Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Premier essai du Toyota RAV4 2019

Monterey, CA – Dans le peloton de tête de la catégorie des VUS compacts (voir notre palmarès des meilleurs VUS compacts en 2018), on retrouve depuis le siècle dernier un certain Toyota RAV4, un petit utilitaire qui a su faire sa place au soleil, tellement en fait que ce modèle est devenu au fil du temps le fer de lance de la marque en Amérique du Nord. Ce n’est donc pas pour rien que le millésime 2019, un modèle que je viens tout juste d’essayer dans la région de Monterey, en Californie, arrive un peu plus tard cette année avec une gamme des plus variées et des plus compétitives.

Le constructeur nippon n’a plus l’intention d’être un joueur au sein de ce groupe de tête; il veut carrément dominer cette catégorie qui, rappelons-le, est représentée par tous les constructeurs, sans exception.

Pour y arriver, Toyota ramène bien entendu le modèle hybride puisque les stratèges de la marque veulent littéralement doubler le nombre d’unités électrifiées avec cette nouvelle génération du modèle. D’ailleurs, on l’a vu au cours des derniers jours, Toyota veut bonifier son offre hybride à tous les niveaux, puisque même la berline Corolla aura droit à sa livrée essence-électrique.

Or, le succès du RAV4 ne repose pas uniquement sur le succès du modèle hybride, puisque le modèle à essence est toujours au programme pour l’année qui vient, même que Toyota a décidé d’injecter une petite dose de conduite hors route au véhicule avec l’introduction d’une livrée Trail, qui se distingue par un physique plus « camionnesque », mais aussi des capacités supérieures lorsque le terrain se fait plus accidenté.

Détails sur les prix canadiens du Toyota RAV4 2019

Toyota RAV4 Trail 2019
Photo : V.Aubé
Toyota RAV4 Trail 2019

Essence, Hybride ou Trail?
Le Toyota RAV4 est tellement important pour Toyota que le département de design a eu le mandat d’habiller le populaire véhicule de trois tenues différentes. Le modèle de base, muni du moteur atmosphérique, ressemble quelque peu au modèle hybride, à cause de son bouclier qui place l’écusson Toyota plus haut à l’avant.

L’édition hybride revêt bien sûr les écussons « HYBRID » sur les flancs, mais a aussi droit à des blocs optiques exclusifs, une stratégie employée pour les jantes également. Toyota va même jusqu’à offrir une livrée XSE au look sport avec la motorisation hybride.

L’édition Trail, quant à elle, s’adresse aux consommateurs qui voudront afficher leur côté aventurier, ce modèle portant une grille de calandre qui rappelle étrangement celle de la camionnette Tacoma. Les jantes de 19 pouces de cette livrée sont également différentes, tandis que le traitement deux tons du véhicule se veut un clin d’œil au FJ Cruiser.

Au final, ce qui ressort de ce premier contact, c’est que Toyota a voulu donner au RAV4 une image de VUS plus robuste que le modèle actuel, et dans une mer de multisegments qui se ressemblent tous, ce changement de direction fait du bien.

Toyota RAV4 Limited 2019
Photo : V.Aubé
Toyota RAV4 Limited 2019

Du renfort sous le capot, encore plus avec l’hybride!
Le constructeur nippon aurait pu jouer la carte de la facilité en reconduisant les groupes motopropulseurs lancés en 2013, mais non, le nouveau RAV4 2019 fait table rase en reprenant plutôt des moulins similaires à ceux implantés à bord de la Camry il y a un an à peine. Le 4-cylindres de base, un bloc de 2,5-litres, livre une puissance de 203 chevaux, ce dernier faisant équipe avec une unité automatique à huit rapports, contrairement à celle du modèle précédent. Le RAV4 à essence est également disponible avec deux ou quatre roues motrices, parce que ce n’est pas tout le monde qui a besoin d’un rouage intégral.

