Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai : Honda S2000 2006

Essai : Honda S2000 2006

Par ,

Le constructeur le plus raisonnable au monde se permet une grande fantaisie

Honda est fort probablement le constructeur le plus respecté quand on parle de véhicules sensés et intelligents. C'est justement pour cette raison qu'il est difficile de croire que ses designers et ingénieurs ont conçu un produit aussi radical que la S2000.

(Photo: Justin Pritchard, Auto123.com)
Chaque ligne de sa silhouette compacte évoque la performance, son look en laisse plusieurs bouche bée et son son d'échappement pourrait percer de l'acier.


À bien y penser, je comprends pourquoi le reste de la gamme de Honda est plutôt conservateur: toute la sauce a été versée sur la S2000.

Le roadster de Honda se caractérise par un long museau, un coffre raccourci, des roues imposantes ainsi que des formes anguleuses au niveau des ailes et du toit. On dirait un culturiste qui aime gonfler ses muscles devant un miroir; s'il était plus maigre, on verrait sûrement apparaître un six-pack. L'arrière se termine par un petit aileron et deux embouts d'échappement de grand diamètre.

Super, mais la Honda S2000 n'est pas faite pour tout le monde.

(Photo: Justin Pritchard, Auto123.com)
À l'intérieur, on retrouve deux sièges sport garnis de cuir, une boîte manuelle à six rapports, des instruments numériques, une bonne chaîne audio et quelques autres éléments intéressants. En revanche, très peu de compartiments sont disponibles pour ranger des lunettes, des CD et de la monnaie. Le coffre à gants est vraiment petit (gants, portefeuille et cellulaire ne rentrent pas tous à la fois); idem pour le coffre, qui n'accueille pas de gros bagages. D'autre part, à l'instar de toutes les décapotables, la visibilité est restreinte lorsque le toit est en place. Même ajustés de manière optimale, les rétroviseurs aident plus ou moins le conducteur.


Il faut être un peu contorsionniste pour monter à bord, se caler au fond des sièges et placer ses jambes dans les puits, d'autant plus que
(Photo: Justin Pritchard, Auto123.com)
le volant est fixe. Ensuite, on peut respirer. Tout de même, je ne peux m'empêcher de penser que la S2000 n'est pas faite pour les personnes de grand gabarit comme moi. Un effort tout aussi considérable est requis pour en sortir. J'imagine que c'est ce que ressent un bébé quand il sort du ventre de sa mère.


Voici une suggestion: laissez faire le gym et passez votre temps à entrer et sortir de la S2000.

Pour le reste, l'habitacle est typique d'une vraie voiture de performance: sombre et simpliste. Tout est garni de cuir noir, tandis que les commandes de la climatisation et de la radio sont centralisées autour du volant pour en faciliter la manipulation.

Il y a aussi un bouton rouge très invitant qui permet de démarrer le moteur et, du même coup, d'allumer les cadrans numériques comme s'ils étaient des instruments de mesure hautement précis.