Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Dodge Challenger 2019, Hellcat Redeye et plus!

Il fut un temps où les «pony cars» (ainsi nommés à la suite du succès des Ford Mustang et de ses concurrents sur le marché) représentaient LA voiture sportive en Amérique du Nord. Aujourd’hui, il n’en reste plus que la Ford Mustang, la Chevrolet Camaro et la Dodge Challenger (les Mercury Cougar, Pontiac Firebird, Plymouth Barracuda et AMC Javelin sont, depuis le temps, disparus).
 
Sans contredit, la Mustang, dont la production n’a jamais été interrompue depuis son lancement en 1964 (contrairement aux Camaro et Challenger qui sont disparues et revenues) est devenue la Reine du créneau. Avec le temps, ses versions GT, Boss et Shelby ont aidé à perpétuer la popularité de la marque. Camaro a réussi à rassembler les amateurs de la marque avec ses SS et ses ZL-1. Toutefois, il faut reconnaître que FCA (Fiat Chrysler Automobiles) a réussi un coup de maître en redorant le blason de sa Dodge Challenger relancée en 2009 avec sa toute récente division Hellcat proposée depuis 2015! Et ce n’est pas fini!

La «division» Dodge de FCA propose une lignée révisée de sa maintenant légendaire Challenger pour 2019. Non, le design n’en a pas été changé (d’ailleurs, la carrière de la Challenger originale fut si courte qu’il serait futile d’en proposer une autre version!) sauf pour de récentes révisions esthétiques. Rapidement décrite, cette lignée consiste en une SXT à propulsion, une toute nouvelle GT à propulsion seulement, une SXT à traction intégrale, une GT à traction intégrale, une R/T, une toute nouvelle R/T Scat Pack, une SRT Hellcat et surtout la nouvelle SRT Hellcat Redeye dont il sera question ici.

Si l’on fait outre de la description extérieure (voire même intérieure) des Challenger, c’est la mécanique de ces grands coupés qui retiendra notre attention. Car, il ne faut pas oublier que les Challenger (toujours construites à Brampton en Ontario) continuent d’être basées sur la même plateforme issue d’une «ancienne» architecture de Mercedes-Benz qui, heureusement, a été révisée et améliorée au cours des années. A-t-elle vraiment besoin d’être modifiée ou transformée? On y verra plus loin.

Le moteur de base des Challenger demeure le maintenant légendaire V6 Pentastar de Chrysler, un engin fiable qui développe 305 chevaux. Il vient d’usine combiné à une boîte automatique à huit rapports développée conjointement avec le concepteur allemand ZF et la propulsion arrière. Évidemment, vous aurez aussi compris que la traction intégrale y est aussi offerte mais qu’avec le moteur V6 (une option que l’on retrouve aussi avec les Dodge Charger et Chrysler 300 qui partagent cette même plateforme, toujours qu’avec le V6).
 
La plupart des versions R/T de la Challenger sont toujours mues par le V8 HEMI de 5,7 litres de 375 chevaux et 410 li-pi de couple avec la même boîte à huit rapports ou, seulement avec ce moteur, la boîte mécanique à six vitesses.

Et c’est ici que ça devient intéressant. La Challenger 2019 est maintenant livrable avec le V8 HEMI de 6,2 litres ou 392 pouces cubes qui, dans ce cas, développe 485 chevaux et 475 li-pi de couple! Et, oui, la boîte manuelle y est livrable.

1320
Toutefois, les mordus de courses d’accélération qui auront connu la version Demon de 840 chevaux et 770 li-pi de couple (dont la production vient d’être terminée avec quelque 3300 unités construites) seront impressionnés par la nouvelle version 1320 (de l’unité 1320 pieds ou ¼ de mille, la longueur d’une «drag strip» !).

Notons qu’en version 1320, il faut opter pour la boîte auto et, comme on le verra plus loin, est loin d’être une tare pour les amateurs de circuit routier! Si le terme 1320 ne vous va pas, alors, acceptez la nomenclature Scat Pack livrable avec les extensions d’ailes Widebody. Et c’est encore plus intéressant!

