Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Buick Encore 2013 à TI : premières impressions

Buick Encore 2013 à TI : premières impressions

Des surprises et des petits plaisirs Par ,

Un an après son dévoilement au Salon de l'auto de Détroit, le Buick Encore 2013 est présentement en vente chez votre concessionnaire GM le plus près. Devriez-vous l'acheter?

Tout comme le Chevrolet Trax, avec lequel il partage son ingénierie, le Buick Encore repose sur une plateforme de sous-compacte (celle de la Chevrolet Sonic). Il vous plaira assurément si vous recherchez un multisegment de la longueur d'une Toyota Matrix avec un équipement digne d'une marque de luxe.

Le Buick Encore 2013 se vante d'offrir le confort et la position de conduite surélevée d'un gros utilitaire, ce qui est vrai, ainsi que l'agilité et la manœuvrabilité d'un petit – encore là, dans le mille. On affirme qu'il a été conçu expressément pour la ville, où les bolides compacts et agiles se sentent comme des poissons dans l'eau.

Cela dit, GM s'attend à ce que le Buick Encore 2013 rivalise directement avec des modèles plus répandus comme le Volkswagen Tiguan et le Hyundai Tucson. Ces deux-là proposent des versions haut de gamme qui évoluent dans la même fourchette de prix que l'Encore, soit de 26 895 $ à plus de 35 000 $.

Modèle d'essai
Lors du lancement médiatique canadien à Toronto, nous avons essayé un Buick Encore 2013 blanc perle en version Cuir. Équipé d'une transmission intégrale (1 950 $) et d'autres luxueuses options telles que des jantes chromées de 18 pouces, une chaîne sonore Bose et un toit ouvrant électrique, ce véhicule valait pas moins de 36 105 $. C'est cher et, malgré cela, il n'y avait même pas de système de navigation (option de 995 $).

Par contre, on retrouvait à bord un climatiseur bizone, une sellerie de cuir, un volant et des sièges chauffants, un démarreur à distance, une caméra de recul, dix coussins gonflables, une interface Buick IntelliLink avec écran de sept pouces, un siège du conducteur à six réglages électriques et plus encore.

Habitacle ultra confortable
Assis dans le siège du conducteur, j'avais l'impression que le Buick Encore 2013 était plus gros qu'en réalité, car je me trouvais à la même hauteur que la plupart des autres VUS et multisegments. Flanqué d'un joli accoudoir, le siège en question procure beaucoup de confort et de soutien.

Un vaste éventail de technologies fait partie de l'équation dans le but de séduire les jeunes consommateurs d'aujourd'hui. À l'instar des autres produits récents de GM, le Buick Encore 2013 utilise un logiciel de commande vocale de nouvelle génération. Je tiens aussi à souligner la présence de nombreuses garnitures en similibois et en similimétal ainsi que de superbes coutures. On a affaire à un vrai Buick.

Évidemment, le coffre demeure restreint, mais ses 533 litres sont bien optimisés. Par surcroît, lorsqu'on rabat les dossiers arrière, le volume utilitaire atteint 1 365 litres – plus que dans le X1 et le Q3.


Beau comportement routier
Étant donné le faible empattement du Buick Encore 2013, je ne m'attendais pas à un roulement aussi feutré et silencieux, même sur les routes bosselées. La technologie QuietTuning de Buick a bien sûr son mot à dire, tout comme le système de contrôle actif du bruit – une première pour la marque. Ce dernier emploie des microphones au plafond pour détecter les bruits indésirables et il les contre avec des ondes sonores via les haut-parleurs du système audio.

Développant un maximum de 139 chevaux, le Buick Encore 2013 doit faire tourner son moteur à un bon régime pour satisfaire le besoin d'accélération du conducteur. Au moins, ce quatre-cylindres turbocompressé de 1,4 L peut compter sur une boîte automatique à six rapports, si bien que son comportement reste doux et raffiné en général. En outre, il consomme seulement 8,9 L/100 km en ville et 6,7 L/100 km sur l'autoroute en version à transmission intégrale.

À propos, dans des conditions normales, seules les roues avant entraînent le Buick Encore 2013. Dès qu'elles se mettent à patiner, les roues d'en arrière s'activent. Une exception : au décollage, le véhicule mise toujours sur un rouage intégral afin de faciliter la conduite.

L'envers de la médaille
Les portières arrière du Buick Encore 2013 ne sont pas très larges, ce qui complique un peu l'accès à la banquette. De plus, l'assise de cette dernière se veut plutôt courte et pousse nos genoux dans les airs. J'avais amplement d'espace pour ma tête et mes jambes, mais des personnes plus grandes que moi pourraient prétendre le contraire.

Le design extérieur représente bien la marque. Par contre, la silhouette haute et le profil court ne donnent pas vraiment au Buick Encore 2013 une allure avantageuse. On peut dire qu'il est mignon à sa façon, mais sans plus. Selon moi, les designers auraient dû l'allonger de 30 centimètres et l'élargir de 15 centimètres environ, non seulement pour embellir son look, mais aussi pour accroître le dégagement intérieur.

Enfin, je déplore que le fait que les sièges chauffants ne soient pas inclus de série et que le coffre à gants soit aussi minuscule, même si on compte une vingtaine d'autres compartiments de rangement à travers l'habitacle du Buick Encore 2013.
 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
100%
Buick Encore 2013
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Buick Encore Cuir TI 2013
    Buick Encore Cuir TI 2013
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article