Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La Ford Mustang V6 2011 de 305 chevaux au Salon de Los Angeles

La Ford Mustang V6 2011 de 305 chevaux au Salon de Los Angeles

Par ,

Les amateurs de Mustang savaient qu’elle se départirait éventuellement de son V6 de 4,0 litres à simple arbre à cames en tête, qui existe depuis très longtemps -- trop longtemps en fait.


Un choix évident pour remplacer ce moteur s’avère l’un des nouveaux V6 Duratec à double arbre à cames en tête qui alimentent différents modèles à traction avant de Ford. Or, personne ne savait à quel moment la transition allait se faire, quel Duratec allait être choisi et quel rendement ce dernier allait offrir.

Toutes ces questions ont été répondues lors d’une réunion au quartier général de Ford à l’aube du Salon de l’auto de Los Angeles 2009.

Le nouveau moteur arrivera pour l’année-modèle 2011 en version de 3,7 litres, à l’instar du V6 de la Lincoln MKS, qui profite d’un calage variable des soupapes pour générer 272 chevaux et un couple de 265 livres-pied.

Dans le cas de la prochaine Mustang, on parle plutôt d’un double calage variable indépendant des soupapes (désigné par l’acronyme «Ti-VCT»). Au dire de Ford, ce système ajuste en continu les quatre soupapes de chaque cylindre (admission et échappement) dans l’espace de quelques millièmes de secondes.

Le moteur comprend aussi de nouveaux collecteurs d’admission inférieurs et supérieur en matériau composite, un nouveau système d’allumage, des jets de refroidissement des pistons ainsi qu’un bloc-cylindres et un carter en aluminium coulé (on peut maintenant parler d’un moteur «tout en aluminium»).

Le résultat est un V6 qui aime fonctionner à haut régime, comme le prouve sa zone rouge à 7000 tours/minute. La puissance est de 305 chevaux à 6500 tours/minute et le couple atteint 280 livres-pied à 4200 tours/minute.

Ford mentionne que les nouveaux collecteurs d’admission sont plus efficaces et qu’ils produisent un son bien apprécié par les conducteurs en pleine accélération. À l’autre extrémité, l’échappement a été amélioré grâce à deux nouveaux embouts qui livrent, dit-on, un son velouté au ralenti et un puissant hurlement en pleine course.

«C’est le début d’un nouveau genre de Mustang, a déclaré David Pericak, ingénieur en chef de la Mustang. Nous utilisons un V6 haute performance et tous les gadgets qui viennent avec dans une voiture qui démontre une maniabilité et une tenue de route légendaires. Beaucoup de nouveaux amateurs de coupés sport seront excités par cette Mustang, certains pour la première fois de leur vie.»