système EfficientDynamics de BMW; un petit affichage nous indique même combien de kilomètres on ajoute au réservoir en conduisant en mode ECO Pro.

Quand on tombe à Sport, les cadrans deviennent rouges, signifiant que la boîte de vitesses et l'accélérateur n'ont plus de contraintes. Le X6 rétrograde alors plus rapidement et s'élance à la moindre pression sur la pédale.

La maniabilité est excellente. Lorsque la route devient sinueuse, le système de transmission intégrale xDrive veille au grain pour maintenir le véhicule à l'ordre. Jusqu'à 100 % du couple disponible peut être acheminé à l'un ou l'autre des essieux afin de contrer l'effet de sous-virage ou de survirage à tout moment. C'est vraiment impressionnant et le X6 paraît plus petit et plus léger que son gabarit de 2 370 kilos le laisse croire.

Tout n'est pas parfait, cependant. Les conducteurs de plus petite taille auront de la difficulté à voir par-dessus la ceinture élevée du BMW X6, tandis que le capot bombé complique un peu les manœuvres dans les endroits restreints. La lunette arrière n'aide pas : elle est minuscule et son inclinaison prononcée limite encore plus le champ de vision.

Extérieur et intérieur du BMW X6 xDrive50i 2015
À l'avant du X6, même les plus grands trouveront un espace abondant; à l'arrière, comme vous vous en doutez, c'est un peu plus serré, surtout au niveau de la tête (le prix à payer pour une silhouette aussi racée). 

À l'instar des autres modèles BMW, le X6 présente un tableau de bord centré sur le conducteur qui nous donne la sensation d'être enveloppés dans un cocon. Le système d'infodivertissement iDrive est inclus de série et s'accompagne d'une molette de commande en céramique qui nous permet même d'épeler une adresse ou un point d'intérêt.

Le BMW X6 2015 et la concurrence
Ce coupé sport gonflé aux stéroïdes est certainement un véhicule au design unique et, de fait, il n'a à peu près pas de concurrents directs. Le modèle qui s'en rapproche le plus actuellement, du moins au plan dynamique, est sans doute le Porsche Cayenne, mais ce dernier rivalise davantage avec le X5. On peut également penser au Range Rover Evoque, bien qu'il s'avère plus petit que le X6.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
100%
BMW X6 2015
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    BMW X6 xDrive50i 2015
    BMW X6 xDrive50i 2015
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler