Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Honda Pilot SE 2008 : essai routier

Honda Pilot SE 2008 : essai routier

Par ,

Par un jour de printemps exceptionnellement chaud, je me suis rendu au lac Nelson, tout juste derrière Val Caron, au nord de Sudbury, en Ontario. Je devais rendre visite à quelques amis pour un week-end rempli d'action. Le véhicule qui m'a si admirablement conduit à bon port était nul autre que le Pilot SE de Honda.

Attention: danger
Mon passager et moi avions pris le départ même si le chemin de gravier qui séparait l'autoroute 69 de notre destination était dans un très piteux état. Ah le dégel! En outre, la fonte des neiges et la crue des rivières avaient inondé certaines portions sous plusieurs centimètres d'eau. Pire encore, à d'autres endroits, il restait toujours de la glace!

Dépourvu de pneus tout-terrain, le Pilot inspire quand même confiance avec sa généreuse garde au sol et son système 4RM.

Bref, les conditions de route n'étaient pas très favorables, d'autant plus que notre modèle d'essai n'était pas chaussé de pneus tout-terrain. Qu'à cela ne tienne, avec sa généreuse garde au sol et son système quatre roues motrices à contrôle variable du couple en temps réel, le Pilot nous inspirait grandement confiance. Et si jamais le dispositif de contrôle de la stabilité et ma grande prudence au volant ne suffisaient pas, nous aurions compté sur les crochets de remorquage pour nous faire sortir de là.

Efficace... mais vieillissant
En fait, dès que nous avons quitté la chaussée asphaltée pour emprunter le chemin de campagne miné de trous, nous avons pu apprécier toute la souplesse de la suspension. Oui, certains véhicules se montrent encore plus doux sur pareille surface, mais on ne sentait nullement les panneaux vibrer ou la suspension cogner comme dans des VUS plus sportifs.

Toutefois, malgré sa solidité, l'habitacle du Pilot se fait très vieillissant. Il ressemble d'ailleurs étrangement à celui de l'Accord à la fin des années 1990: couleurs ternes, commandes simplistes et absence quasi totale d'excitation. Autrement dit, pas de teintes vives ni de garnitures chromées.

En revanche, l'aménagement est très bien pensé pour maximiser la fonctionnalité et le rangement. Les compartiments sont nombreux et faciles d'accès. Le modèle que j'ai testé comprenait par surcroît des sièges en cuir chauffants, un toit ouvrant, un système de divertissement à DVD et un climatiseur automatique. Génial.

À bas les embûches
Plus nous progressions, plus la route se détériorait. À la fin, nous roulions sur un sentier boueux et jonché de racines glissantes. Le système 4RM nous offrait cependant une adhérence constante qui réduisait au minimum les dérapages, tandis que le contrôle de stabilité dosait habilement la puissance du moteur lorsque nécessaire pour maintenir le Pilot sur le droit chemin. Heureusement, ce système peut être désactivé complètement pour éviter de rester embourbé (quand cela se produit).

Le système 4RM offre une adhérence constante qui réduit au minimum les dérapages.