Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai: Audi RS 4 2007

Essai: Audi RS 4 2007

Par ,

Un poing de fer dans un gant de velours

La berline d'entrée de gamme d'Audi, la A4, offre deux moteurs différents ainsi qu'une traction avant ou intégrale. Le moteur turbocompressé de
(Photo: Justin Pritchard)
2,0 litres génère 200 chevaux, tandis que le V6 de 3,2 litres en produit 255. Les deux livrent une performance plus qu'adéquate. En fait, avec ce V6 sous le capot, je ne vois pas pourquoi une voiture de cette taille aurait besoin de plus de puissance.

La S4 me laisse donc perplexe. En effet, il s'agit de la même voiture mais alimentée par un V8 de 4,2 litres développant 340 chevaux. C'est une berline avec un moteur de jet. Mais Audi ne s'est pas arrêtée là.

La RS 4 a de quoi faire rougir la S4. Son design, autant à l'intérieur qu'à l'extérieur, est supérieur. La suspension est plus ferme, les freins sont plus massifs et le caractère général de la voiture est beaucoup plus féroce. En outre, la carrosserie repose plus près du sol, les ailes sont plus prononcées pour accommoder des roues au diamètre élargi et le faciès fait peur à tous les jeunes enfants du quartier. Cette berline a l'air plus
(Photo: Justin Pritchard)
imposante qu'elle ne l'est en réalité -- comme le jeune maigrichon au gym qui retient son souffle et bombe son torse.

Qui plus est, la RS 4 semble être en colère -- et elle l'est, ne serait-ce que parce qu'un des rivaux d'Audi prétend fabriquer la «Machine de conduite ultime». On peut sentir la rage dans chaque pouce de la RS 4.

Lors du processus de conception, Audi a enfermé son équipe d'ingénieurs avec le moteur de 4,2 litres jusqu'à ce qu'ils le modifient pour développer une puissance retentissante de 420 chevaux. Par surcroît, le moteur se montre doux et raffiné comme du velours malgré son régime qui explose jusqu'à plus de 8000 tr/min. Il y a même un bouton qu'on peut appuyer pour accentuer la réponse de l'accélérateur et augmenter le volume de l'échappement.

(Photo: Justin Pritchard)
Et tout ce feu d'artifice allemand peut se ranger discrètement dans votre garage. Chic, n'est-ce pas?

En conduite urbaine, les embrayages à 1500 tr/min sont adéquats pour maintenir une vitesse qui respecte la loi tout en créant un effet sonore assez vibrant pour faire tourner les têtes à chaque fois que vous décollez d'un feu rouge.

Mais avouons-le: personne ne conduit une RS 4 pour faire des embrayages à 1500 tr/min.

Trouvez une longue portion de route déserte ou, encore mieux, une piste de course et vous pourrez découvrir toute la force et l'agressivité de la RS 4. En écrasant la pédale d'accélérateur, même vos passagers les plus civilisés lâcheront des jurons jusqu'à ce que vous refroidissiez un peu vos ardeurs. Ce n'est pas facile, car le V8 produit tellement un son fantastique qu'on voudrait l'écouter toute la journée. La puissance de cette bête est exagérée mais jamais intimidante.

Attention, toutefois. Votre plaisir et votre adrénaline pourraient vous amener des amendes salées et vos 15 points de démérite pourraient disparaître en moins de temps qu'il n'en faut pour dire: «Désolé, monsieur l'agent». Contrôlez toujours vos envies à l'aide des énormes freins à disque ventilé et perforé aux quatre roues.

Le légendaire système de traction intégrale quattro d'Audi travaille étroitement avec la suspension sport pour garder la voiture fermement ancrée à la route. Développé initialement pour la course, le système quattro peut distribuer toute la puissance du moteur à l'un ou l'autre des essieux pour assurer une traction optimale. En situation normale, le rapport entre l'avant et l'arrière est de 40/60. Pour cette raison, je ne dirais pas qu'on conduit la RS 4 mais plutôt qu'on la pointe, qu'on l'oriente; il suffit de diriger le volant et d'enfoncer la pédale d'accélérateur pour que la voiture prenne exactement l'axe voulu.