Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford Mustang 2011 : premières impressions

Ford Mustang 2011 : premières impressions

Profondément améliorée, la Ford Mustang met le paquet sous le capot Par ,

Au cas où vous ne le sauriez pas, les ingénieurs de Ford ont mis le paquet en concevant la Mustang 2011. Les plus récentes améliorations apportées à la voiture représentent l’aboutissement de trois années de développement avancé au niveau du groupe motopropulseur, du châssis, de la carrosserie et de la suspension. Elles propulsent cette légende américaine dans une toute nouvelle dimension de performance.

La Mustang 2011 arrivera bientôt chez les concessionnaires canadiens, où elle promet de faire un malheur. (Photo: Justin Pritchard/Auto123.com)

Pour la première fois de l’histoire, la Mustang renferme un V6 de série véritablement performant. Le vieux moteur de 4,0 litres a été remplacé par un autre de 3,7 litres plus léger et nettement plus puissant. Avec sa configuration à double arbre à cames et quatre soupapes par cylindre, sans oublier ses multiples innovations techniques, ce nouveau moteur libère 305 chevaux des plus fougueux.

Malgré l’imposante cavalerie, les ingénieurs de Ford sont fiers de souligner que leur V6 devient le premier de l’industrie à développer une puissance supérieure à 300 chevaux tout en consommant 6,7 litres d’essence ordinaire aux 100 kilomètres sur l’autoroute.

Un nouveau et ingénieux système de double calage variable indépendant des soupapes (que Ford désigne sous l’acronyme «Ti-VCT») reçoit une grande part du mérite pour cette optimisation du rendement et de l’économie de carburant. En altérant sans arrêt la séquence d’admission et de distribution, la puissance est livrée conformément aux demandes du pilote. Le nouveau V6 possède suffisamment de muscle et d’énergie pour tenir tête à l’ancien V8 de 4,6 litres, mais il réduit aussi la consommation en conduite modérée.

Ford affirme que son système Ti-VCT fonctionne tellement bien que la cible de consommation fixée en début de projet a été abaissée sans même recourir à l’injection directe de carburant, une technologie plus dispendieuse. Ainsi, le fabricant a pu limiter les coûts de production et préserver l’un des meilleurs attributs de la Mustang : son rapport qualité/prix.

Ceci étant dit, on retrouve aussi beaucoup de valeur ajoutée du côté de la version GT à moteur V8, qui mise également sur le système Ti-VCT pour optimiser la puissance et l’économie de carburant. L’année-modèle 2011 marque non seulement le retour du célèbre écusson «5.0» sur les ailes avant de la Mustang, mais aussi la transformation de son V8 en une référence dans la catégorie pour ce qui est de la performance efficace.

De très faibles émissions et une consommation inférieure à 8 L/100 km sur l’autoroute sont au rendez-vous. En fait, le ronflant moteur de 5,0 litres de Ford, qui crache 412 chevaux à 7000 tours/minute, atteint un niveau sans précédent d’efficacité énergétique et de performance antipollution.

Ford sait très bien qu’une grande partie de l’expérience de conduite grisante de la Mustang provient de son grognement caractéristique. C’est pourquoi les ingénieurs ont redoublé d’efforts en vue de le rendre encore plus envoûtant que jamais. Imaginez, il y a même un tube spécial commandé par l’accélérateur qui projette le son du système d’admission dans l’habitacle! Appuyez fermement sur la pédale et enchaînez rapidement les six rapports de la boîte manuelle (de série); l’intérieur de la Mustang se transformera en un gigantesque concert de testostérone sonore, si vous voyez ce que je veux dire.

L’année-modèle 2011 marque le retour du célèbre écusson «5.0». (Photo: Justin Pritchard/Auto123.com)