Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Chrysler 200 S 2013 : essai routier

Chrysler 200 S 2013 : essai routier

Le deal Par ,

Mission accomplie pour Chrysler, qui a transformé avec succès la décevante berline Sebring en 200, plus compétitive. Les ventes ont doublé en 2012 par rapport à l’année précédente, et lorsqu’on additionne les chiffres de vente de la très similaire Dodge Avenger, on réalise que Chrysler vend plus de berlines intermédiaires au Canada que n’importe quel autre constructeur. On bat donc les Toyota Camry, Ford Fusion et Hyundai Sonata.

Les chiffres ne mentent pas, mais ne racontent pas toute l’histoire non plus. La Chrysler 200 S 2013 est une berline rapide, silencieuse et confortable. Cependant, lorsqu’on la compare à ses rivales, dont la Honda Accord 2013 en particulier, la 200 perd rapidement son lustre. Son prix plus bas, avant et après les divers rabais du fabricant, est son plus grand argument de vente.

Dans sa catégorie, la 200 se classe en milieu de peloton en ce qui concerne les dimensions intérieures. L’espace à l’avant et à l’arrière n’est pas aussi généreux que dans l’Accord et la Nissan Altima. La 200 perd également des points au niveau du raffinement, de l’économie d’essence et de la valeur de revente.

Au moment d’écrire ces lignes, la Chrysler 200 inclut un rabais de 3 600 $, ce qui compense pour ses défauts. Comme suggère le palmarès des ventes, beaucoup de gens (et avouons-le, des flottes de véhicules) sont à la recherche d’un bon deal et pas nécessairement la meilleure voiture dans sa catégorie.

À cet égard, la Chrysler 200 2013 mérite un coup d’œil.

Puissance du V6
Bien que les versions de base de la Chrysler 200 2013 soient équipées d’un 4-cylindres de 2,4 L, le V6 de 3,6 L doux et puissant est un moteur de choix, de série lorsqu’on opte pour la finition S. Produisant 283 chevaux et un couple de 260 lb-pi, le 6-cylindres procure de très bonnes performances, malgré un peu d’effet de couple ressenti dans le volant.

La boîte automatique à 6 rapports effectue son travail de façon presque imperceptible lors de fortes accélérations, et permet au moteur de rester dans sa courbe de puissance. Occasionnellement, en appuyant sur la pédale pour accélérer, la boîte s’avère hésitante comme si elle ne pouvait se décider sur une rétrogradation de un ou de deux rapports avant de réagir.

Le roulement de la Chrysler 200 2013 est très agréable. Les améliorations apportées à la suspension par Chrysler pour l’année-modèle 2011 procurent une conduite silencieuse, alors que les imperfections de la route sont facilement absorbées avec un sentiment très minime de flottement. En somme, pas trop mou, pas trop ferme, juste parfaite.

L’économie de carburant est cotée à 11,0/8,0 L/100km ville/autoroute. Le V6 musclé ne vire qu’à 1 700 tr/min lorsqu’on roule à 100 km/h, aidant à réaliser une moyenne de 10,3 L/100km durant notre essai. Le moteur de 2,4 L n’est pas tellement moins énergivore.

Finition à la traîne
Bien que la qualité des matériaux et l’assemblage se soient grandement améliorés par rapport à l’ancienne Sebring, l’atmosphère en général semble moins riche par rapport à ses rivales établies. Surtout que les Accord, Fusion et Altima ont toutes été redessinées pour le millésime 2013.

L’apparence générale est plaisante sans couper le souffle, et malgré tout, on note des détails nous rappelant le prix de la voiture : le cuir des sièges ressemble à du vinyle, les coutures contrastantes sont trop blanches, et on aperçoit des boulons sur les fixations des sièges. Une couette de fils est exposée sans gêne à l’intérieur du coffre, et il n’y a pas de poignée intérieure pour refermer le couvercle sans se salir les mains.

Quant à la finition S, elle s’avère peu excitante par rapport à la Limited. Il n’y a pas de rehaussements au niveau des performances. On obtient des jantes en alliage poli d’allure plus sportive, des blocs optiques noircis, une calandre noircie, des embouts d’échappement chromés ainsi que des poignées de porte et des rétroviseurs de couleur assortie (au lieu d’être chromés). Toutefois, la conduite de la voiture n’est pas plus sportive. Quand même, c’est la plus jolie des Chrysler 200 2013.

L’aubaine du segment
Offerte à partir de 19 995 $ avant taxes, transport et préparation, la Chrysler 200 2013 est, tout comme l’Avenger, la berline intermédiaire la plus abordable au Canada.

Notre version S à l’essai, dotée de l’ensemble toit ouvrant et système de navigation II, coûte 30 885 $. On obtient une liste assez complète d’équipement pour le prix, incluant des sièges avant chauffants, un toit ouvrant électrique, un climatiseur automatique, un siège du conducteur électrique et le système Media Centre 730N de Chrysler comprenant navigation, port USB, connectivité téléphonique et audio en continu Bluetooth ainsi que reconnaissance vocale.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Chrysler 200 2013
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Chrysler 200 S 2013
    Chrysler 200 S 2013
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article