Du côté hybride, le moteur 4-cylindres à cycle Atkinson est secondé par un moteur électrique de 45 kW, ce qui fait osciller la puissance totale à 219 chevaux. Comme pour les autres hybrides de Toyota, la boîte vitesses est une CVT et celle-ci s’occupe d’acheminer toute la cavalerie aux quatre roues motrices, le seul type de configuration disponible pour le modèle électrifié.

Notez que l’édition Trail vient avec son propre système de gestion de motricité pour les terrains accidentés, ce dernier permettant de choisir le type d’adhérence via une molette logée non loin du levier de vitesses.

Toyota RAV4 hybride 2019
Photo : V.Aubé
Toyota RAV4 hybride 2019

Au volant des différentes versions
Bien que le temps alloué au volant de l’une ou l’autre des versions du nouveau RAV4 2019 n’était pas très long, les organisateurs de ce lancement ont tout de même permis aux membres de la presse automobile de prendre le volant de plusieurs variantes au courant de cette seule journée d’essai.

Une chose est sûre : l’agrément de conduite a été bonifié à bord du nouveau RAV4. Évidemment, je ne suis pas en train d’affirmer que le nouveau venu est capable d’éclipser un Porsche Cayenne, mais par rapport au modèle sortant, le RAV4 2019 se montre plus engagé, que ce soit au niveau de la direction ou même des suspensions. On sent que la rigidité du châssis y est pour beaucoup en ce qui a trait à cette conduite plus rassurante.

La mécanique 4-cylindres de 2,5-litres est amplement suffisante pour mouvoir le nouveau modèle, tandis que la boîte automatique à huit rapports montre des signes rassurants en ce qui a trait aux changements de rapports… dans presque tous les cas! En effet, j’aurais eu besoin d’un peu plus de temps au volant des deux versions à essence pour m’assurer du rendement de cette unité qui s’est montrée irrégulière lors de quelques accélérations. Néanmoins, cette boîte de vitesses est répandue au sein du groupe, ce qui me laisse croire que j’ai peut-être mal évalué quelques changements de rapports durant la conduite.

Du côté hybride, le RAV4 se montre encore plus énergique, ceci étant dû à la mécanique plus puissante, mais aussi par la boîte CVT qui étonne par son rendement moins élastique que prévu. Toyota, comme d’autres constructeurs, a réussi à rendre sa transmission plus facile à vivre. Je dois aussi admettre qu’on ressent moins le passage entre le moteur essence et le moteur électrique, ce qui se résulte en un comportement plus sain à la longue.

Toyota RAV4 hybride 2019
Photo : V.Aubé
Toyota RAV4 hybride 2019

Nous avons également pu mettre la main sur une édition Trail sur un parcours hors route. Ce modèle a démontré qu’il pouvait facilement s’extirper d’une situation un peu plus corsée grâce au rouage intégral qui travaillait à transmettre le couple nécessaire aux bonnes roues. Bien que ce dispositif fonctionne bien, je ne suis pas certain que les consommateurs l’utiliseront au quotidien. Peut-être que la montée au chalet sera le seul endroit où la molette sera activée.

Le mot de la fin
Ce qu’il faut retenir de ce premier contact avec le Toyota RAV4 2019, c’est qu’il devrait surpasser son prédécesseur au chapitre des ventes, non seulement à cause de sa gamme plus étoffée, mais aussi par le fait qu’il est plus séduisant et mieux conçu ce RAV4 2019.

La qualité d’exécution est en hausse, surtout à l’intérieur où la planche de bord marque un pas de géant au niveau de la présentation et des matériaux utilisés, tout comme la conduite générale. Et avec cette offensive hybride, le RAV4 essence-électrique risque d’être aperçu plus souvent sur nos routes, ce que souhaite évidemment la direction de l’aile canadienne.

Galerie de photos

Retour à la page d'accueil

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Toyota RAV4 2019
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :V.Aubé
Photos du Toyota RAV4 2019