Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Honda CR-V 2005 : essai routier

Honda CR-V 2005 : essai routier

Incontestablement le meilleur Par ,

Incontestablement le meilleur.

Aujourd'hui, la catégorie des V.U.S. compacts compte une quantité presque innombrable de joueurs, qui essaient par tous les moyens de se distinguer de la masse, en adoptant des lignes excentriques ou une mécanique distinctive. Hors, comme le prouve toujours le CR-V, il ne s'agit pas d'offrir un arbre de noël, mais plutôt de proposer un véhicule bien construit, parfaitement équilibré et accompagné d'une fiabilité supérieure à la moyenne. Drôlement plus intéressant que le modèle de première génération, le CR-V actuel est incontestablement une référence dans sa catégorie. Pour 2005, il reçoit plusieurs modifications, qui lui permettront de prolonger sa carrière jusqu'à son renouvellement complet, prévu pour 2007.

Contrairement à certains concurrents comme le Jeep Liberty et le [link artid="54561"]Suzuki Grand Vitara[/link], le CR-V n'est pas un véhicule aux qualités hors route impressionnantes. Il s'adresse plutôt à de jeunes familles actives en mal d'espace, ainsi qu'à une clientèle rationnelle, qui le choisit souvent afin remplacer une minifourgonnette. D'ailleurs, je serais curieux de savoir combien de Ford Windstar et de Dodge Caravan les concessionnaires Honda ont prit en retour, suite à la vente d'un CR-V.

Design et architecture

Agréable à l'oeil, le CR-V est un véhicule qui malgré ses quelques signatures visuelles, se fond bien dans la masse. Pour ce faire, les designers d'Honda ont adopté une ligne classique et fluide, avec des traits relativement linéaires, qui lui donnent ce petit air macho. À cela se sont ensuite ajoutés certains éléments plus originaux, comme les imposants phares avant, les feux arrière verticaux prenant place sur les piliers D, la roue de secours montée sur le hayon, et les éléments de carrosserie de couleur contrastante.

Tout comme l'an passé, le CR-V se décline en trois versions, soit LX, EX et EX Cuir. Le modèle d'entrée de gamme propose une allure relativement utilitaire, avec ses pare-chocs, ses élargisseurs d'ailes, ses bas de caisse et ses diverses moulures de couleur noire. À cela viennent s'ajouter des jantes en alliage et des rétroviseurs chauffants de couleur assortie, sur la version EX. Finalement, le modèle EX Cuir reçoit une allure monochrome, avec des pare-chocs et des poignées de portes agencées, ainsi qu'un toit ouvrant et un couvre-pneu de secours en plastique rigide.

Le CR-V de seconde génération reçoit cette année, pour la première fois, plus modifications esthétiques notables. On a notamment retouché la grille de calandre à la façon de la nouvelle Odyssey, les phares, les feux arrière ainsi que les deux pare-chocs. Aussi, on retrouve de toutes nouvelles jantes en acier ou en alliage selon le cas, qui se distinguent surtout par leurs dimensions, désormais de 16 pouces.

Aménagement intérieur

L'habitacle du CR-V est non seulement esthétique et fort bien conçu, mais surpasse également la plupart de ceux offerts chez la concurrence, en matière d'aménagement, de finition et de qualité d'assemblage. Les matériaux utilisés pour la confection de l'habitacle sont évidemment sans reproches, et devraient inspirer plusieurs constructeurs, qui ne semblent toujours pas conscients du pourquoi de la présence de nombreux cliquetis dans leurs véhicules. Ironiquement, le CR-V demeure actuellement l'un des seuls modèles de la marque, parmi ceux commercialisés en Amérique du Nord, à être assemblé au Japon. Est-ce que le perfectionnisme des Asiatiques en matière d'assemblage signifie encore quelque chose ? Certainement.