Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai : Mercedes-Benz ML320 CDI 2007

Essai : Mercedes-Benz ML320 CDI 2007

Vive le diesel! Par ,


Mercedes ML320 CDI 2007 (Photo: Philippe Champoux, Auto123.com)
Le Mercedes-Benz ML a vu le jour quelque part en 1997. Il s'agissait en quelque sorte du premier véritable VUS de luxe sérieux. La première fois que la plupart de nous l'ont admiré, c'est dans Le Parc Jurassique. Ce film était impressionnant: un gros budget, des effets spéciaux incroyables... et quelques exemplaires du nouvel utilitaire de Mercedes-Benz. Sans trop faire de jeux de mots, je dirais que le ML a eu un effet monstre. Dans le temps de le dire, BMW, Lexus, Cadillac et Infiniti ont sauté dans l'aventure.


Le segment des VUS de luxe a rapidement explosé; tous les manufacturiers, même Porsche, ont voulu s'approprier une part du gâteau... et ils n'ont pas fait de demi-mesures. Le ML a évolué subtilement de 1997 à 2005, recevant une mise à jour de moteur, d'équipement et de design en 2002.

L'exemple à suivre
Si on lance une mode, aussi bien y aller en grand. Mercedes-Benz l'a plus ou moins fait à la fin des années 1990. Le ML était et est encore
Mercedes ML320 CDI 2007 (Photo: Philippe Champoux, Auto123.com)
assemblé en Alabama, dans une usine qui a connu certains problèmes de qualité au fil des ans. Le ML était plutôt attrayant et il arborait fièrement son étoile à trois pointes; cependant, il n'a jamais été considéré comme un VUS hors-route. Dans les cours de grands magasins et sur les chics boulevards, par contre, il avait fière allure. Ses lignes douces et sophistiquées créaient un look luxueux et distingué. La nouvelle génération lancée en 2006 s'est chargée d'ajouter des lignes de relief à des endroits stratégiques, d'accroître les dimensions et de donner une meilleure posture. Résultat: le nouveau ML a l'air moins timide et plus en contrôle sur la route. Pour 2007, le ML63 AMG rehausse de plusieurs crans le standard pour les VUS de performance avec ses énormes roues, ses ailes élargies et ses jupes latérales, sans parler de sa puissance prodigieuse.


À bord, les occupants ne sont pas aveuglés par une myriade de commandes et de boutons de part et d'autre du tableau de bord et de la console. La majorité sont à la fois multifonctionnels et simples d'utilisation. L'absence d'un écran tactile dans le ML complique certes le réglage des menus de navigation et de son, mais ce petit irritant s'oublie vite quand on prend conscience du confort que procurent les sièges en cuir. En outre, l'assemblage et la finition sont exemplaires. Les matériaux, qu'il s'agisse du bois, du cuir ou du plastique, sont facilement dignes du Club Mount Stephen (une maison ultra prestigieuse du centre-ville de Montréal).

Diesel, Diesel, Diesel!
Mercedes ML320 CDI 2007 (Photo: Philippe Champoux, Auto123.com)
J'ai toujours su que j'aimais la puissance des moteurs diesel, mais après avoir testé le ML320 CDI, je crois que j'en suis devenu accro. Pendant ma semaine d'essai (plus de 650 km), mon véhicule a consommé en moyenne 11,7 litres de diesel aux 100 km! Phénoménal! En conduisant plus raisonnablement, il serait sûrement possible d'obtenir un rendement de 10,0 L/100 km. Qui plus est, la performance, le son et l'odeur du moteur de ce ML n'ont rien à voir avec les «vieux» diesels d'il y a cinq ans. Au ralenti, un léger «cliquetis» typiquement diesel se fait entendre, ce qui m'a plu car la majorité de ceux qui le reconnaissent se demandent d'où il provient. Et il n'y a pas d'odeur désagréable comme auparavant. Quant à la puissance, regardez-moi ces chiffres: le V6 de 3,0 litres développe 215 chevaux... et 398 livres-pied de couple! C'est suffisant pour accélérer de 0 à 100 km/h en 8,5 secondes à peine.