Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ferrari Enzo 2003

Ferrari Enzo 2003

Par ,

Formule 1 de route

Imaginez-vous sanglé dans le profond siège baquet de cette Ferrari de 660 chevaux à savourer la musicalité du V12 de 6 litres au ralenti. Vous éprouverez probablement des sensations comparables à celles que ressentent les pilotes de F1 quand les préparatifs sont terminés et qu'ils prennent place sur la grille de départ. Plusieurs la qualifient déjà de la plus brillante Ferrari de l'histoire. Elle s'appelle Enzo. Michael Schumacher en a personnellement vérifié les réglages adoptés pour la réponse du moteur et la gestion du système d'antipatinage à l'accélération. Exclusive, dites-vous? Cela ne fait pas l'ombre d'un doute.

Carrosserie

Au premier coup d'oeil, on comprend rapidement que les formes de cette Ferrari ont été définies par des essais en soufflerie et qu'elles ont été retouchées par Pininfarina. L'Enzo profite ainsi d'un appui aérodynamique équivalant à celui de la F50 sans nécessiter son énorme aileron arrière. Comme les prototypes évoluant au Mans, l'habitacle est placé entre deux larges pontons percés d'une multitude d'ouïes et de prises d'air.

On trouve également nombre d'appendices aérodynamiques à géométrie variable selon la vitesse atteinte par la voiture: à l'avant, à la hauteur des roues, à l'arrière, juste derrière le capot moteur, avec en plus un énorme déflecteur fixe placé sous l'arrière de la voiture. Ce n'est pas la plus belle Ferrari de l'histoire, mais aucune n'a jamais affiché aussi clairement ses ambitions sportives. Pour continuer le parallèle avec la F1, ajoutons simplement que sa carrosserie, d'une légèreté extrême, est entièrement fabriquée en fibre de carbone et que les freins Brembo sont également en carbone, comme sur les monoplaces.

Mécanique

Fort de 660 chevaux, ce V12 de 6 litres affiche une puissance spécifique de 110 chevaux par litre. Pour le lancer, on tourne d'abord la clé de contact; on tire ensuite les deux palettes de sélection vers soi, toujours avec le pied sur le frein, pour engager le point mort; enfin, on presse le gros bouton rouge marqué "start" placé dans la console centrale. Pour réellement démontrer son côté performant, l'Enzo dispose d'un bouton "Race" placé dans le volant. Les systèmes de gestion accélèrent alors le passage des rapports, raffermissent l'amortissement et sélectionnent le programme intermédiaire de gestion du système d'antipatinage à l'accélération ASR, autorisant une certaine dérive (mais pas trop) de la voiture, pour ceux qui auraient l'intention de s'attaquer à un circuit routier. Si vous êtes un tantinet émotif, la sonorité de l'échappement pourrait bien vous arracher quelques larmes.