Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai: Honda CR-V SE 2006

Essai: Honda CR-V SE 2006

La frugalité au service d'une vie active Par ,

La frugalité au service d'une vie active

Tout en maximisant l'économie et la versatilité, le CR-V renferme plusieurs
Le modèle CR-V SE vient avec les marchepieds, les roues de 16 pouces, les plaques de protection et un support de toit. (Photo: Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
caractéristiques recherchées par les amateurs de vie active, telles la technologie à quatre roues motrices RealTime de Honda, les roues en alliage de 16 pouces, les plaques de protection avant et arrière, les marchepieds latéraux, plein d'espace de chargement, le câblage préinstallé pour brancher une remorque, et le support de toit. Curieusement, tout cet équipement est réservé pour les acheteurs canadiens. Aux USA, le CR-V de base est un véhicule à traction avant, sans les roues en alliage, les plaques de protection, les marchepieds, le câblage de remorque et le support de toit. Au sud de la frontière, la traction supplémentaire du système RealTime est disponible en option sur le CR-V de base et en équipement de série sur les versions plus élaborées. À l'exception des roues en alliage de 16 pouces, qui viennent aussi en équipement standard aux USA sur les modèles au niveau de finition plus élevé, les autres ajouts des modèles canadiens sont disponibles chez nos voisins du Sud à titre d'accessoires installés par le concessionnaire. Lorsqu'il est question de puissance, toutefois, tout est équivalent entre les deux grandes nations.

Le seul moteur à mouvoir le CR-V 2006 est un vif moulin à quatre cylindres
Les 156 chevaux du CR-V sont suffisants pour le mouvoir, particulièrement s'ils sont accouplés à la boîte manuelle à cinq rapports de série. (Photo: Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
en ligne de 2,4 litres, à DACT et 16 soupapes, qui développe 156 chevaux et 160 livres-pied de couple. Ces chiffres sont décents pour un quatre cylindres, et sont en partie dus au système de calage variable des soupapes de Honda, connu sous le nom de i-VTEC. Malgré qu'il ne soit ni le plus silencieux ni le plus raffiné des 4 cylindres en ligne à voir son accélérateur sous mon pied droit, il figure assez haut sur l'échelle. À l'intérieur de ses paramètres d'opération normale, il remplissait très bien sa tâche, mais quand on le poussait un peu plus, toutefois, ce qui était nécessaire pour générer une accélération plus vive ou pour effectuer un dépassement, le moteur exposait ses origines avec une sonorité typique d'un engin à 4 cylindres. La force qu'il produisait, du moins sur mon véhicule d'essai, passait à travers une boîte manuelle à 5 rapports à course courte, ce qui lui conférait un avantage certain compte tenu de son couple limité, lequel est à son maximum à 3600 tours-minute - une automatique à 5 vitesses est également disponible. D'un autre côté, les performances modérées permettent au CR-V d'afficher une bonne efficacité énergétique.

Le CR-V équipé du système à quatre roues motrices RealTime et de la
Malgré qu'il soit élevé et soit un VUS, le CR-V procure une cote raisonnable de 10,6 L/100 km. (Photo: Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
transmission automatique à 5 vitesses parcourront 100 kilomètres en ville avec seulement 10,6 litres d'essence. Les 100 kilomètres sur la grande route ne demanderont que 8 litres du nectar doré. Ce sont des chiffres impressionnants pour un VUS capable de loger cinq adultes et tout leurs bagages, et doit être pris en compte lorsque l'on appuie sur le champignon à la recherche de plus de jus.

Honda a maximisé l'espace de chargement du CR-V en adoptant un design extérieur plutôt "carré" lors de la dernière révision de sa carrosserie. Je fus assez impressionné par la grande ouverture et le vaste espace de rangement qui m'attendait derrière la portière arrière du CR-V, laquelle a ses charnières du côté du passager, soit dit en passant. Alors que l'ouverture énorme rend le chargement facile, le fait d'ouvrir la porte vers la droite fait qu'elle devient un obstacle à contourner. Pour le marché nord-américain, il aurait été préférable de faire pivoter la porte vers le côté du conducteur. Heureusement, Honda a eu la sagesse d'installer une lunette arrière qui s'ouvre vers le haut, faisant en sorte qu'il ne soit pas toujours nécessaire d'ouvrir le grand portail arrière.