Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Dodge Journey R/T TI 2011 : essai routier

Dodge Journey R/T TI 2011 : essai routier

Une mise à jour minutieuse Par ,

À part le Ford Escape, aucun autre VUS ou multisegment compact ne se vend davantage en 2011 que le Dodge Journey. Depuis son lancement tôt en 2008 comme modèle 2009, il offre un espace intérieur intéressant, une bonne liste d’équipement et un prix de base très alléchant.

Le travail accompli par Dodge dans le Journey 2011 nous impressionne. (Photo: Sébastien D'Amour/Auto123.com)

La même philosophie s’applique toujours au Journey de cette année, bien que plusieurs changements et améliorations ont été apportés afin de rendre ce multisegment encore plus attirant. Cette fameuse première impression, lorsque le client entre chez le concessionnaire et s’assoit dans le véhicule, constitue un moment crucial : le groupe Chrysler s’est assuré que ces gens y demeurent plus longtemps et stimule leur intérêt.

Cela débute avec un habitacle rafraîchi, un tableau de bord et des panneaux de portes à l’apparence plus riche. L’ancien bloc d’instruments très large, partiellement obstrué par le volant, a été remplacé par une disposition plus conventionnelle, incluant un écran d’ordinateur de bord sur les finitions supérieures. Le volant a été redessiné et comprend le nouveau logo de la marque, tout comme dans les autres véhicules Dodge 2011.

Les commandes audio et de climatisation sur la planche de bord centrale déconcertent par leur simplicité, avec des rhéostats et des gros boutons pour régler la température. L’écran tactile de 8,4 pouces, de série dans la version R/T, mérite aussi des éloges : nous ne sommes pas des fanatiques de tels dispositifs pour contrôler les commandes primaires d’un habitacle de véhicule, mais celui-ci se montre extrêmement réceptif au moindre contact de votre doigt. Beaucoup mieux que l’interface de MyTouch Ford.

La caméra de recul, en option, profite également de la taille de l’écran, présente une vue glorieuse de ce qui croise votre chemin lorsque vous reculez.

Les autres améliorations tactiles incluent de nouveaux sièges avec une sellerie de cuir plus souple ainsi que des appuie-bras recouverts d’une garniture en similicuir. Dans la finition R/T, du moins, l’habitacle semble sortir tout droit d’un véhicule plus dispendieux.

Basé sur la plateforme de la berline Avenger, le Journey s’avère l’un des modèles les plus longs parmi les VUS et multisegments compacts, bien qu’un des plus étroits. L’espace intérieur fait preuve néanmoins de générosité. Toutefois, les seuils de porte, larges et hauts, compliquent les embarquements et débarquements, ce qui devient agaçant. Vous salirez assurément vos pantalons en sortant du Journey, si vous ne faites pas attention.

Les seuils de porte larges et hauts compliquent les entrées/sorties. (Photo: Sébastien D'Amour/Auto123.com)