Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai: Mazda RX-8 SE 2006

Essai: Mazda RX-8 SE 2006

Par ,

Comme bolide non conventionnel, c'est difficile de faire mieux

(Photo: Justin Pritchard)
Vroum-Vroum: vous l'avez lu, vous en avez entendu parler et vous l'avez peut-être même magasiné ou conduit. Ce concept si simple mais combien puissant fait l'envie de plusieurs compagnies automobiles. Plus qu'un slogan, c'est un ingrédient que Mazda incorpore dans chacun de ses véhicules. C'est une emphase sur une maniabilité supérieure, des freins puissants, des moteurs fougueux et une interaction entre le conducteur et la machine. Tout pour éveiller les sens et rehausser la sensation que procure la route.

Beau numéro de magie; d'où vient cette voiture?

Elle s'appelle RX-8 et elle représente le summum de la philosophie Vroum-Vroum. Il s'agit d'une ré-incarnation de la fameuse RX-7 qui a été discontinuée il y a une dizaine d'années, non sans avoir époustouflé le monde de la performance automobile. Le problème, c'est qu'elle ne plaisait pas à beaucoup de monde; elle était dispendieuse, exiguë et «rock n' roll». La préoccupation de plus enplus grande pour lesémissions
(Photo: Justin Pritchard)
polluantes ainsi que la montée du prixde l'essence et des taux d'assurance ont relégué la RX-7 dans les annales de Mazda. (Un exemplaire est toujours exposé à l'intérieur du quartier général nord-américain, à Richmond Hill.)

En termes de performance «raisonnable», la RX-7 était parfaite. Mazda s'est donc inspiré de sa personnalité et a concocté un nouveau produit unique, la RX-8. La plupart des rivales n'offrent pas de sièges arrière; dans celles qui le font, ces sièges sont tellement petits qu'ils sont pratiquement inutilisables... à moins d'être contorsionniste ou amputé des deux jambes. La RX-8 est la solution pour les amateurs de coupés sport qui désirent à l'occasion s'asseoir à l'arrière, grâce aux deux demi-portes à ouverture inversée qui y facilitent l'accès. Une fois à bord, les passagers arrière bénéficient d'un espace et d'un confort judicieux, sans oublier qu'ils ont chacun une vitre, un porte-gobelet et un compartiment de rangement.

«Chaleureux»: le mot le plus utilisé par mes passagers pour décrire les sièges arrière

Avouons-le: c'est une bonne idée d'offrir dans ce marché un coupé sport avec des sièges arrière. J'ai dit tout à l'heure que les demi-portes arrière
(Photo: Justin Pritchard)
facilitaient l'accès, mais j'ai oublié de spécifier une condition: il ne faut pas mesurer 5'10'' et peser plus de 200 livres... comme moi. J'ai dû procéder à quelques essais avant de trouver la meilleure façon de pénétrer dans l'habitacle et de profiter des magnifiques sièges sport garnis de cuir et de suède. Encore là, le bout de mes pieds accrochait souvent le haut-parleur intégré à la portière et, après m'être assis, il fallait que j'étire mon bras très loin pour refermer la portière.

Mais les amateurs de voitures sport comme moi sont prêts à faire ce sacrifice parce que ça veut dire que la position de conduite est près du sol et que le centre de gravité est bas. C'est le prélude à une expérience qui promet d'être excitante, ce qui contribue au charme de la voiture.

À l'intérieur de la RX-8, le design évoque davantage une berlinecompacte
(Photo: Justin Pritchard)
moderne qu'un bolide de performance dernier cri. L'aménagement est joli (surtout les accents de couleur agencée), bien fait et généralement confortable, mais il n'est pas d'allure agressive et sombre comme une vraie voiture sport l'est normalement. On dirait presque que Mazda a été trop raisonnable.

Par surcroît, le plafond bas, les rideaux gonflables latéraux et le toit ouvrant réduisent tous l'espace pour la tête, ce qui fait sentir coincées les personnes de grande taille. En fait, je dirais qu'on a plus l'impression d'être assis dans une petite berline serrée que dans un coupé à quatre portes. Ne pensez même pas à porter votre casquette, car la palette cognera sur la vitre chaque fois que vous vérifierez vos angles morts.