Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford série F 2008 : premières impressions

Ford série F 2008 : premières impressions

Par ,

Tampa, Floride - La lutte est féroce au sommet du classement des camionnettes de grand format. Les Américains, légendaires meneurs dans ce domaine, commencent à sentir le souffle japonais sur leur nuque. Sans compter que, même entre compatriotes, la guerre est sans merci, au moment même où le marché dans ce créneau subit de fortes pressions à la baisse.

La F-150 en version FX2 Sport.

Pour arriver à convaincre les irréductibles et les travailleurs d'acheter l'un ou l'autre des modèles offerts, rien ne vaut une jolie petite démonstration de force. En traduction libre, il faut lire ici une jolie petite comparaison qui permettra à l'un ou l'autre des modèles de s'imposer comme chef de file incontesté dans ce domaine.

Et c'est exactement ce que Ford a tenté de faire en présentant les premières moutures de ses camionnettes de Série F.

Solides comme le roc
Avant de se lancer à l'assaut des routes floridiennes, les dirigeants de Ford ont choisi de faire la démonstration de la solidité de leur véhicule. On a donc comparé, dans un petit studio, la rigidité des structures de châssis. Et l'on a choisi les adversaires : dans le coin droit, la Toyota Tundra, qui commence à s'imposer de plus en plus sur le marché; dans le coin gauche, la GMC Silverado, rivale éternelle de la Ford F-150. Et comme arbitre au centre du ring, la F-150, leader au chapitre des ventes dans ce segment.

La première épreuve est simple : en installant un poids du côté droit à l'arrière du châssis, on tente d'en évaluer la rigidité en mesurant simplement l'angle de descente. Le résultat est favorable à la Ford avec moins de 3 centimètres contre 7 pour la Tundra et un peu moins de 5 pour la GMC.

Autre épreuve, plus évidente celle-là, c'est la nuance entre les boulons servant à rattacher la boîte au châssis de la camionnette. À nouveau, et cela ne surprendra personne, la Ford a devancé ses opposantes, l'emportant haut la main. Il a, par exemple, fallu environ 300 livres de pression pour briser le boulon japonais; 400 livres de pression pour casser celui de GMC; et environ 500 livres de pression, et une cheville de journaliste foulée en vivant l'expérience, pour éliminer le boulon utilisé par Ford.

Quelques épreuves nous ont permis de comparer la F-150 à ses rivales.