Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Fiat 500X Trekking Plus 2016 : essai routier

Fiat 500X Trekking Plus 2016 : essai routier

La plus belle 500 jusqu’à maintenant Par ,

Je comprends l’attrait pour la Fiat 500 (étant une fan de MINI, je sais apprécier les petites voitures européennes), mais je ne l’ai jamais vraiment aimée, même après avoir conduit la sportive version Abarth. Je trouve qu’il manquait quelque chose.

Le lancement de la 500L a piqué ma curiosité, mais son look, son moteur et son caractère en général m’ont vite déçue. On dirait une 500 qui a eu une mauvaise réaction allergique et qui nous donne l’impression de conduire un autobus.

Avec la 500X, Fiat a de nouveau attiré mon attention. D’abord et avant tout, ce modèle a fière allure et ses proportions sont justes. Les lignes se démarquent du reste de la gamme tout en conservant la bouille sympathique de Fiat. Voilà qui promet!

Envie d’aventure?
J’ai fait l’essai d’une Fiat 500X Trekking Plus dotée de roues de 18 pouces et arborant un faciès qui lui est propre. Sa carrosserie Rosso Passione (rouge) la faisait paraître plus musclée et plus virile sans trop l’éloigner du côté mignon des voitures Fiat.

Les designers ont gardé le capot arrondi et enveloppant avec des lignes de relief sur le dessus de même que le design de calandre et la disposition des phares. Même les feux arrière, quelque peu agrandis, rappellent la 500. Bref, la 500X réussit là où la 500L échoue : proposer une Fiat plus volumineuse et plus polyvalente qui reste de bon goût.

Tout est plus gros à l’intérieur également et le design du bloc central a été modernisé. Je reprochais à la 500 de manquer de boutons et de molettes pour permettre un contrôle simple et rapide des principales fonctions (navigation, divertissement, etc.), mais la Fiat 500X remédie à la situation de belle façon. La version haut de gamme Trekking Plus ajoute même un écran couleur personnalisable de 3,5 pouces au milieu des cadrans pour accompagner l’écran couleur tactile de 5 pouces. Ce dernier donne accès au système Uconnect 5.0, très convivial et intuitif.

Près du levier de vitesses se trouve le sélecteur dynamique de Fiat, qui permet de choisir entre 3 modes adaptés à notre style de conduite. Le mode automatique est réglé pour la conduite de tous les jours (plus de confort et d'économie de carburant), le mode sport accroît la réponse de l’accélérateur (plus de performance et d’agrément), tandis que le mode Traction+ maximise l’adhérence à basse vitesse sur les surfaces plus glissantes.

Parlant de conduite…
C’est ici que je dois vous parler du moteur qui se cache sous le capot. Il s’agit d’un 4-cylindres de 2,4 litres développant 180 chevaux et 175 livres-pied de couple. La puissance est au rendez-vous, mais les accélérations deviennent un peu bruyantes si l’on met une bonne pression sur la pédale.

La boîte automatique à 9 rapports, en revanche, handicape beaucoup la Fiat 500X. Nous l’avons surtout réalisé lors de notre récent essai comparatif de multisegments sous-compacts. Dans le trafic, c’est un désastre : son action est hésitante et saccadée, comme si elle ne savait pas quel rapport choisir. Quand vient le temps de rétrograder pour dépasser, c’est tellement long que ça devient presque dangereux.

Sinon, la conduite de la 500X est intéressante. J’aime la fougue du moteur, qui convient joliment à un véhicule de ce gabarit. Ceci étant dit, le surplus de poids par rapport à ses concurrents s’est fait sentir lors du comparo. Au moins, la maniabilité est bonne et le rouage intégral permet d’affronter les conditions hivernales sans trop de problèmes.

Un autre bémol : le volant de la Fiat 500X Trekking Plus est beaucoup trop épais pour qu’on puisse bien placer nos mains dessus. S’il m’a semblé confortable au début, j’ai vite fini par le trouver peu ergonomique et agaçant. Oui, j’ai de petites mains, mais je ne suis pas la seule personne dans notre groupe d’essayeurs qui s’est plainte du volant.

Assurément plus conviviale que la 500
En fin de compte, la Fiat 500X s’avère nettement plus conviviale et agréable que la 500 ordinaire. Sa banquette arrière et son coffre ont des dimensions respectables, tandis que sa garde au sol accrue lui donne un avantage certain dans la neige. Si vous recherchez un petit multisegment éclectique (qui ne s’appelle pas Nissan JUKE, MINI Countryman ou Jeep Renegade), ne manquez pas d’y jeter un coup d’œil.

L’espace intérieur m’a impressionnée, pour tout vous dire. J’ai réussi à faire entrer un sac de ski plus gros que la normale, un siège de bébé (lui aussi plus gros que la normale), d’autres sacs et un passager avant sans craindre de refermer les portières et le hayon.

Bref, la 500X n’est peut-être pas le meilleur modèle de la catégorie, mais elle fait bien le travail et paraît s’amuser en cours de route. Son prix de base est également intéressant (27 495 $), sauf que la version Trekking Plus que j’ai essayée valait près de 40 000 $ et, compte tenu de son équipement, je n’ai pas trouvé qu’elle le justifiait.

 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Fiat 500X 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Fiat 500X 2016
Fiat 500X 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :S. D'Amour
Fiat 500X Trekking Plus 2016