Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford Focus SES Berline 2008 : essai

Ford Focus SES Berline 2008 : essai

Par ,

Après huit ans d'attente, Ford a finalement lancé cette année sa Focus renouvelée. Pas celle qu'elle a importée directement d'Europe, mais une version nord-américaine, inspirée de sa cousine d'outre-mer.

Premier constat, et il est de taille, la nouvelle Focus n'a, physiquement du moins, aucun lien avec l'ancienne génération. On n'a conservé que deux formats : la berline et le coupé. Aucun lien possible, et la différence est si grande qu'on croirait voir un tout autre modèle. Bonne nouvelle, diront les méchantes langues, puisque l'ancienne génération, bien que populaire, avait fait son temps.

Plus élégante que la voiture qu'elle remplace, la nouvelle Focus a de quoi plaire.

La nouvelle version est plus raffinée, plus sophistiquée. Surélevée, la nouvelle Focus semble s'étirer davantage et propose une allure plus délicate, à l'exception de son pare-chocs avant massif qui vient contrecarrer la douceur des lignes générales. Petit faux-pas de styliste ou exigence de sécurité ? Personne ne le sait.

Cruelle déception, les gens de Ford ont décidé d'abandonner la version à 5 portes de la Focus, pourtant populaire par le passé et qu'on retrouve maintenant du côté de la concurrence. Une décision difficile à expliquer dans ce contexte.

Une nouvelle maniabilité
Autre constat évident : dès qu'on saute derrière le volant, la Focus se montre plus maniable que sa devancière. Elle aborde les virages, même les plus serrés, et, surtout, en zone urbaine, avec une nouvelle assurance et une facilité accrue, un avantage non négligeable pour un petit véhicule compact aux prétentions nettement citadines.

Autre amélioration remarquable, le confort de roulement. Testée d'abord sur la petite piste d'essai de Niagara-on-the-Lake à l'occasion du concours de la Voiture de l'année, la Ford Focus s'était montrée étonnante au chapitre du confort. Mise de nouveau à l'épreuve pour plus longtemps et sur les routes du Québec à l'automne, elle a conservé une stabilité et un flegme quasi britannique, bien que j'aie parfois heurté de nombreux nids-de-poule solidement construits.

Pour arriver à de tels résultats, la Focus compte sur une toute nouvelle suspension totalement remodelée utilisant de nouveaux composants mécaniques et mettant également à profit un châssis plus rigide, donc moins sensible à la torsion latérale.

Son comportement routier est sain et le confort général c'est nettement amélioré.