Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Honda CR-Z 2012 : essai routier

Honda CR-Z 2012 : essai routier

Sportivité sensée Par ,

Voici un intéressant petit numéro. Une voiture que Honda nous dépeint comme étant sportive, mais qui consomme très peu d’essence. Une voiture qui ressemble à la capsule de sauvetage du USS Entreprise, avec de la place pour seulement deux passagers.

Applaudissez la Honda CR-Z 2012 pour être différente de toutes les autres petites voitures sur la route. Assez différente, merci.

Une voiture sportive avec 122 chevaux? Vraiment?
Vraiment. La CR-Z est équipée d’un quatre-cylindres de 1,5 L qui, jumelé à un moteur électrique faisant partie du système hybride IMA d’Honda, développe 122 chevaux et un couple de 123 lb-pi lorsque doté de la boîte automatique CVT.

Avec la dernière, vous obtenez aussi des sélecteurs montés au volant qui fonctionnent plutôt bien, quoique vous ne vous sentirez pas comme un pilote de course avec une puissance si modeste. Le 0 à 100 km/h se complète en 9,2 secondes : pas vraiment lent, pas rapide non plus.

En activant le mode Sport, ça aide. Ce dernier procure une réactivité plus prompte de l’accélérateur et une meilleure participation de la boîte CVT.

Choisir le mode ECO engourdit évidemment tout le système afin de maximiser l’économie de carburant. En ville, l’assistance du moteur électrique et un système arrêt/redémarrage aident à réduire la consommation. Les cotes officielles sont de 5,6/5,0 L/100km ville/autoroute.

Durant un récent voyage aller/retour de Montréal à Toronto, nous avons obtenu une moyenne de 6,1 L/100km. Pas un mauvais résultat, par contre on s’attendait à mieux.

La Honda CR-Z 2012 se comporte bien sur la route, mais ce n’est assurément pas une voiture sport. Sa servodirection électrique est bien dosée et communicative, et on peut s’amuser un peu au volant malgré sa modeste suspension arrière à barre de torsion. Toutefois, ne la comparez pas à une MINI Cooper.

Tableau de bord futuriste
Les récents designs intérieurs d’Honda nous ont déçus un peu, comme celui dans la Civic. En revanche, celui de la CR-Z est toujours bizarroïde, mais semble bien s’agencer dans cette voiture. Le tableau de bord est criblé de boutons circulaires et carrés, avec un rétroéclairage bleu, le tout dans un environnement froid avec une apparence extraterrestre. Même le levier de vitesses ressemble à un truc plongé dans le formol plusieurs mètres sous terre dans la Zone 51.

Les sièges sont garnis d’un tissu sportif et durable de couleur argent, quoiqu’un ensemble Premium en option le remplace pour des sièges en cuir chauffants (ainsi qu’un système de navigation). Bien que confortables pour les trajets quotidiens, ils se sont avérés plutôt inadéquats pour les voyages de 500 km.

De la place pour deux
Dans d’autres marchés, la CR-Z dispose d’une banquette arrière. Pour une raison plutôt bizarre, Honda a décidé que le petit coupé serait un deux-places au Canada et aux États-Unis, laissant beaucoup de place derrière les sièges avant pour une grosse bourse. À moins que le manufacturier ait fait ceci pour tenter de nous rappeler la bien-aimée CRX, ou il s’est dit que les Nord-Américains ne pourraient y prendre place sans l’aide d’un chausse-pied géant, ils auraient dû laisser les sièges.

Rabattez le panneau (ce qui était autrefois le dossier des sièges) et vous obtiendrez jusqu’à 711 litres d’espace de chargement. La découpure du hayon est basse pour faciliter l’embarquement des gros objets, se terminant tout juste au dessus du parechoc. En contrepartie, la portion vitrée du hayon est sectionnée et gêne la visibilité arrière, alors que l’essuie-glace est à peu près inutile. On peut également trouver ce design particulier sur d’autres produits Honda, comme la Insight et la Crosstour.

La liste d’équipement de série de la Honda CR-Z 2012 comprend des phares à décharge à haute intensité, des jantes en alliage de 16 pouces, un climatiseur automatique, un ordinateur de bord, une connectivité Bluetooth, une colonne de direction télescopique, un télédéverrouillage et une chaîne audio dotée d’une belle sonorité avec sept haut-parleurs et un port USB.

Prix raisonnable
À 22 590 $, la CR-Z n’est pas une aubaine, mais offre beaucoup d’équipement, et n’oublions pas qu’elle est équipée d’une motorisation hybride plus dispendieuse à produire. En ajoutant la boîte CVT en remplacement de la manuelle à 6 rapports de série, le PDSF atteint les 23 390 $.

Les concurrentes directes sont difficiles à déterminer. On peut considérer la MINI Cooper à hayon ou la Scion tC, mais la CR-Z est vraiment dans un monde à part. Oh, attendez, il y a aussi la Hyundai Veloster, moins chère, dotée de places arrière, offrant une meilleure tenue de route mais une conduite moins raffinée que dans la Honda.

Peu énergivore, bien équipée et proposant un style unique, la Honda CR-Z est une voiture intéressante. J’aimerais bien qu’elle soit équipée de places arrière, même si c’est à l’étroit, car on ne sait jamais quand elles pourraient s’avérer utiles.

En revanche, le modèle 2013 devrait être plus puissant (lire : plus sportif) tout en ne consommant pas plus d’essence. Si vous avez une CR-Z en tête, vous devriez attendre l’arrivée du modèle de l’an prochain.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Honda CR-Z 2012
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Honda CR-Z 2012
    Honda CR-Z 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article