Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai : Audi A4 Avant 3.2 S-Line 2007

Essai : Audi A4 Avant 3.2 S-Line 2007

Par ,

A3, A4... Les noms se ressemblent beaucoup. Seulement un chiffre qui diffère...

(Photo: Kevin Corrigan, Auto123.com)
J'ai récemment essayé une A3 2.0T S-line et elle m'a beaucoup impressionné. Quand je l'ai rapportée à Audi, on m'a donné les clés d'une A4 Avant 3.2 S-line -- exactement de la même couleur: blanche! Elle avait un look assez semblable à la petite A3, ce qui m'a porté à me demander: quel est le but de cette voiture? À quel point est-elle différente?

Eh bien, il semble que j'avais sauté trop vite aux conclusions, car j'ai appris rapidement que ces deux voitures ont plus que le nom de différent.

Placées côte à côte et vues de loin, elles ont un air très familier. En fait, lorsque je m'en suis rapproché, je me suis demandé comment j'allais prendre des photos de la A4 Avant qui seraient différentes de celles de la A3.

Premièrement, les roues de la A4 Avant sont plus saisissantes avec leur beau fini gris titane; elles rehaussent assurément le design global du véhicule. Je dirais même qu'elles lui donnent une allure «prête pour la course». On peut facilement imaginer cette voiture dans la ligne des puits, entourée d'une horde de mécaniciens prêts à sauter dessus.

(Photo: Kevin Corrigan, Auto123.com)
L'arrière ressemble davantage à celui d'une familiale que d'un hatchback; visiblement, la A4 Avant a été conçue pour transporter plus de bagages. Par ailleurs, il y avait un grand panneau blanc qui remplaçait le toit vitré de la A3. Tout ceci pour dire qu'il y a quelques petites différences esthétiques entres ces deux Audi.

Quand on pénètre à l'intérieur, on se rend vite compte que l'habitacle est une coche ou deux au-dessus de la A3. La disposition du tableau de bord est typique d'Audi tout en présentant un design plus riche et raffiné. Soulignons les jolis accents en bois noir piano ainsi que l'écran de navigation GPS.

Les sièges en cuir sont caractéristiques d'Audi: beaux, confortables, sport et enveloppants à la fois. La A4 Avant n'est évidemment pas une grande voiture, mais le dégagement abondant au niveau des coudes procure un net sentiment d'espace. En même temps, on a l'impression de ne faire qu'un avec l'habitacle.

Ce qui revient à dire: la A4 semble être une vraie voiture pour les mordus du volant.

Pour m'en assurer, j'ai commencé à sillonner plusieurs rues. Laissez-moi vous dire que la puissance de 255 chevaux du V6 de 3,2 litres est incroyable. Elle est bien contrôlée par une efficace boîte manuelle à six vitesses. Le plaisir avec un grand «P»!

(Photo: Kevin Corrigan, Auto123.com)
Il m'arrive rarement d'être excité en conduisant une familiale, aussi sportive soit-elle, mais la A4 Avant S-line est une machine vraiment pas comme les autres. On dirait une familiale sport de course et, croyez-moi, elle attire beaucoup l'attention en ville.

Passons sans tarder à l'aspect que j'aime le plus: la tenue de route. Au-delà de la légendaire traction intégrale quattro d'Audi, la A4 Avant S-line bénéficie d'une excellente suspension sport. Pour moi, cette voiture est très bien équilibrée compte tenu de son gabarit et, généralement parlant, elle excelle en conduite agressive. D'ailleurs, pendant ma semaine d'essai, sans conduire en fou, j'ai progressivement repoussé les limites de la voiture. Jamais la A4 n'a commis un faux pas.