Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai: Honda Element Ensemble Y 4RM 2006

Essai: Honda Element Ensemble Y 4RM 2006

Par ,

Bien qu'il fasse partie du paysage automobile depuis quelques années déjà, le Element de Honda attire encore et toujours les regards. Son allure originale ne laisse personne indifférent et les commentaires de chacun ne sont jamais neutres. J'ai d'ailleurs été surpris lorsqu'une personne de mon entourage, qui ne porte aucun intérêt envers l'automobile, s'est permise une opinion sur ma monture.

Le modèle à l'essai est muni de l'ensemble Y et du système à 4 roues motrices. Son prix: 30 700$.

L'apparence

C'est vrai qu'il sort de l'ordinaire cet Element, mais pour ceux qui
Honda Element 2006 (Photo: Mathieu Germain, Auto123.com)
 cherchent à se démarquer de la meute, rien de mieux. Sa silhouette est unique sur le marché canadien (Scion, une division du géant Toyota, offre un véhicule de ce genre au sud de la frontière) et certains des coloris offerts le rendent encore plus excentrique. La finition tant extérieure qu'intérieure est irréprochable. Certains plastiques font un peu "joujou", mais aucun bruit de vibration ni de cliquetis ne s'est fait entendre tout au long de mon essai. Plusieurs lui reprochaient ses panneaux de passages de roues en plastique de couleur charbon. Sachez que certaines versions sont offertes avec les panneaux agencés au reste de la carrosserie.

La mécanique

La puissance du moteur, un 4 cylindres de 2,4 litres développant 156 ch et 160 lb-pi de couple, est suffisante en conduite urbaine sans plus. Si on lui demande de déplacer quelques passagers et leurs bagages, la tâche
Honda Element 2006 (Photo: Mathieu Germain, Auto123.com)
 semble plus ardue. Évidemment, l'Element n'a pas été conçu pour offrir des performances à couper le souffle, mais l'agrément de conduite profiterait d'une augmentation de puissance.

La boîte de vitesses automatique à 4 rapports effectue un travail honnête sans plus. Je me rappelle avoir eu beaucoup plus de plaisir à conduire un Element à boîte manuelle il y a quelques années.

Quant à la direction, elle n'est pas aussi incisive que je l'aurais espéré. Il semble qu'elle ait besoin de beaucoup d'implication du conducteur afin de faire changer le véhicule de trajectoire. Ce n'est pas un problème en tant que tel. Simplement, la direction demande une période d'adaptation. Je commençais tout juste à m'y habituer lorsque j'ai dû le retourner après une semaine et un peu plus de 800 kilomètres.

Je n'ai pas eu l'opportunité, lors de mon essai, de tenter l'expérience hors route. Je ne me permettrai donc aucun commentaire sur son rouage d'entraînement dit RealTime à 4 roues motrices.

Le confort

Les sièges du Element sont confortables sur des distances de courtes à 
Honda Element 2006 (Photo: Mathieu Germain, Auto123.com)
moyennes, mais tendent à manquer de support sur de longs trajets. La fatigue s'installe au bas du dos après la première heure et demie. Par contre, la position de conduite élevée et l'angle du pare-brise offrent une vision tout à fait appréciable. Il faut, par ailleurs, s'habituer aux piliers A (piliers avant) qui sont de dimensions importantes.

Le tableau de bord est typiquement Honda et donc facile à consulter. Les commandes sont instinctives et les espaces de rangements nombreux. Seuls le frein à main et les portes-gobelets avant, situés au sol entre les sièges du conducteur et du passager demandent une période d'adaptation. Les contrôles de la radio sont faciles à manipuler et la puissance de 270 watts est plus que suffisante.