Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Dodge Viper SRT GT 2016 : essai en piste

Dodge Viper SRT GT 2016 : essai en piste

Comme du « speed dating » Par ,

La vipère est une espèce de serpent assez répandue dans le monde, mais la Dodge Viper est une voiture sport plutôt rare. Pourtant, elle se vend à partir de 93 000 $ seulement. Oui, je sais que c’est cher, mais nous vivons présentement dans un monde où les BMW, Mercedes, Audi, Porsche et Corvette de 100 000 $ sont presque monnaie courante.

En plus de 15 ans de métier, j’ai rencontré la Viper à 2 occasions. Il y a 10 ans, une SRT-10 et moi avons fait connaissance pendant quelques heures et son côté extrêmement brut m’avait stupéfié. Tout récemment, lors de la journée d’essai annuelle des produits Chrysler à son centre de Chelsea, au Michigan, j’ai eu droit à 2 séances de speed dating avec une Viper SRT GT de 645 chevaux. 

Des cônes, mais pas un vrai circuit
Un des exercices au programme était un parcours de slalom délimité par des cônes. J’ai commencé par une Fiat 500 Abarth avant de passer à Charger SRT Hellcat, puis à une Challenger du même nom et finalement à la Viper. Je pensais être prêt et assez réchauffé, mais pas tout à fait. 

En essayant d’entrer dans la Viper, j’ai cogné ma tête sur le toit. J’ai ensuite fait du mieux que j’ai pu pour m’insérer dans le siège du conducteur et adopter une bonne position. Rien à voir avec la Challenger! 

J’aime me sentir à l’étroit
L’habitacle de la Dodge Viper est minuscule. En effet, il est difficile de trouver une voiture légale sur la route qui se rapproche autant d’un bolide de course. Les commodités sont quand même nombreuses, par exemple une chaîne audio à 12 haut-parleurs, un système multimédia Uconnect avec écran de 8,4 pouces et navigation ainsi que des sièges inspirés de la course et garnis de cuir Nappa avec empiècements en suède Alcantara. 

N’allez pas croire cependant qu’il s’agit d’une voiture de luxe. J’ai vite réalisé qu’il n’y avait pas de colonne de direction télescopique et, malgré la présence de sièges et de pédales à réglage électrique, je n’ai pas trouvé le moyen d’être à l’aise au volant. Vous me direz que ce n’est pas le but d’un tel coupé sport, mais je m’attendais néanmoins à plus de confort. 

L’homme-singe que je suis s’est aussitôt mis à la recherche du bouton du système antidérapage. J’ai fouillé longtemps avant de me rendre compte qu’il se trouvait sur le volant, pour en faciliter l’accès! À propos, la Viper SRT GT autorise 5 niveaux d’intervention de l’antidérapage; j’espérais donc profiter d’une certaine flexibilité en termes d’adhérence.

Un premier tour à oublier
Ma première séance s’est avérée un peu désastreuse. J’ai bêtement engagé le 2e rapport et oublié de faire des changements par la suite. Le puissant V10 n’a pas hésité à hurler son mécontentement. Au moins, je peux vous dire qu’on peut quasiment atteindre 60 mi/h (96 km/h) sur le 1er rapport et 90 mi/h (144 km/h) avec le 2e. 

J’ai négocié le parcours de cônes à une vitesse folle. Je ne m’attendais pas à ce que la bonne vieille direction hydraulique soit aussi précise et docile. Les gigantesques freins à étriers Brembo, pour leur part, ont habilement refroidi les ardeurs de la Viper, même au bout de la première ligne droite où j’ai atteint 80 mi/h (128 km/h) en un rien de temps. 

À titre d’information, la Dodge Viper SRT GT accélère de 0 à 60 mi/h (96 km/h) en seulement 3,3 secondes et sa vitesse de pointe dépasse les 200 mi/h (320 km/h). 

Allez, on réessaie!
Ma seconde séance s’est mieux déroulée. J’ai fait un meilleur usage du levier et de l’embrayage pour maximiser ma vitesse. Près de 5 000 tours/minute, le V10 déploie tout son couple de 600 livres-pied, ce qui donne de violentes poussées. J’ai aussi réussi à placer le système antidérapage en mode Piste, qui permet de faire valser abondamment le derrière de la voiture. À de telles vélocités, si l’on ne contrôle pas bien le volant, ça peut vite devenir dangereux.

J’aurais tellement aimé passer plus de temps avec cette bête sauvage, qui demande beaucoup de respect et de concentration. J’étais prêt à lui donner tout ce qu’elle mérite. Dommage que la Viper soit aussi peu disponible dans la flotte de véhicules de presse au Canada…

Les alternatives
Bizarrement, il est impossible de réserver une Viper SRT GT (102 995 $) pour une semaine, mais j’ai pu passer 7 jours avec une Mercedes-AMG GT S (149 000 $ de base; 165 000 $ pour mon modèle d’essai). Chacune de ces machines est bruyante et provocante. Chacune a un côté très brut pour une voiture haute performance qu’on dit haut de gamme. 

Selon moi, bien peu d’acheteurs potentiels vont essayer les 2. Ceux qui s’intéressent à la Viper sont plus susceptibles de visiter un concessionnaire Chevrolet pour jeter un coup d’œil à la Corvette Z06 (90 895 $). 

Je veux la revoir!
Mon rendez-vous initial avec la Dodge Viper SRT GT 2016 a été bref. Bien que mes premières impressions ne soient pas aussi favorables qu’elles auraient pu l’être, ses courbes sont assez sexy pour que je lui donne une autre chance. 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Dodge Viper 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Dodge Viper 2016
Dodge Viper 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :M.St-Pierre
2016 Dodge Viper pictures