Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Premier essai : GMC Sierra Denali 2019

Le GMC Sierra Denali 2019 est un modèle très important pour la division canadienne de GMC. Contrairement à ce qu’on peut observer sur le marché américain, là où il joue le rôle de second du populaire Chevrolet Silverado au chapitre des ventes, il surpasse souvent son frérot chez nous en fait d’unités écoulées sur une base annuelle.

Voilà qui fait de la refonte du produit une grosse affaire pour la division en 2019, et pour plus d’une raison. Dans un pays où le Sierra est celui qui mène la marche devant le Silverado, GMC doit de toute évidence se montrer sous son meilleur jour. Qui plus est, des rivaux comme Ford et Ram n’ont certes pas chômé au cours des cinq dernières années en matière de style, d’équipement et de performance, ce qui ne fait que rajouter de la pression au Sierra.

La variante Denali est celle qui joue la carte du luxe pour le Sierra. Elle est la plus équipée et la plus complète des versions de cette camionnette. Cependant, après avoir passé du temps à son bord dans la région de Terre-Neuve, j’ai constaté qu’elle se fiait davantage à son plumage qu’à son ramage pour affronter les ténors du segment en matière de luxe.

Son rôle de camion
Cela ne veut pas dire que le GMC Sierra n’est pas un excellent choix lorsque vient le temps d’accomplir des tâches que seule une camionnette peut réaliser. Avec une capacité de charge de 4500 kilos et une plateforme élargie qui a ajouté du volume à la caisse et à l’habitacle (notamment à l’arrière où le dégagement est impressionnant pour les passagers), le GMC Sierra est un produit robuste et prêt à faire le travail.

La litanie se poursuit sous le capot où on retrouve un duo de moteur V8 que l’on connaît bien, soit un 5,3 litres bon pour 355 chevaux et un 6,2 litres qui génère une puissance de 420 forces. Ils seront rejoints en cours d’année-modèle par un V6 turbodiesel de 3 litres. Une boîte automatique à huit rapports est livrée de série avec la version Denali, mais si vous optez pour la mécanique de 6,2 litres, vous obtenez en retour la transmission automatique à 10 vitesses.

C’est cette combinaison qui était à ma disposition lors de l’essai réalisé sur les routes étroites et ondulées de la côte qui relient Saint-Jean, la capitale de Terre-Neuve, au hameau du quartier Heart’s Delight. Avec ses 460 livres-pieds de couple et la suspension pneumatique Magnetic Ride (reconduite du modèle d’ancienne génération), l’adhérence était très respectable, ce qui s’est traduit par une expérience agréable et confortable. Au cours de cette dernière, j’ai souvent engagé le nouveau mode Sport dont profite le véhicule, mais je n’ai pas remarqué qu’il ajoutait une quelconque épice à la conduite.

Quel luxe ?
Autant j’aime ce que la version 2019 du GMC Sierra Denali propose en fait de mécanique et de praticité, autant la carte du luxe ne représente pas un atout, surtout avec un prix estimé de 70 000 $.

La plus grande déception, à mon avis, c’est l’absence d’améliorations substantielles à l’intérieur par rapport au modèle remplacé. Oui les gadgets sont nombreux, y compris une immense projection pour l’affichage tête-haute, de même qu’un système multimédia révisé. Cependant, les matériaux peu inspirants utilisés à travers la cabine, puis le choix d’une palette de couleurs uniforme jouant sur le noir et le gris, sans compter sur l’aspect traditionnel de la présentation, échouent dans leur mission de nous faire croire qu’il s’agit d’un pas en avant pour cette mouture Denali.

C’est un problème considérable, car tant le Ford F-150 que le Ram 1500, dont les déclinaisons plus haut de gamme portent toutes deux le nom de Limited, proposent une expérience luxueuse beaucoup plus immersive. Encore mieux, elles convainquent le propriétaire qu’il a fait le bon choix en dépensant plus pour ces variantes que de se contenter d’un modèle plus « raisonnable ».

C’est ce petit quelque chose qui manque à la nouvelle version Denali pour lui permettre de faire le saut dans la vraie arène des camionnettes de luxe. GMC a fait de son mieux pour nous faire oublier l’habitacle en avançant un hayon qui peut servir de banc, de table, de marche et de rallonge pour la boîte, de même qu’une caisse en fibre de carbone, mais aucun de ces éléments ne figure très haut sur la liste de priorités d’un acheteur qui s’apprête à acquérir la camionnette la plus chère de sa vie. Qui plus est, j’ai de la difficulté à imaginer les mécanismes internes de ce nouveau hayon résister plus que quelques hivers avant que la corrosion ne fasse son effet.

Vous aimez le luxe ? Regardez ailleurs
Comprenez-moi bien. Le GMC Sierra est une camionnette moderne et compétente, surtout lorsqu’on tient compte de certaines de ses caractéristiques comme une application pour le remorquage et sa suspension Magnetic Ride. Cependant, comme modèle haut de gamme, la variante Denali tombe à court, elle qui omet d’inclure certaines commodités usuelles comme un régulateur de vitesse adaptatif et propose au passage une présentation prosaïque ainsi que des graphiques très neutres au niveau du système multimédia.

Avant de signer un contrat pour mettre la main sur un modèle Denali, rendez-vous service et passez un peu de temps au volant de la version SLT. Ou pourquoi pas de l’une des moutures plus abordables ? Vous pourrez ensuite décider si ce que la première avance de plus que les autres est suffisant pour vous convaincre de faire gonfler vos paiements mensuels. Si c’est non, mais que vous souhaitez quand même une camionnette luxueuse, alors vous trouverez satisfaction ailleurs, soit chez Ford, soit chez Ram.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
GMC Sierra 2019
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :B.Hunting
Photos du GMC Sierra Denali 2019