Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Dodge Magnum RT TI 2005

Dodge Magnum RT TI 2005

Par ,

Un retour dans le passé, à la vitesse HEMI

Dodge Monaco Familiale 1972 (Photo: DaimlerChrysler Canada)
Je ne me souviens pas de grand-chose de mon enfance. Peut-être que mon cerveau n'est pas assez gros, mais on dirait qu'à chaque fois que j'apprends quelque chose de nouveau, j'en oublie un autre. L'autre jour, lorsque j'ai finalement appris comment programmer le vidéo pour enregistrer une émission, j'ai oublié comment faire fonctionner le micro-ondes.

J'exagère. Un peu.

Une des rares choses dont je me souviens lorsque j'avais environ 4 ans, était cette monstrueuse familiale vert lime avec des collants de similibois sur ses flancs. C'était une Dodge Monaco familiale 1972. Oubliez l'aérodynamisme (à l'exception des couvercles de phares motorisés, oooh), oubliez l'économie d'essence, oubliez la tenue de route, et oubliez l'ergonomie. Elle était énorme, avait un habitacle énorme, et avait des sièges énormes. Mais surtout, elle avait un choix de moteurs énormes : des V8 carburés de 360, 400 et 440 pouces cubes. La crise du pétrole de 1973-1974 a pas mal gâché le marché pour ces mammouths. La familiale pleine grandeur a disparu de l'inventaire de Chrysler en 1978. La traction avant était la nouveauté au début des années '80. En 1983, Chrysler lançait la minifourgonnette, qui a ultimement étouffé le marché des familiales durant plusieurs années en Amérique du Nord.

À cette époque, les manufacturiers vantaient fièrement leurs familiales. Cependant, ils ont tendance à éviter cette nomenclature depuis les années '80. Rouler en familiale n'est supposément pas un bon symbole de statut social. Curieusement, la même chose est en train d'arriver aux minifourgonnettes ces jours-ci.

Dodge Magnum RT TI 2005 (Photo: Michel Deslauriers, Auto123)
Nous voilà en 2005. Chrysler a été depuis quelques années, rebaptisé DaimlerChrysler après sa vente, euh, sa fusion avec Mercedes-Benz. La compagnie a maintenant plein de pièces disponibles afin de développer des voitures à traction arrière, et elle en profite. Depuis l'automne 2004, l'Amérique du Nord est à genoux devant le retour des puissants Chrysler à traction arrière--La Chrysler 300, la Dodge Magnum et, plus récemment, la Dodge Charger. Le lancement de ces types de véhicule est pour le moins étrange, vu que nous sommes dans l'ère des émissions de gaz à effet de serre et d'économie d'essence. Et la plus particulière des trois doit certainement être la Magnum. Qui donc achète des familiales pleine grandeur en 2005?

Plusieurs, semblerait-il. Vous apercevez maintenant des 300 rôder un peu partout--et soyons réalistes, comment cette voiture pourrait-elle passer sans qu'on la remarque? Une 300 qui s'approche derrière vous est aussi subtile qu'un gros gangster en manteau long courant vers vous, mitraillette à la main. Le pif de la Magnum est moins agressif, mais vous allez l'apercevoir moins fréquemment. Car c'est une familiale après tout, et on doit surveiller l'indicateur du symbole de statut social. Pitié, est-ce que la Magnum a l'air d'une voiture typique pour mères de famille? Je ne crois pas.

Peu importe ce que vous pensez de la Magnum, elle est plutôt énorme, a un habitacle énorme et des sièges énormes. Aie, comme la Monaco '72 de
Dodge Magnum RT TI 2005 (Photo: Michel Deslauriers, Auto123)
mon père. Voici une autre similarité : un beau gros moteur V8.

Alors, en partageant des pièces à travers trois modèles similaires, DaimlerChrysler a baissé ses coûts de production. C'est quand même ironique de constater que la compagnie est redevenue profitable en réintroduisant la traction arrière à sa gamme de voitures. Par contre, la voiture dans cet article s'adonne à être équipée de la traction intégrale, d'autres pièces volées du coffre à outils de Benz.