Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Hyundai Tucson 2019 : prêt pour les feux de la rampe ?

Depuis des années, les produits qui se vendent le mieux dans le populaire et lucratif segment des VUS compacts sont les Toyota RAV4 et Honda CR-V. Tout près reposent les Nissan Rogue, Ford Escape, Mazda CX-5 et… Hyundai Tucson. Avec l’arrivée d’une version rafraîchie cette année, est-ce que le Tucson pourrait permettre à Hyundai de reluquer une des positions de tête dans la catégorie ? De prime abord, oui.

Le style nécessaire
Nous avons présentement droit à la troisième génération du Tucson ; ses débuts nous ramènent en 2005. La mise à niveau de 2019 apporte son lot de changements remarquables au style, y compris un nouveau museau qui met en vedette la grille en cascade du constructeur. On note aussi la présence de nouveaux phares qui incorporent la technologie à DEL. L’arrière aussi a été redessiné et porte de nouveaux feux. Des jantes inédites confèrent également au modèle une allure rafraîchie. De plus, une moulure chromée a été ajoutée à la ceinture de caisse sur les modèles plus haut de gamme. Une antenne au style aile de requin est désormais présente sur toutes les variantes.

Le changement n’est pas radical en matière de style, ce qui est en quelque sorte un hommage aux lignes que portait déjà le modèle. Le Tucson fait bonne impression dès le départ et se veut aussi joli et raffiné que les concurrents précités.

Fiche technique du Hyundai Tucson 2019

Notre comparaison Hyundai Tucson 2019 vs Nissan Rogue 2019

Photo : D.Boshouwers

Le secret : polyvalence
N’importe quel véhicule qui œuvre dans la catégorie ici concernée doit être au sommet de son art. Le Tucson répond à l’appel de ce côté. En prenant place à bord, j’ai été immédiatement impressionné avec la position de conduite, le degré de confort, la présentation, la qualité des matériaux et de la finition, de même que l’aspect polyvalence qui est avancé.

Ce que le Tucson fait mieux que n’importe quel concurrent, c’est rendre son utilisation un jeu d’enfant. J’entends par là qu’aucune tentative n’a été faite pour lui donner une allure futuriste ou réduire le nombre de boutons accessibles, ou même y aller de commodités agaçantes comme un sélecteur de rapports dotés de boutons. Plutôt, le Tucson offre une convivialité pour tous et lorsque les choses sont faciles, on se sent d’autant mieux à bord.

Et, malgré la quantité effarante de boutons pour chacune des commandes, le nouveau tableau de bord demeure épuré. Tout nous tombe facilement dans la main, par exemple des contrôles manuels pour la température et le volume de la chaîne audio, ce qu’on devrait retrouver sur tous les véhicules. Un écran de sept pouces est présent pour le système multimédia, mais il peut passer à huit pouces en option. Quant au menu avancé par Hyundai, j’apprécie sa facilité d’utilisation, ce qui sera le cas de la majorité. L’écran est seulement situé un peu loin de notre profit.

Photo : D.Boshouwers

La compatibilité avec les applications Apple CarPlay et Android Auto est assurée. Quant à lui, le système BlueLink de Hyundai offre des technologies comme le démarrage à distance avec réglage de la climatisation, le verrouillage et le déverrouillage à distance, la fonction pour localiser sa voiture, une assistance routière plus complète et la fonction qui permet de récupérer plus facilement les véhicules volés. Toutes ces fonctionnalités sont accessibles via une application téléphonique ou à travers les boutons localisés sur le rétroviseur. En prime, le véhicule offre la recharge sans fil pour appareils cellulaires, de même que des ports USB à la deuxième rangée. Derrière elle, on retrouve un bon volume de chargement et ce dernier devient encore plus généreux lorsqu’on rabat la banquette. Des sièges pour enfants sont aussi faciles à installer à cet endroit.

Enfin, en constatant la qualité de finition à l’intérieur, ça nous inspire confiance sur le reste de la construction. J’ai bien aimé la prise en main du volant et du sélecteur de rapports. Les sièges proposent un bon support et se veulent confortables. Hyundai s’est assurée d’utiliser des matériaux au toucher doux aux endroits où reposent les coudes et les genoux des occupants. Au final, ça se traduit par des positions très confortables.

