Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Honda Civic Hybrid 2004

Honda Civic Hybrid 2004

La version passée de ce que représente le futur Par ,

La version passée de ce que représente le futur

La Civic Hybrid représente la seconde tentative pour Honda de produire en masse une voiture hybride essence-électricité pour le marché nord-américain. La première tentative, toujours au menu chez Honda, est l'Insight. À 26,000$ et avec une sens pratique limité, l'Insight n'a pas été un succès au tableau des ventes depuis son introduction en l'an 2000. En 2003, Honda a présenté au Canada et aux USA une véritable alternative hybride, et une concurrente directe à la Toyota Prius, la Civic Hybrid. Moins chère à l'achat que la Toyota et ressemblant davantage à une voiture conventionnelle, Honda a cru qu'elle avait une gagnante. Sur la base de sa fiche technique, elle aurait dû être la championne de l'économie d'essence.

Pour la durée de l'essai, j'ai fait un effort très consciencieux pour conduire la Civic, non pas comme une voiture régulière, mais plutôt comme une voiture requérant plus d'attention et d'implication de la part de son conducteur. J'ai suivi les limites de vitesses et conduit sur les autoroutes à une vitesse variant entre 100 et 110 km/h. J'ai ignoré le régulateur de vitesse, les départs rapides entre les feux de circulation, et même l'utilisation du chauffage lorsqu'il ne faisait pas trop froid dehors. Je voulais donner à la voiture une chance quasi-parfaite de me montrer ses capacités. J'ai fait tout cela en gardant en mémoire que certains documents de chez Honda (du moins ceux que j'ai vu) spécifiaient que la voiture n'avait pas à être conduite de quelque façon particulière que ce soit.

Le seul changement notable pour 2005 est le retrait de la boîte manuelle. La Civic Hybrid continue de se détailler pour 28,500$.

Le design extérieur

La bonne chose, et possiblement aussi la mauvaise chose, c'est que la
Civic Hybrid ne se distingue pas des autres, comme le fait la Toyota Prius. Il serait même possible de la perdre dans un stationnement contrairement à la Prius, qui saute aux yeux. Je ne dis pas ici que la Civic est terne et ennuyeuse. Cela veut tout simplement dire que très peu de gens se rendront vraiment compte que vous possédez une Hybrid. Ses lignes sont simples, élégantes et plaisantes. Il y a bien quelques traits de son design qui la différencie de la Civic régulière: ses roues en alliage sont différentes, un choix de couleurs exclusives et un petit aileron monté sur le couvercle du coffre. L'assemblage des panneaux de carrosserie et l'application de la peinture sont dans les normes de Honda, en d'autres mots, très bien.

Stylisme intérieur

Les matériaux intérieurs et la qualité d'assemblage sont au-dessus de la moyenne. Les plastiques utilisés n'ont pas l'air bon marché comme c'est le cas pour d'autres voitures de cette catégorie et leur assemblage a été fait avec soin. Le seul problème que j'ai trouvé dans celle-ci, comme c'est le cas pour plusieurs Honda, consiste en de nombreux bruits de craquement en provenance du tableau de bord, du compartiment à gants et des panneaux de portes. Les sièges sont fermes et confortables. L'espace pour les jambes est très généreux à l'avant comme à l'arrière. Le plancher plat à l'arrière y est pour beaucoup.

Les grands cadrans dégagés sont illuminés par un éclairage bleu doux, un peu de la même façon que ceux des Volkswagen. Les instruments situés à l'extrême droite indiquent la charge, l'assistance et le niveau d'essence, afin de tenir le conducteur au courant des comportements de la motorisation. Les contrôles de chauffage et de climatisation ainsi que ceux de la radio sont simples et faciles d'utilisation.