SRT Hellcat Redeye
Toutefois, le clou du spectacle, c’est la version Hellcat de 717 chevaux (au prix plus abordable que dans le passé) qui est enfin proposée en une incroyable version SRT Hellcat Redeye dont le V8 HEMI de 6,2 litres suralimenté fait (attachez vos tuques!) 797 chevaux et 707 li-pi de couple ce qui se traduit en un temps de 3,4 secondes pour atteindre le cap des 96 km/h (60 mph) et un temps de 10,8 secondes pour faire le quart de mille (400 mètres ou 1320 pieds) en 10,8 secondes à 131 m/h (211 km/h en fonction Launch qui limite le patinage des pneus)! Mais il y a plus!   

Sur la piste
On pourrait vous ennuyer pendant des heures en vous parlant de la belle tenue de route de cette auto sur les chemins de campagne. Mais, en vérité, c’est sur une piste que la Dodge Challenger SRT dévoile toutes ses capacités. C’est ce que FCA Canada a voulu nous prouver en nous permettant d’abord de conduire la Scat Pack sur un circuit privé de près de quatre kilomètres, une piste avec des virages serrés et de dénivellations uniques à flanc de montagne.

Accompagné d’un instructeur chevronné, il nous fut facile de constater les capacités de la Scat Pack avec ses pneus Pirelli à gomme extrême et son ensemble électronique qui, en mode «Track» réussit à gérer non seulement la puissance du moteur et la motricité du véhicule mais aussi la boîte automatique qui réagit à l’accélération et au rétrogradage des rapports sans que le pilote n’ait à toucher à d’autre commandes que la pédale de freins!

La Challenger Scat Pack a une empreinte solide sur la piste et le conducteur n’a qu’à user d’un peu de logique ou de suivre les instructions de l’instructeur pour bien diriger sa monture. Non, «l’ancienne» architecture originaire de Mercedes-Benz n’a pas nécessairement besoin d’être refaite !

Passer ensuite à la Hellcat Redeye est une toute autre histoire (on reconnaîtra aussi les Redeye à leur double prise d’air sur le capot alors que la Scat Pack n’en a qu’un seul!). Cette Challenger à moteur HEMI de 797 chevaux n’est livrable qu’avec la boîte automatique. Malgré l’image de «dragster» illustrée par la précédente Demon, la Redeye en retientnon seulement la puissance aux accélérations mais propose désormais toute une tenue de route sur circuit routier. C’est, comme le dirait Steve Beahm, le directeur de la division des Dodge, SRT, Chrysler et Fiat de FCA en Amérique du Nord, «une Hellcat possédée par le Demon» !

C’est en fonction «Track» que l’électronique affiche alors à l’écran Uconnect les nouvelles fonctions du moteur, de la boîte de vitesses, de la direction avec assistance électrique et des amortisseurs électroniques. Cette fonction permet de révéler la vraie nature de la grande Challenger, celle d’une grande routière plus que d’un bolide «dragster» de ligne droite!

Grâce aux pneus Pirelli extrêmement collants, cet imposant coupé négocie les courbes avec facilité malgré son poids élevé. En modulant avec précision l’accélérateur, on entend très bien le compresseur mécanique «hurler» et même «siffler» pour optimiser la puissance du moteur HEMI. Le plus impressionnant, ce fut la boîte auto qui passait les rapports avec un choc évident et qui rétrogradait d’elle-même au moment où le conducteur appliquait les freins avec puissance (dont des disques Brembo à six pistons à l’avant).

Malgré l’âge de la Challenger et de sa plateforme, ce coupé américain continue d’impressionner. Il y a eu beaucoup d’améliorations techniques apportées à ce «Pony Car». Selon une entrevue avec Beahm, on pourrait comparer la Scat Pack à une Ford Shelby GT 350 et une Hellcat Redeye (reconnaissable à ses emblèmes noirs avec yeux peints en rouge sur les ailes avant) à la version GT 500 à venir de la même voiture.

Il n’a pas été question de la consommation d’essence (d’ailleurs, il serait ridicule de considérer cette auto comme une «économique») mais FCA nous a affirmé que le V8 Hellcat Redeye fonctionne à plein rendement avec de l’essence Super à 91 octanes facilement disponible un peu partout. Pas besoin d’essence à 93 ou 94 octanes ou de carburant de course pour exploiter le potentiel de la Redeye (dont la vitesse de pointe serait de 326 km/h ou 203 m/h ce que nous n’avons pas testé !).

En ce qui a trait aux prix des Challenger 2019 au Canada, la SXT de base débute à 36 745 $, la Scat Pack à 50 945 $, la 1320 à 54 940 $ et l’ultime Redeye affiche un prix de base de 93 695 $ ! Ouf!