Des caractéristiques de sécurité à la tonne
Le Tucson est livré avec une kyrielle de caractéristiques de sécurité. On retrouve parmi elles l’avertissement de collision frontale avec freinage automatique. L’assistance au maintien dans la voie est aussi de série. Elle est fonctionnelle à une vitesse supérieure à 64 km/h. Ce dispositif peut être agaçant, car si on croise une ligne alors que le clignotant n’est pas activé, on sent la direction qui veut intervenir. Heureusement, on peut désactiver le système.

Photo : D.Boshouwers

Parmi les autres fonctionnalités livrables en option sur les versions plus haut de gamme, on retrouve la détection des piétons, les feux de croisement automatiques, une caméra 360 degrés, un régulateur de vitesse adaptatif avec capacité de départs/arrêts dans la circulation lourde, ainsi qu’un système qui surveille l’attention du conducteur et émet un avertissement au besoin.

Nouveaux choix de moteurs
Le choix de mécaniques a changé pour le modèle cette année. Hyundai ne propose plus le 4-cylindres turbo de 1,6 litre. Elle avance plutôt deux moteurs 4-cylindres à aspiration naturelle. Le premier fait 2 litres et propose 164 chevaux ; le deuxième, 2,4 litres pour 181 chevaux. Les deux sont associés à une transmission automatique à six rapports.

Mon modèle d’essai était équipé du deuxième. Ce dernier facilite les déplacements et a comblé mes attentes à ce chapitre. Sans être un étalon, il fait le travail et va convenir aux besoins de la majorité, le tout en proposant une consommation d’essence raisonnable. Je n’ai cependant pu maintenir ma moyenne sous les 11 litres aux 100 kilomètres, mais je dois avouer que la majorité de mes déplacements se sont déroulés en ville.

Photo : D.Boshouwers

L’offre
Le prix de départ du Tuson est de 25 599 $ pour la version Essential. Cette dernière est servie avec les applications Apple CarPlay et Android Auto, les sièges avant chauffants, l’accès sans clef, la caméra de recul, les phares automatiques, la téléphonie Bluetooth, les contrôles au volant, ainsi qu’un écran de sept pouces à la hauteur du système multimédia. Sous le capot se trouve le moteur de 2 litres. Notez qu’il est servi en configuration à traction avec cette version, un élément à considérer.

Le modèle sert aussi quatre freins à disques, les freins ABS (antibloquants) avec distribution électronique de la force de freinage, le contrôle de la stabilité, l’antipatinage et l’assistance au départ en pente.

À 27 999 $, on trouve la variante Preferred qui offre aussi la traction intégrale en option. Elle ajoute le volant chauffant, des roues de 17 pouces, les alertes pour angles morts et circulation transversale arrière, de même que l’assistance au changement de voie.

Dans le cas de ces deux premiers modèles, la traction intégrale est livrable en échange de 2000 $.

Photo : D.Boshouwers

Avec le modèle Luxury, offert à 34 699 $, le moteur de 2,4 litres est d’office, tout comme la traction intégrale. On retrouve des pots d’échappement double à l’arrière, des modes de conduite, une caméra à 360 degrés, un hayon électrique, des sièges en cuir, ainsi que des ports USB à la deuxième rangée.

Enfin, avec la mouture Ultimate, l’écran multimédia passe à huit pouces, la chaîne audio est signée Infinity, la taille des roues est de 19 pouces et on retrouve des phares à DEL. Le prix : 37 999 $.

Attaque en règle
Le Tucson est un produit populaire qui se présente en toute simplicité, mais qui fait tout bien. Une belle gueule, une conduite agréable et un prix abordable. La concurrence est féroce, mais le Tucson a tous les atouts pour séduire, surtout si on considère que son prix de départ est inférieur de 2000 $ à celui des produits mentionnés en introduction, nonobstant le Ford Escape.

Photo : D.Boshouwers

Son combat n’est pas gagné d’avance, toutefois, car les Honda CR-V et Toyota RAV4 continuent de se livrer une chaude lutte pour le premier rang au chapitre des ventes canadiennes dans cette catégorie. Au cours du premier trimestre de l’année, les résultats ont été de 13 021 et 12 386 unités, respectivement. À titre comparatif, le Tucson est sixième avec 4935 ventes.

On aime

Excellent rapport qualité/prix
Bonne finition intérieure
Espace pour les passagers et volume de chargement
Contrôles conviviaux, système multimédia inclus

On aime moins

Style peu excitant
Les aides à la conduite sont intrusives sur les modèles haut de gamme

Photo : D.Boshouwers

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Hyundai Tucson 2019
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Hyundai Tucson 2019
hyundai tucson 2019
Hyundai Tucson 2019
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :D.Boshouwers
Photos du Hyundai Tucson 2019