Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Chevrolet Corvette Grand Sport 2017 : la meilleure de la lignée

Chevrolet Corvette Grand Sport 2017 : la meilleure de la lignée

Entre la Stingray et la Z06, c'est le juste milieu Par ,

Depuis quelques années, la propulsion électrique est sur toutes les lèvres. Qu’elle s’appelle Nissan LEAF, Tesla Model S ou même Chevrolet Bolt, la voiture enfichable semble être là pour rester — et pour de bon cette fois-ci. Pourtant, à l’autre bout du spectre, les constructeurs automobiles continuent de vendre un rêve, un rêve plus… américain! 

Comme vous pouvez le constater avec la photo qui chapeaute ce texte, la bête de couleur gris Watkins Glen fait justement partie de ce rêve américain. En fait, la Chevrolet Corvette est considérée par plusieurs, incluant l’auteur de ces lignes, comme la sportive américaine par excellence. 

Afin de rentabiliser les millions de dollars engloutis dans cette plateforme, Chevrolet n’a pas le choix : elle se doit de multiplier les versions de sa voiture phare un peu comme le fait si bien Porsche avec sa 911 ou Ford avec sa Mustang. Voilà qui explique le groupe optionnel Z51 du modèle de base, la démentielle Z06 (n’oublions pas la très attendue ZR1) et le juste milieu, la version Grand Sport. Et un peu comme pour la Corvette de 6e génération (C6), cette nouvelle GS risque de s’accaparer les plus hauts chiffres de ventes de la C7. Pourquoi, me direz-vous? Tout simplement parce que la Grand Sport est probablement la meilleure Corvette de la lignée actuelle. 

La robe de la Z06, le cœur de la Stingray
Évidemment, une Grand Sport se détaille quelques dollars de plus qu’une Corvette Stingray équipée de l’ensemble Z51. Toutefois, même à un prix de départ de 75 895 $, le coupé représente encore une aubaine. Mon modèle d’essai, je dois l’avouer, dépassait le cap des 100 000 $ — une jolie somme, vous en conviendrez, mais à bien y penser, c’est peu cher payé pour une voiture capable de rivaliser avec les meilleures sportives du globe, et ce, même si la GS doit se « contenter » des 460 chevaux du V8 LT1 atmosphérique de 6,2 litres issu du modèle de base. 

La Corvette Stingray est au préalable une voiture très accrocheuse, mais avec tout cet attirail emprunté à la Z06, la Grand Sport n’entend plus à rire. Ses bas de caisse en fibre de carbone aussi larges que des marchepieds ainsi que ses ailerons avant et arrière n’ont rien de subtil. Tout est calculé pour lui donner un appui aérodynamique supplémentaire à haute vitesse. 

Au-delà de la carrosserie en fibre de verre et fibre de carbone se cachent des composantes de haut niveau. Jetez un coup d’œil aux freins à disques en carbone-céramique de même qu’aux jantes de 19 et 20 pouces (avant et arrière) enveloppées de pneumatiques Michelin Pilot Super Sport Cup 2 d’une largeur si imposante que les ingénieurs de Chevrolet ont dû ajouter une bande plastifiée à l’extrémité des passages de roues. Ces pneus à la semelle très lisse font partie de l’ensemble optionnel Z07 et ils adhèrent comme du velcro au bitume. Lorsque Dame nature s’en mêle, par contre, mieux vaut se garder une petite gêne du côté de la pédale de droite, si vous voyez ce que je veux dire! Bref, pour ceux qui ne rouleront jamais sur un circuit, les pneumatiques de série sont un « pensez-y-bien ». Et le sérieux du groupe Z07 ne s’arrête pas là, car la suspension magnétique a non seulement le pouvoir d’ajuster le rebond désiré via une molette, mais elle facilite aussi la vie du conducteur. 

Un habitacle de classe mondiale
Jadis la cible de plaisanteries méritées, la Chevrolet Corvette n’a heureusement plus besoin de cacher la piètre qualité de son cockpit. Terminé le volant emprunté à une Cobalt ou le plastique digne d’une fourgonnette. Depuis 2014, la 7e génération du modèle a littéralement changé la perception du public grâce à des matériaux et à un assemblage de qualité. 

Des surfaces en cuir jusqu’à la fibre de carbone qui tapisse la planche de bord, sans oublier les sièges optionnels de compétition qui enveloppent littéralement les courbes des passagers, tout ou presque incarne le raffinement. Bon, il est vrai que certains boutons ont déjà été aperçus ailleurs chez GM, mais là s’arrêtent les comparaisons.

Cette Corvette était également munie de l’ensemble Grand Sport Collector Edition, qui délimite clairement le poste de pilotage par une bande bleue, en plus d’identifier le numéro de la série par un écusson spécial placé non loin du levier de la boîte de vitesses. 

5 traits de caractère différents
C’est grâce à la molette logée sur la console centrale que le conducteur peut choisir le type de Corvette qu’il désire. Les modes Éco et Météo ne s’appliquent pas vraiment à cette icône de l’industrie américaine, mais bon, pourquoi pas? 

Le mode Tourisme s’avère idéal pour le quotidien, la direction n’étant pas trop lourde, tandis que la suspension demeure confortable — parfait pour Montréal et ses routes bosselées. Pour un peu plus de piquant, le mode Sport dynamise un peu plus les paramètres de la bête, tandis que le mode Tr (ou Piste) se révèle trop exigeant pour le conducteur novice. Avec ce mode, la direction est d’une lourdeur peu commune, tandis que la mécanique se montre nettement plus vive. À mon avis, si vous recherchez une expérience unique tous les jours, le mode Sport est parfait! 
Les mordus de grosses cylindrées savent apprécier la sonorité d’un moteur V8 et le bloc de la Corvette n’a absolument rien à envier aux multiples options disponibles dans le segment de la performance. Les montées en régime se font sans peine et l’orchestre à 8 cylindres sait comment attirer l’attention des passants. 

La boîte manuelle est un régal à manier, et ce, même si son levier est lourd, tout comme l’embrayage. La Corvette est une sportive qui implique encore son conducteur; n’essayez pas de trouver un système de conduite autonome à bord de ce bolide, il n’y en a pas! 

Enfin, la tenue de route est ahurissante grâce aux semelles élargies et à la suspension qui veille au grain. Le freinage est instantané grâce aux disques en carbone-céramique. 

Beaucoup plus qu’une Stingray
La Chevrolet Corvette est une voiture qui commande beaucoup de respect. Disons qu’entre les mains d’un non-initié, cette brute américaine pourrait facilement se retrouver dans le décor! Pourtant, avec les différentes aides électroniques et l’ensemble Z07, la plus pointue des Chevrolet demeure « contrôlable », surtout en tenant compte que la mécanique est plus civilisée que celle de la Z06. 

En somme, la Grand Sport est une Stingray avec résolument plus d’adhérence, ce qui est loin d’être une mauvaise chose.

 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Chevrolet Corvette 2017
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :V.Aubé
Photos de la Chevrolet Corvette Grand Sport 2017