Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai: Nissan Versa 1.8 SL 2007 (Extrait vidéo)

Essai: Nissan Versa 1.8 SL 2007 (Extrait vidéo)

Par ,

* Cliquez ICI pour visionner une vidéo sur la Nissan Versa *


Vous vous souvenez de la Micra? Oubliez-la.


(Photo: Philippe Champoux, Auto123.com)
La scène automobile était remplie de véhicules diminutifs il y a presque 20 ans. Le choix de sous-compactes était grand : Chevrolet Sprint/Pontiac Firefly, Dodge Omni/Plymouth Horizon, Ford Festiva, Hyundai Excel, Subaru Justy, Suzuki Swift, Toyota Tercel et, évidemment, Nissan Micra.

Nissan a abandonné la Micra au Canada après l'année-modèle 1991, comme les ventes de sous-compactes étaient en déclin en faveur de camions et de VUS. En 2003, il n'en restait que quelques-uns : L'Accent de Hyundai, La Rio de Kia, et l'Echo de Toyota.

Quatre ans plus tard, il y a maintenant dix modèles sous-compacts, si on inclut la smart fortwo. Qu'est-il arrivé? Le prix de l'essence a grimpé, les ventes de camions et de VUS ont baissé, et les ventes des sous-compactes ont augmenté.

Voici la Versa, le retour de Nissan dans la catégorie des voitures les plus petites, après une absence de 16 ans. Cela ne devrait surprendre personne, mais elle est supérieure à la Micra sous presque tous les angles. Mais comment se mesure-t-elle à la concurrence?

(Photo: Philippe Champoux, Auto123.com)
D'abord, si la Versa semble plus grosse que ses rivales, c'est parce qu'elle l'est. Elle est plus grande dans presque toutes les dimensions. Elle a aussi un plus gros moteur : 1,8 litres et 122 chevaux, plus que n'importe quelle autre sous-compacte, et environ deux fois plus que ce qu'offrait la vieille Micra.

Ma voiture d'essai était équipée de la transmission à variation continue Xtronic de Nissan, qui sera répandue sur presque tous les modèles de ce constructeur dans les années à venir. Elle absorbe un peu de la puissance du moteur, mais fonctionne bien dans les conditions normales d'utilisation. On doit s'habituer à conduire avec une boîte CVT : écrasez l'accélérateur sur l'autoroute à bord de la Versa, et l'aiguille du compte-tours s'installe en permanence à 6 000 tr/min.

Habituellement, on s'attend à un changement de rapport et une autre montée de révolution du moteur, mais pas avec un CVT. Cette transmission retient le moteur dans le sommet de sa puissance jusqu'à ce que vous leviez le pied. Comme résultat, on n'a pas la sensation qu'on accélère, mais en regardant le compteur de vitesse, on s'aperçoit que l'on roule 140 km/h. Cela devient un peu bruyant, par contre, lorsque le
(Photo: Philippe Champoux, Auto123.com)
moteur est à plein régime. La conduite sportive n'est pas idéale avec le CVT, par rapport à la transmission manuelle, mais pour la conduite de tous les jours, c'est parfait. J'ai obtenu une moyenne ordinaire, sans être fameux, de consommation d'essence de 9,5 litres au 100 kilomètres.

La Versa est maniable, comme une petite voiture devrait l'être, mais elle se conduit comme une plus grosse voiture, grâce à son empattement de 2 600 mm (102,4 pouces). La tenue de route de la voiture en a impressionné plus d'un, la suspension étant très bien dosée et douce sur les surfaces abîmées. Conduire avec un peu plus d'enthousiasme est agréable, du moins pour une sous-compacte. Par contre, la Versa n'est pas maniable comme un go-kart, tel que c'est le cas avec la Honda Fit, alors le plaisir de conduite est un cheveu inférieur à cette dernière.