Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai de la Volkswagen Golf GTI 2018

Dure à battre Par ,

Les termes « électrique », « conduite autonome » et « utilitaire » ont marqué les dernières saisons au sein de l’industrie automobile, mais il ne faudrait surtout pas oublier un élément sensible à plusieurs irréductibles : l’agrément de conduite! 

Pour vivre avec un sourire accroché au visage, il n’est pas obligatoire de conduire une voiture exotique, car même un véhicule d’entrée de gamme comme le Mazda CX-3 est livré de série avec un minimum de sportivité.  

Pour quelques sous de plus, la Volkswagen Golf GTI est la preuve qu’une simple voiture compacte bicorps peut se transformer en quelque chose de très satisfaisant au quotidien. C’est d’ailleurs à Volkswagen qu’on doit le mélange d’une voiture abordable aux performances accrues d’une sportive. En Europe, on les surnomme « hot hatchs » et de ce côté-ci de l’Atlantique, on parle plutôt de « sport compactes ». 

Qu’importe le nom de la catégorie, la Volkswagen Golf GTI, celle qui a lancé ce mouvement des compactes sportives est de retour en 2018 avec quelques modifications qui annoncent déjà la suite des choses pour la GTI, mais également pour la prochaine Golf.

Plus de puissance
Le public de la GTI est fidèle et pour prolonger cette belle histoire d’amour, les ingénieurs de Volkswagen font encore confiance au même moteur 4-cylindres turbocompressé à injection directe de 2,0-litres. Le total de 220 chevaux n’est certes pas aussi explosif que chez Ford avec la Focus ST, mais parfois, un surplus de puissance n’est pas garant de succès. 

La GTI ne change pas la recette non plus en ce qui a trait à la configuration. C’est donc de dire que les roues motrices sont toujours à l’avant. Toutefois, l’ajout du système XDS (blocage électronique de différentiel interroues) l’an dernier fait des merveilles lors des virages abordés à vive allure. Autrement dit, le sous-virage est atténué. 

Mentionnons également que pour cet essai de quelques jours, la voiture était munie d’une boîte de vitesses à double embrayage, également connue sous l’acronyme DSG, et que cette transmission est tout simplement merveilleuse pour tous les automobilistes qui refusent de conduire avec une troisième pédale. 

Un habitacle toujours aussi classique, mais…
C’est une Volkswagen, ce qui veut dire que le niveau d’exécution est légèrement supérieur aux modèles de la concurrence. Les matériaux sont de bonne facture, l’ergonomie est on ne peut plus « germanique » et la sellerie s’avère très confortable et assez enveloppante pour les escapades sportives. 

Je suis de ceux qui adorent ces sièges en tissus à carreaux (nom de code Clark) et je le répète, la position de conduite de la voiture est parfaite. Le volant est lui aussi un modèle pour les amateurs de conduite inspirée, quoique des palettes un peu plus larges ne feraient pas de tort!

Malheureusement, ce bref essai printanier a été assombrie par un insignifiant détail qui se trouvait par-dessus la tête des occupants. Le toit ouvrant livré sur cette version Autobahn émettait un craquement répétitif que seul la chaîne audio écoutée à tue-tête pouvait enrayer. Pas vraiment idéal comme solution, vous en conviendrez! Honnêtement, ce simple bruit de plastique ferait en sorte que j’y penserais à deux fois avant d’opter pour l’édition Autobahn.

Au volant d’un bijou
La Volkswagen Golf GTI 2018 est une sportive mature à tous les niveaux. Rapide lors des accélérations, la 5 portes est une routière qui avale les kilomètres sans broncher. La suspension est ferme quand ça compte, mais demeure assez souple pour filtrer les irrégularités de notre réseau routier. La direction est précise à souhait, sans être trop lourde pour rendre la conduite désagréable. 

Certains se plaindront du ronronnement « artificiel » de la motorisation, surtout à bas régime, mais on finit par s’habituer à cette musicalité. Comme prévu, la boîte à 6 rapports est toujours aussi efficace dans ses différents modes de conduite, que ce soit en mode manuel ou automatique. On ressent encore cette hésitation de la boîte lors des départs arrêtés, mais une fois lancée, la Golf GTI fait rapidement oublier ce délai. 

S’il est vrai que la Golf GTI est envoûtante lorsque son conducteur a envie de s’amuser, le contraire est aussi vrai. Un aller-retour dans la belle région d’Ottawa m’a permis de redécouvrir le côté frugal de la GTI. Avec une moyenne avoisinant les 7 L/100 km sur l’autoroute, la sportive de poche gagne des points au niveau de l’économie d’essence, et en 2018, ce détail est capital.

Le millésime 2018
Les non-initiés n’y verront que du feu, mais le département de design a apporté son lot de modifications à la carrosserie cette année. La Golf GTI repose encore sur la plateforme de la Golf de septième génération, ce qui explique la silhouette familière, mais aux deux extrémités de la voiture, on a procédé à un léger coup de balai. 

Le bouclier avant revêt un nouveau design au niveau des ouvertures pratiquées dans le pare-chocs, tandis que les blocs optiques ont droit à une nouvelle signature. Évidemment, l’écusson GTI en lettres rouges prend place du côté droit de la grille de calandre, un élément qui fait partie de l’ambiance du modèle depuis ses débuts dans les années 70. À l’arrière, les feux de position sont eux aussi de nouvelle facture, tandis que les jantes de 18 pouces redessinées complètent les ajustements du millésime. 

Conclusion
La Volkswagen Golf GTI n’est pas exactement une aubaine à un prix de 39 045 $ avant les taxes et les frais de livraison. Le consommateur économe qui a besoin de sa dose d’adrénaline devra plutôt regarder du côté de l’édition de base qui oscille aux alentours des 30 000 $, mais à ce montant, il devra se contenter de la boîte manuelle, de jantes de 17 pouces et de l’absence d’un toit vitré. Mentionnons également que les aides à la conduite ne feront pas partie des options boulonnées à la voiture. 

Le juste milieu est souvent la meilleure solution dans l’industrie et la Golf GTI occupe ironiquement la place entre la Golf de base et la Golf R. Comme objet « feel good » au quotidien, la GTI est vraiment dure à battre!

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
87%
Volkswagen Golf 2018
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :V.Aubé
Photos de la Volkswagen Golf GTI 2018